Aide personnelle à destination de Bielsa
Photo Panoramic

Aide personnelle à destination de Bielsa

A la suite des réflexions que nous avons eu à propos de la situation délicate dans laquelle se trouve Marcelo Bielsa, nous voulons lui communiquer la solution à laquelle nous avons abouti et qui permettra selon nous aux joueurs, au coach et au club de retrouver les victoires et aux supporters d'être finalement satisfaits de cette saison.

Introduction

Tout d’abord, Bielsa semble en partie, pour des raisons tactiques, à l’origine de la situation dans laquelle se trouve l’OM, mais en revanche puisqu’il en est aussi la victime involontaire et imprévue, il ne peut pas être tenu non plus responsable de l’avoir délibérément provoquée.

Le problème étant avant tout de l’ordre du coaching, les joueurs ne sont pas responsables de cette situation et la solution doit donc venir du coaching lui-même.

La logique de Bielsa

Lutter pour faire triompher la rationalité et le coté formel du jeu est la raison de la création par Bielsa de son système si particulier.

C’est donc dans une volonté d’être fidèle à ces principes qu’il veut mettre en place un système de jeu où le cadre est parfaitement bien défini par l’entraîneur et dans lequel les joueurs sont ensuite sensés trouver leur épanouissement.

Malheureusement, ce choix ne fonctionne plus aujourd’hui, et surtout en France, pays très cérébral, où le fonctionnement de Bielsa a très vite été décrypté.

Bielsa touché

Bielsa est aujourd’hui face à une situation où il est pris à son propre jeu par des entraîneurs de Ligue 1 qui, par leur talent dans le décryptage des schémas psychologiques du protagoniste adverse, se sont montrés plus forts que lui.

Je comprends ainsi très bien et regrette que Bielsa soit touché, et dans un désir d’aider le club et les joueurs, nous nous devons de l’aider face à cette difficulté.

C’est dans cette optique que j’ai rédigé cet article et propose la solution qui suit, et qui j’espère, sera lue par le club et surtout Marcelo Bielsa.

La solution

L’enjeu pour Bielsa est de trouver une chose contre laquelle se battre, car aujourd’hui sa confiance en lui est au plus bas.

Selon nous, seules des victoires consécutives à de vrais choix forts et tactiques de sa part doivent lui donner à nouveau une bonne estime de lui-même.

Il doit donc prendre conscience que ce n’est pas son système qui n’est pas bon, mais juste admettre que le jeu mis en place par les adversaires a réussi à l’enrayer, sans que cela soit inéluctable.

Notre solution est donc de le pousser à se battre tout spécialement dans le domaine, où son amour propre se situe, celui de la rationalité, c’est-à-dire à trouver la contre-parade rationnelle à la parade trouvée par les entraîneurs de Ligue 1.

Le combat dans ce domaine serait alors certes acharné car les entraîneurs et équipes adverses vont en retour encore à nouveau chercher de nouvelles parades, mais au moins la loi éthique du sport, celle qui dit que le meilleur gagne, sera respectée.

Nous souhaitons à Bielsa quoiqu’il arrive la meilleure réussite pour cette fin de championnat.

  1. avatar
    27 avril 2015 a 16 h 56 min

    Merci pour cet article, j’ai encore le cerveau à l’envers après 30 lectures.

    Donc :

    Bielsa est coupable des mauvais résultats de l’OM mais il n’a pas cherché à les obtenir, ces mauvais résultats.

    Pas con.

    Effectivement, à moins qu’il ne soit masochiste, il y a effectivement peu de chance qu’il ait sciemment cherché à perdre les 4 derniers matches.

    Bref, c’est sa faute, mais comme il est le 1er à en souffrir, il a surement pas fait exprès.

    Je me dis que Thauvin, ben c’est pareil, il est nul, mais il le fait pas exprès, vu que c’est surement involontairement qu’il a poussé les ultras de l’OM a parler mal de sa maman.

    Avec ce postulat, le reste coule de source, bien entendu.

    La solution est limpide, pour que Bielsa se sorte de sa spirale de la lose, il doit gagner. Le problème, c’est que si Bielsa gagne, d’autres perdront. Et on connait les entraîneurs de Ligue 1, ils n’aiment pas perdre (c’est ballot pour Bielsa, car j’imagine qu’en Espagne ou en Argentine, les autres entraîneurs s’en battaient les steaks de perdre). Du coup, pour eux aussi inverser la spirale, ils vont devoir gagner, et Bielsa perdre.

    Mais comme tu le dis dans ta conclusion (si j’ai bien compris, je suis à 2 doigts de l’AVC, là…), comme à la fin, c’est le meilleur qui gagne, avec ce système (ça veut dire qu’avant ton intervention, ça devait pas être le cas, j’avais pas fait gaffe, ton raisonnement est über-puissant, j’attends sa transposition à d’autres domaines de la vie, ça va être le choc…), il suffit de souhaiter à Bielsa d’être le meilleur (ô vertige…).

    Si avec ça, le père Marcelo se fait pas un 2ème trou de balle…

    Je comprends mieux pourquoi il s’assied sur une glacière…

    • avatar
      27 avril 2015 a 18 h 12 min

      C’est presque ca ;) sauf que tu es passé quand même à coté de l’idée que Bielsa fait tout que la réussite de l’équipe résulte du travail défensif de tout le monde et pour éviter de faire reposer la réussite de l’équipe sur des qualités de créativité.

      C’est ce que j’appelle chez lui, raisonnement pour obtenir une réussite résultant avant tout de la raison.

      Ensuite, dans les pays comme l’espagne ou sud américaines, les équipes cherchent avant tout à gagner par leur qualité propre que par les défauts des adversaires.

      Pour les équipes francaises c’est exactement le contraire, elles cherchent avant tout la victoire en misant sur la faiblesse de leur adversaire.

      Et c’est précisemment pour cette raison que Bielsa est en train de louper son coaching, car cet état d’esprit est totalement inconnu de Bielsa et il n’arrive pas bien à en prendre parfaitement conscience.

      C’est comme si Bielsa voyait qu’il y avait un problème mais qu’i ne savait pas où il se situait exactement.

      La solution est juste là qu’il prenne conscience que le problème ne vient pas de son système mais que c’est seulement l’esprit du jeu francais qui est la cause de ses échecs.

  2. Pingback: Aide à destination personnelle de Bielsa et du club | Le blog des analyses du coaching de l'OM

  3. avatar
    28 avril 2015 a 8 h 05 min

    Pour illustrer mes propos sur l’esprit des Sud-Américains.

    Extrait de la biographie de Neymar : « Neymar, mon histoire

    Voici ce qu’y dit son père de Neymar suite à la défaite du Brésil en finale des jeux olympiques de 2012 contre le Mexique, une autre équipe Sud-Américaine :

    « Bien sûr personne ne veut perdre. Mais il est important de comprendre que nous ne sommes les seuls responsables d’une défaite. Il y a toujours un adversaire, en face, qui exactement la même chose. Souvent, nous ne sommes pas vaincus. Ce sont les autres qui sont vainqueurs. Ils ont tout fait pour gagner. Ils méritent leur victoire plus que nous ne méritons notre défaite. C’est ce qui s’est passé avec le Mexique, qui alignait une excellente équipe et qui a été meilleur dans le match décisif à Wembley. »

    Vous voyez, que les Sud-Américains gagnent par leurs qualités propres et non en cherchant à exploiter les faiblesses de l’adversaire.

    La France est plus généralement l’Europe (dans une moindre mesure) ont un jeu moins “moral”, moins poli, plus attentiste, moins généreux, moins solaires, plus cérébral, plus attentif aux fautes adverses.

    La solution, est que M. Bielsa déplace son coté cérébral et tactique sur la mise en place d’un système et d’un style de jeu qui saura mettre à néant ce style de jeu.

    Je propose simplement à M. Bielsa déjà de prendre conscience du fait, et ensuite qu’il donne à son équipe en plus des qualités Sud-Américaines : générosité, jeu avant tout offensif, une obsession rationnelle à se restreindre à faire tourner le ballon en défense et au milieu de terrain, en essayant de faire 0 fautes.

    Ceci non par choix de style, mais comme parade au coaching et au style de jeu des entraineurs de L1.

  4. avatar
    28 avril 2015 a 10 h 48 min

    C’est vrai que c’est super mal dit dans l’article… heureusement que Zancky a su finement le faire remarquer.

    Bon, la solution étant de s’adapter au jeu à la française et de faire un contre du contre… ça va, je ne sais pas si c’était nécessaire de faire un article. En tout cas, j’ai bien rigolé, ça fait un peu kamoulox.

  5. avatar
    28 avril 2015 a 12 h 36 min

    Non la solution n’est pas de s’adapter au jeu à la française car ca voudrait dire adopter le style de jeu de la ligue 1 et ca serait renier ses principes.

    Donc justement, tout l’article a été rédigé pour ne pas qu’on comprenne cela.

    Le style emprunté et poussif de mon article (j’en conviens) résulte de cette volonté de ne pas tomber dans ce piège. Mais je reconnais avoir loupé un peu mon objectif car c’est ce qu’on peut apparemment encore comprendre même si c’est peut-être pas forcément une grande majorité

    Donc ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il n’est pas dos au mur, et qu’il n’a pas comme unique solution de justement jouer comme les autres équipes de L1 en perdant donc son style et sa particularité.

    Au contraire, mon article veut montrer qu’il lui est possible de s’inventer un nouveau toujours basé sur son coté puriste, et jusqu’au boutiste non plus orienté vers l’offensive, mais sur la manière de contrer le jeu francais.

    Ca peut passer par exemple, par une équipe que j’appelle à double visage capable de jouer l’offensive comme elle le fait actuellement, puis dans les phases de moins bien, par un repli total en défense pendant pourquoi pas d’assez longue période de jeu.

    C’est ouvert, mais l’idée de l’article est qu’il lui est possible de conserver son style jusqu’au boutiste, à condition qu’il le focalise en direction d’un combat à mener non pas avec l’équipe adverse mais avec le système de de l’équipe adverse.

  6. avatar
    28 avril 2015 a 13 h 02 min

    Salut MIMOUNL, et désolé pour le ton, je comprenais rien, mais ça vient de moi, j’ai 3 neurones qui se battent en duel (une jeunesse difficile, passée dans les bois, je ne rentrerai pas dans les détails).

    Moi je pense que Bielsa et ces défaites sont du pain béni pour les éditorialistes : rien de plus simple que de poser la question “C’est la faute à qui ? Bielsa ou les joueurs ?”. Tout le monde (auditeurs, lecteurs, spécialistes, éditorialistes qui n’y comprennent rien, chaines d’info continue, journaux gratuits, sites internet, forums, appli et autres joyeusetés du style Twitter…) a sa réponse.

    Pendant ce temps-là, Montanier, notre meilleur coach français d’il y a 2 ans, le mec qui a découvert Griezmann, se félicite d’avoir réussi sa 2ème saison au Stade Rennais. Ben oui, ça vous a peut-être échappé, mais Rennes va marquer + de points que l’année dernière et pourrait bien finir 8ème (contre une 12ème place l’an dernier). En tout cas, Montanier communique là-dessus depuis 8 jours.

    Pour Bielsa, soit il reste et pitié, on fera un bilan dans un an, pas toutes les semaines, soit il se casse et l’année prochaine, on fera rebelote avec Galtier, cette fois-ci, à l’OM.

    Bien sûr, les snobs de la tactique, ceux qui se paluchent sur Zeman ou Sacchi sans avoir jamais vu jouer une de leurs équipes, seront passés à autre chose. Mais les éditorialistes seront toujours là, eux.

    • avatar
      28 avril 2015 a 19 h 57 min

      Loin de moi l’idée de vouloir faire un bilan de quoique ce soit.

      Le titre original de l’article c’est “Aide à destination personnelle de Bielsa”, ce n’est pas “Aide personnelle à destination de Bielsa”, ni “les supporters règles leurs comptes personnels avec Bielsa”. C’est par modestie que je n’ai pas écrit “à l’attention ».

      Mais je ne l’envoie pas non plus spécialement pour qu’il nous permette de finir sur le podium ou quoi, si ce message lui arrive et servira pour l’année prochaine ca me va aussi. Je parle de la fin de saison uniquement car c’est d’actualité, et que de manière générale vaut mieux trop tot que trop tard. Ce message n’était donc pas une forme d’ultimatum ou de pression pour sa suite à l’OM, qui ne dépend pas du tout de moi.

      Il s’agit donc uniquement d’un message personnel jeté à la mer, et je n’ai pas d’autres moyens que cet article pour qu’il arrive à destination avec une chance supérieure à 0.0000000000000001…

      Cependant, je le fais quand même, quand on aime le foot, c’est comme ca, comprenne qui pourra…

  7. avatar
    28 avril 2015 a 14 h 25 min
    Par balon

    biesa a carboniser l’equipe c’est le seul responsable, allez chercher un grand entraineur pour juste une saison officiellement pour finir 5eme ou voir 6eme, el loco ce sont les dirigeants marseillais

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter