Arsenal : Giroud, un statut en danger ?
Photo Panoramic

Arsenal : Giroud, un statut en danger ?

Joueur d'Arsenal depuis maintenant 4 ans, l'attaquant français n'a peut être jamais été aussi contesté que cette saison. Pourtant, le joueur est habitué à répondre à ces détracteurs.

Un parcours semé d’embûches

Voir Olivier Giroud avec le maillot d’un grand club européen ou même d’un club de Ligue 1 semblait être une chose inconcevable au début de sa carrière. En effet, son entraîneur à Grenoble, à l’époque en Ligue 2, lui aurait dit qu’il n’avait pas le niveau pour être professionnel. Plus souvent titulaire avec l’équipe réserve qu’avec les pros, le déclic vient lors de son prêt en National à Istres où il enchaîne les buts.

Ensuite, il est recruté par Tours, en Ligue 2. Là-bas, il connaît une première saison relativement timide (9 buts en championnats, sa dernière saison à moins de 10 buts) avant d’exploser lors de sa deuxième saison où il termine meilleur joueur et buteur de Ligue 2.

Âgé à ce moment là de 24 ans, il découvre la Ligue 1 avec Montpellier. Le parcours est le même qu’à Tours : une première saison d’adaptation (11 buts) avant d’exploser la deuxième où il termine meilleur buteur de Ligue 1 (21 buts). Mais cette fois-ci, le résultat collectif est également présent puisque Montpellier termine Champion de France à la surprise générale.

Ayant perdu beaucoup de temps dans son parcours, Giroud n’hésite pas une seule seconde avant de signer pour un des clubs les plus respectés en Europe : Arsenal. A son arrivée, sa place de titulaire est loin d’être garantie à cause de la présence de Robin Van Persie qui marche sur l’eau depuis deux saisons. Il est donc recruté pour être une doublure ou pour être associé au hollandais. Cependant celui-ci file un peu à la surprise générale à Manchester United et propulse Giroud en tant que titulaire.

Un joueur clivant

N’ayant pas un style de jeu très spectaculaire, Giroud souffre d’une image particulière aux yeux du grand public. En effet, si vous souhaitez voir un avant-centre capable de dribbler plusieurs joueurs en une accélération, passer votre chemin. Sa technique en mouvement est loin d’être idéale, logique quand on mesure 1m92. De plus, les supporters d’Arsenal ont souvent pesté contre son manque de réalisme dans des situations où de nombreux attaquants sont capables de marquer sans trembler. Mais voilà, Giroud a des qualités qui ne sont pas forcément perceptibles aux premiers abords. C’est un formidable de joueurs de remise (au sol ou aérienne) où ses coéquipiers peuvent combiner avec lui dans les petits espaces, phase de jeu recherché par les Gunners. Avec sa taille, il est évidemment un problème pour les défenseurs dans le domaine aérien. Dès qu’il touche le ballon plus de trois ou quatre fois, son manque de mobilité lui causera des soucis et il perdra son efficacité. Il est donc victime de son style de jeu aux yeux du grand public.

Peut être encore plus que son style de jeu, ce “désamour” du public vient du fait qu’il se retrouve aux mauvais endroits et aux mauvais moments. Est-ce que Giroud est un bon voir très bon attaquant ? Oui, certainement. Est-ce qu’il a pourtant le niveau pour être titulaire d’Arsenal ? On peut en douter. Le chambérien a du en effet succéder à des joueurs comme Henry, Bergkamp ou Van Persie, des joueurs d’un calibre supérieur à celui de Giroud. Et si l’équipe d’Arsenal souffre de maux sans doute plus profond (style de jeu approximatif depuis quelques années, problème mental), il cristallise les critiques des supporters qui vont lui crier dessus à la première occasion ratée.

Autre exemple, le rapport du public de l’équipe de France par rapport à Giroud. Celui-ci prend la place du meilleur joueur français en club depuis des années, Karim Benzema, suite à cette fameuse affaire de la sextape. Celui-ci ayant un style beaucoup plus conforme à ce qu’attend un supporter quand il voit un match de foot, de nombreux suiveurs ont donc pris en grippe Giroud, alors qu’il n’avait rien demandé.

Malgré cela, le Gunners montre une force mentale assez impressionnante pour toujours être présent en sélection nationale ou en club. Son Euro a été plutôt réussi et ses saisons à Arsenal n’ont jamais touché les sommets mais il a toujours inscrit sa quinzaine de buts. Trentenaire dans une semaine, Giroud est encore une fois remis en question et son début de saison n’arrange pas sa situation.

Une concurrence accrue

Si Giroud réalise des saisons correctes avec les Gunners, il est pourtant coutumier d’avoir des trous d’air. En janvier dernier, il réalise sans doute son meilleur match sous les couleurs des Gunners face à Liverpool où il inscrit un doublé. S’ensuit une période de disette assez incroyable de quinze matchs sans but, dont il sort avec un triplé au dernier match. Las de ces performances en dents de scie, Wenger décide de trouver d’autres alternatives.

Avec Welbeck encore une fois sur le flanc, l’alsacien n’avait plus que Giroud à sa disposition pour jouer en pointe. Celui-ci absent lors des premiers matchs, il décida de titulariser Alexis Sanchez en pointe de l’attaque. Le résultat est pour le moment mitigé : le chilien ne semble pas encore tout à fait dans ses baskets dans le jeu mais il arrive pourtant à marquer quelques buts. Est ce que la situation est viable sur le long terme ? Il faudra sans doute du temps pour Alexis de s’habituer à ce nouveau poste.

Les médias et supporters ont longtemps insisté pour qu’avant-centre rejoigne les Gunners lors du dernier mercato. Compte tenu d’un marché saturé où les vrais bons attaquants n’étaient pas forcément disponibles ou très chers (Higuain, Morata), Wenger s’est replié sur une solution plus “discount” avec l’espagnol Lucas Perez. Si celui-ci sort d’une bonne saison avec le Deportivo La Corogne (17 buts, 10 passes décisives), il n’a jamais joué pour un grand club et va devoir d’adapter à ces nouvelles attentes. De plus, il a déjà 27 ans, son potentiel est donc relativement limité. Cependant, il a un profil qui parait totalement différent à celui de Giroud : un joueur mobile, pouvant éliminer balle au pied et doté d’un bon sens du but. Il a déjà inscrit un doublé cette semaine en coupe de la ligue.

Ce n’est pas la première fois que le statut de Giroud est remis en question avec les Gunners, ni la première fois qu’il doit jouer avec la concurrence. (Walcott, Welbeck) Il a toujours réussi à se réinstaller en pointe chez les Gunners. Souffrant en ce moment d’une blessure à l’orteil; il est tout de même en train de perdre du temps sur la concurrence. Si Arsenal se met à enchaîner les résultats sans lui, il pourrait avoir du mal à retrouver du temps de jeu.

 

  1. avatar
    3 octobre 2016 a 18 h 29 min
    Par SCHWAB

    Au vu du match contre Burnley, un avant-centre de la taille de Giroud n’est pas à dédaigner. Quand Arsenal domine à ce point, sa tête aurait pu faire la différence. Evidemment, dans un jeu à terre et rapide, il apporte peut-être moins …quoique en EdF, ça ait bien fonctionné avec Griezmann à ses côtés.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter