ATP 2016 : Le “BIG 5″ des questions que tout le monde se pose
Photo Panoramic

ATP 2016 : Le “BIG 5″ des questions que tout le monde se pose

A l’aube de cette nouvelle saison, les fans de la petite balle jaune sont (comme toujours à cette période) dans l’expectative. Et avant le 1er grand rendez-vous australien qui nous livrera déjà (à n'en pas douter) de sérieux enseignements, l’heure est donc au questionnement...

5 hommes, 5 questions! A moins d’un invraisemblable putsch (Dimitrov? Kyrgios?), on ne voit vraiment pas qui pourrait venir chambouler la hiérarchie du tennis mondial en 2016… Djokovic, Murray, Federer, Nadal et Wawrinka devraient ainsi à nouveau jouer les 1ers rôles, rafler la plupart des mises et ne laisser que quelques miettes (1 ou 2 Masters 1000 + la Coupe Davis) à leurs bien timides opposants. A quoi peut-on donc s’attendre de la part du “BIG 5″ cette année? Eléments de réponse.

Novak DJOKOVIC dominera-t-il autant le circuit qu’en 2015 ?

Difficile, voire presque impossible, d’imaginer un autre scénario aux vues des performances réalisées par le “Djoker” sur les 12 derniers mois. En effet, en 2015, le vampire des Balkans alias Novak “Drakulovic” a cannibalisé le circuit comme peu de joueurs l’ont fait avant lui dans l’Histoire du jeu: N°1 mondial nanti de 8000 points d’avance (un gouffre! l’équivalent de 4 GC) sur son dauphin (Murray), vainqueur de 11 titres dont 3 en GC (+ le Masters et 6 Masters 1000), “la machine” yougoslave a en outre atteint la finale de 15 des 16 tournois auxquels il a prit part, passant même à un cheveu (2 petits sets à RG) du 1er Grand-Chelem calendaire masculin depuis Rod Laver en 1969… Tout simplement hallucinant !!! Sauf blessure, on voit donc mal qui pourrait se montrer plus régulier que lui cette année.

Néanmoins, et la vraie question est peut-être celle-là, peut-il faire aussi bien en 2016 ? Roland-Garros et les J.O. apparaissant comme ses 2 cibles prioritaires, le Belgradois devra assurément faire des choix pour ne pas finir la saison “carbo”. De plus, si on regarde dans le rétro, on constate qu’à l’exception de Roger Federer en 2006-2007, aucun autre tennisman n’est parvenu à réussir le Petit-Chelem 2 fois de suite. Ceci-dit, à 28 ans, Djokovic (méticuleux à l’extrême sur le plan physique) devrait toujours pouvoir faire régner son “cosmic tennis” (qui, soit dit en passant, en agace plus d’un!) sur le circuit pendant encore 2 voire 3 saisons. Si la concurrence ne se réveille pas, les records de 6 sacres de N°1 ATP en fins de saisons et de 17 titres du Grand-Chelem (respectivement détenus par Sampras et Federer) pourraient alors bien finir par tomber un jour dans son escarcelle…

Andy MURRAY bénéficiera-t-il de l’effet “Coupe Davis” ? 

Lentement mais sûrement le meilleur représentant de l’Union Jack depuis Fred Perry semble peu à peu retrouver son précédent climax de 2012-13. Une période durant laquelle il s’était enfin décomplexé face aux autres membres du BIG 4 via 3 levées majeures (Olympique, US Open et Wimbledon). Débarrassé (définitivement, pensait-on alors) du syndrome de la “poule mouillée” dont il était victime jusque là, sa blessure au dos et l’opération qui s’en était suivie avaient ensuite remis un frein aux ambitions du protégé d’Ivan Lendl. La fin de la (fructueuse) collaboration avec ce dernier constituait de surcroît un autre motif d’inquiétude pour les fans d’Andy qui se demandaient alors si leur poulain tutoierait à nouveau un jour les sommets…

Passé sous la tutelle d’Amélie Mauresmo, le champion olympique en titre est pourtant reparti de l’avant en 2014. Finaliste à l’Open d’Australie, demi-finaliste à Roland (vaincu après avoir poussé Djoko dans ses derniers retranchements), demi-finaliste à Wimbledon (battu par un Federer en état de grâce), le tout en portant durant tout le fil de la saison son équipe de Grande-Bretagne à bout de bras (pour la mener vers son 1er Saladier d’Argent depuis la bande à Perry en 1936), Murray a réalisé une saison 2015 bien meilleure qu’il n’y paraît de prime abord. Malgré ce que son déploiement d’énergie (11 victoires de rang) en Coupe Davis lui aura coûté, il a tout de même terminé la saison au meilleur classement de sa carrière (N°2). On peut donc légitimement augurer que l’on reverra Andy en finale de GC cette année. De plus, ses nets progrès sur terre-battue (titre à Madrid) font désormais de lui un candidat potentiel à RG, ce qui n’était pas le cas auparavant. Alors “effet Coupe Davis” comme pour Djoko en 2011 ou pas, son principal problème se nomme toujours… “Novak” !!! Car si Murray parvient à (re)trouver la clef face au N°1, nulle doute que d’autres majeurs viendront tôt ou tard garnir son armoire à trophées. Signe encourageant malgré les défaites, le “Kid de Dunblane” demeure l’un des 3 seuls joueurs (avec Federer et Wawrinka) à avoir résolu l’équation proposée par le Serbe en finale en 2015 (victoire en 3 sets au Masters 1000 du Canada).

Roger FEDERER deviendra-t-il champion olympique en simple ?

RF l’avait annoncé dès le lendemain de sa finale olympique perdue dans son jardin londonien (face à Murray) en 2012, il comptait bien se donner une ultime chance d’aller chercher le seul titre majeur manquant à son palmarès en simple à l’occasion des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Et malgré les 35 “printemps” qu’il affichera au compteur en fin de saison, le Bâlois a prouvé l’an dernier que cette perspective (tout comme celle de gagner un jour un 18e titre en Grand-Chelem) restait tout à fait dans le domaine du possible. Toujours sur le podium mondial (N°3 à 34 ans), Fed a atteint la finale de 3 Majeurs en 2015 (Wimbledon, US Open et Masters Cup) subissant à chaque fois le joug du N°1 mondial (Djoko). En outre, “FedEx” s’est aussi hissé 2 fois en finales de Masters 1000 (une gagnée et une perdue, toujours face au diable serbe) et c’est là que le parallèle avec les J.O. devient intéressant pour lui: car (au contraire des “Grand-Chelems” qui se jouent au meilleur des 5 sets) le tournoi olympique se dispute lui-aussi en 2 sets gagnants. Un format qui convient évidemment bien mieux en termes de défi physique à “Papy Rodgeur”.

En revanche, et même si la compétition ne se déroulera a priori pas sous des températures accablantes (nous serons en plein hiver austral au Brésil en août prochain), Federer n’appréciant guère les grosses chaleurs, on peut tout de même douter de la capacité du Suisse à aller au bout de son rêve doré. D’abord parce que nous sommes encore à 8 mois de l’échéance (et 8 mois, à 34 ans, ça compte!!!), et ensuite parce que pour peu que “Fédé” écope d’une partie de tableau compliquée (avec Djoko?), ses chances s’amenuiseraient alors comme peau de chagrin. Enfin, parce que même si les 5 premiers tours se jouent au meilleur des 3 sets, la finale masculine olympique se joue quant à elle au meilleur des 5 manches. Or, en 3 sets gagnants, la dernière victoire de Federer en finale (hors Coupe Davis) remonte à… Wimbledon 2012 ! Bref, même s’il n’est pas interdit de rêver, la meilleure opportunité de regagner l’or (RF a été champion olympique en 2008 avec Wawrinka) pour le Maestro est certainement celle de ne pas négliger son association en double avec Martina Hingis. Là, pas de doutes, la paire de légendes helvétiques (que Fed formera avec l’ancienne N°1 mondiale) fera figure d’épouvantail en mixte à Rio.

Rafael NADAL remportera-t-il sa “decima” à Roland-Garros ? 

Après son exercice laborieux en 2015, où il a montré d’inquiétants signes de fléchissement sur le plan de l’endurance, on pourrait même poser la question directement en ces termes: Rafa gagnera-t-il un jour à nouveau un tournoi du Grand-Chelem? Car la saison passée a bien été l’annus horribilis de la carrière du Taureau des Baléares ! Aucun titre (ni même aucune finale) en GC, une seule finale en M1000, un cinglant revers en 3 sets dans son fief parisien contre Djoko et des défaites à la pelle face à des joueurs de seconde catégorie (notamment Fabio Fognini ou Dustin Brown) qui laissent présager que le natif de Manacor pourrait peut-être bien ne jamais pouvoir revenir à son tout meilleur niveau.

Ceci-dit, n’enterrons pas trop vite le nonuple vainqueur de la Porte d’Auteuil. D’une part, sa fin de saison a montré de nets signes d’amélioration, le Majorquin ayant (en partie) retrouvé sa longueur de balle et son agressivité légendaire. En outre, comme le dit le vieil adage: “ne sous estimez jamais le coeur d’un champion” ! Sur ce point, on peut être sûr que Nadal donnera le maximum de lui-même. Véritable gladiateur des courts, la prochaine quinzaine parisienne (durant laquelle il fêtera ses 30 ans) pourrait bien constituer la dernière véritable opportunité de sa carrière de devenir le 1er joueur de l’Histoire décuple vainqueur du même tournoi du Grand-Chelem. Pour peu que le tirage au sort soit clément avec lui en ne le plaçant pas dans la partie de tableau de son pire ennemi (Djokovic), atteindre (au moins) la finale du Majeur sur ocre semble donc encore légitimement à sa portée.

Stan WAWRINKA décrochera-t-il son 3e titre majeur en 3 ans ? 

Petit retour en arrière, en 2013, celui qui se faisait encore appeler “Stanislas” n’était autre qu’un simple bon joueur du Top 20, un de ceux qui ont certes beaucoup de qualités mais auxquels il manque toujours ce petit “je ne sais quoi” pour passer dans la catégorie des top-players. Beaucoup le voyaient alors comme une sorte de Gilles Simon à la sauce vaudoise, un cran en-dessous de nos Tsonga, Gasquet ou même Monfils en termes de talent pur. Mais voilà, force est de constater que le natif de Lausanne nous avait bien caché son jeu, et peut-être se l’était-il aussi caché à lui-même d’ailleurs… Toujours est-il qu’en 2014, “Wawa” a réussi une mue aussi inattendue que spectaculaire, accomplissant sur le court ce que ni Berdych, ni Tsonga, ni Ferrer (entre autres) n’ont jamais réussi à faire: vaincre Djokovic ET Nadal lors d’un même tournoi pour décrocher le graal au bout du monde (Australie).

Depuis, il ne s’est pas endormi sur ses lauriers. Titré en Coupe Davis fin 2014, il a doublé la mise en Grand-Chelem en 2015 pour signer un nouveau parcours flamboyant sur l’ocre de Roland-Garros. Terrassant à nouveau les N°1 et 2 mondiaux sur son passage, “Stanimal” a livré un véritable récital final face à Djokovic pour ce qui demeure certainement la défaite la plus cinglante du Serbe depuis l’Open d’Australie 2014 déjà face à ce même… Wawrinka ! Alors pourra-t-il récidiver en 2016 ? A l’exception du gazon de Wimbledon (qui n’est pas sa tasse de thé), on peut considérer le Roman comme un outsider en puissance, voire même un favori potentiel, pour tous les grands tournois. Le souci avec Stan, c’est qu’on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre avec lui ! Dans un bon jour, l’homme au splendide revers “giflé” est certainement le joueur capable de poser le plus de problèmes à n’importe qui, et en particulier à un certain Novak D… En Revanche, étant branché sur courant alternatif, quand le Vaudois n’y est pas, il peut aussi passer au travers face à des adversaires présumément bien moins armés que lui. Alors, jamais 2 sans 3 ? Et si on mettait une pièce sur un “Waw” médaillé aux Jeux? Sur dur et en 2 sets gagnants (à l’exception de la finale), c’est peut-être bien pour Rio que “Stan The Man” nous prépare son hold-up annuel !

  1. avatar
    11 janvier 2016 a 21 h 12 min

    Salut Guga,

    Super article as usual.

    Allez je me lance au niveau des pronostics

    Djokovic aussi dominateur qu’en 2015 ? Non même si largement n°1

    Murray effet Coupe Davis ? Non il ne regagnera pas de GC

    Federer médaille d’or en simple aux JO ? Non

    Nadal et la Decima ? Non

    Wawrinka et le 3e GC ? Oui

    • avatar
      12 janvier 2016 a 16 h 38 min
      Par Guga57

      Salut Axel, et merci du compliment, (very appreciated ;)
      Par contre, j’aimerai que tu te “mouilles” un peu pluss concernant Djoko ! Perso, j’aimerai bien qu’il ne gagne pas pluss que 2GC, sachant qu’il gagnera certainement aussi les Jeux ou le Masters ou les 2. En somme, sur les 6 Majeurs de l’année (à savoir les 4 GC + les J.O. + la Masters Cup) j’aimerai bien que le Serbe en gagne un maximum de 3 ! ca laisserait un peu de place aux autres et c’est aussi ce qui fait le charme du tennis à mes yeux.
      Pour Murray je serai moins catégorique que toi par contre, je pense sincèrement qu’il va surement en regagner au moins 1 cette saison.
      Pour Federer, a 34 piges l’or en simple je n’y crois plus trop non plus. Alors je dirai que le top pour lui ce serait le bronze en simple et l’or en double.
      Nadal a RG, sincèrement, a part Djoko je pense qu’il peut encore battre tout le monde, donc si Nadal se retrouve dans la moitié de tableau de Djoko, je dis non, par contre dans l’autre moitié du tableau, je le vois arriver en finale et là, tout dépendra de qui il aura en face (même logique: si c’est Djoko en finale, il perdra, mais si c’est un autre, je le vois gagner).
      Et enfin pour notre ami vaudois, tu parles d’un 3e GC, oui mais lequel ? Perso j’ai mis mon prono dans l’article, je pense que Waw peut faire son coup de l’année aux Jeux.

      • avatar
        12 janvier 2016 a 19 h 17 min

        Salut Guga,

        Je mets Djokovic en vainqueur presque certain en Australie tant il surfe encore sur sa monstrueuse fin de saison 2015.
        Je crois en lui pour Roland-Garros et les Jeux Olympiques.

        Restent Wimbledon et l’US Open, ainsi que le Masters où il faudra qu’il maintienne encore un très haut niveau pour gagner une 6e fois le tournoi des maîtres.

        Donc je dirais 3 ou 4 titres majeurs sur 6 pour le Serbe.

        Pour Nadal à RG, en effet s’il retrouve ses sensations, seul le Djoker voire Stanimal pourront l’arrêter.
        Une partie de la clé se jouera pour Rafa à Monte-Carlo, Madrid ou Rome. Car s’il prend encore des taules contre Nole, il ne l’aura plus battu (sur terre au moins, voire tout court) depuis la finale de RG 2014.
        Et en terme de confiance, cela sera très dur pour l’Espagnol.

        Federer c’est l’énigme je ne vois pour lui que 3 grands tournois raisonnablement gagnables, mais à condition que Djokovic soit moins stellaire et que le virtuose de Bâle soit toujours à son niveau de 2014-2015, Wimbledon, les JO et la Masters Cup.

        • avatar
          13 janvier 2016 a 20 h 58 min
          Par Guga57

          Presque 100% d’accord avec toi Axel. Analyse très juste en tout cas. Pour l’Australie effectivement, j’aurais mm du écrire que c’était son 3e gros objectif de la saison. Djoko veut lui-aussi avoir “son jardin” comme Fed à Wim et Nadal à RG, or s’il gagne cette année il rattrapera déjà Emerson au palmarès historique de l’Australian Open et pourra ensuite légitimement viser une 7e victoire historique là-bas en 2017…
          Pour Nadal à RG, sincèrement oui, s’il évite le haut du tableau, je le vois aller en finale. Toute sa saison sera basée sur ce tournoi, probablement celui de la dernière chance de dépasser Sampras au classement des GC.
          Et pour Fed, je suis dubitatif… Certes, pour un mec de 34 piges, c’est encore très bien ce qu’il fait et sans Djoko, il serait sûrement double tenant de titres en GC à l’heure où on parle… Mais voilà, Djoko fait partie de l’équation, les mois et les années passent, et Fed court désespérément après un Majeur depuis 2012. Pour le côté romantique de la chose, ce serait beau qu’il parte sur un happy-end à la Sampras avec soit les Jeux en simple, soit un 18e GC (un 8e Wimbledon serait évidemment la panacée) ou bien une 7e Masters Cup.

          • avatar
            14 janvier 2016 a 19 h 03 min

            Salut GUga,

            Pas tout à fait d’accord avec toi sur Nadal et RG 2015. Je ne parlerais pas du “tournoi de la dernière chance pour dépasser Sampras” pour le Majorquin, mais c’est vrai que si Rafa arrive sur l’ocre parisien avec une belle préparation (donc au moins co-favori avec Nole, voire favori n°1 comme de 2005 à 2013), un échec à Paris serait terrible mentalement pour l’Espagnol, comme Federer battu à Wimbledon en 2008.

            Oui pour Federer le plus beau serait l’or olympique pour avoir le palmarès complet que seul Agassi possède (4 GC + JO + Masters Cup + Coupe Davis).
            Mais le virtuose suisse ne cracherait pas sur un 18e GC (surtout à Wimbledon en effet) ou une 7e Masters Cup …
            A voir pour le Bâlois, mais je crains qu’il ait gâché sa plus belle chance à Londres en 2014 face à un Djokovic prenable à l’époque (car il n’avait plus gagné de GC depuis Melbourne 2013, donc le Serbe était moins en confiance mentalement).

            Restent Wawrinka et Murray, mais bon tout va si vite, voyons déjà ce que donne cet Open d’Australie 2016 …

          • avatar
            16 janvier 2016 a 10 h 27 min
            Par Guga57

            Salut Axel,
            A la vue du tableau de l’Open d’Australie, je pense que Djoko a un boulevard devant lui:
            http://fr.tennistemple.com/open-australie-2016-t3282/tableau
            Wawrinka, Murray, Nadal, voire même Anderson qui sont les joueurs qui auraient pu lui poser le pluss de problèmes se retrouvent tous ensemble dans la partie basse du tableau, tandis que Djoko se retrouve avec un 1/4 potentiel contre Nishikori et une demie contre Fed ou Berdych… Bref, il était déjà le favori N°1 avant le tirage au sort mais là, clairement, si je devais parier 10 billets, je les mettrai tous sur le Djoker.

  2. avatar
    12 janvier 2016 a 10 h 06 min

    Good job comme toujours Guga…
    A mon tour de me lancer dans les pronos :
    Je vois Djoko ultra dominateur cette année et remporter enfin RG..même avis que Axel Borg en ce qui concerne Murray, cad pas de GC pour lui; la médaille d’or pour Federer aux JO, oui mais en double et pas de decima pour Nadal.
    Là où je reste un peu perplexe c’est au sujet de Wawrinka et je dois bien avouer que c’est le trouble total pour moi.

    • avatar
      12 janvier 2016 a 16 h 48 min
      Par Guga57

      Ciao Santino, grazie ;)
      Tu vois Djoko gagner ok mais (même question qu’a Axel) ou le vois-tu gagner ?
      Pour Fed, c’est effectivement le double-mixte avec Hingis qui me semble la piste la plus intéressante. Ceci-dit vu le format (type Masters 1000) du tournoi olympique, je ne serai quand même pas étonné de voir RF arriver jusqu’en demi-finales (et donc pouvoir au moins viser la médaille de bronze).
      Enfin pour Stan, je pense qu’on est tous un peu dans le même état d’esprit vis-à-vis de lui et (comme je le dis dans l’article) p-e que lui-même ne sait jamais vraiment trop ou il en est avant les tournois. On sent que c’est un mec qui marche à 200% au feeling. Les bons jours, on sent qu’il peut tout casser, par contre les mauvais c’est exactement opposée…
      Une chose est sure, j’ai hâte de voir ça et sincèrement ce qui me ferait le pluss plaisir ce serait de voir un mec qu’on attend pas nous faire un coup a la Wawrinka/Cilic/Del Potro avec un ou deux exploits sortis de nulle part.

  3. avatar
    12 janvier 2016 a 17 h 08 min
    Par mwn44

    Salut Guga !

    Article sympa sur les 5 Top Players du circuit.

    Personnellement je vois bien Stan remporter l’Open d’Australie, même si Djoko s’est montré intraitable ce week-end face à Nadal, Stan a tout ce qu’il faut pour battre le serbe en GC.

    Pour Fed, ça reste à voir. Il faudrait qu’il gagne Wimbledon avant les JO pour se détendre et aborder les JO avec moins de pression. Mais là encore, sur le gazon londonien, il reste l’équation Djoko… à moins que Murray ne s’en débarrasse pour lui, mais pour cela il faut que Fed soit n°2 à l’ATP à ce moment là.

    Murray je le vois faire une finale en GC cette année, je miserai sur Wimbledon, et la perdre contre Fed. Je vois Nole gagner RG et l’USO.

    Pour les JO, Fed-Hingis c’est imbattable sur le papier. En simple ça dépendra de l’arbre. Je l’espère pour Fed, mais je n’y crois pas trop. Et puis comme ça il restera sur le circuit jusqu’en 2020, c’est pas plus mal.

    Bonus pour les filles, je vois Radwanska faire comme Mauresmo en 2006, gagner l’OA et Wimbledon après avoir gagner les Masters, Muguruza enlever RG et Serena gagné l’USO avant de prendre sa retraite.

    • avatar
      13 janvier 2016 a 21 h 09 min
      Par Guga57

      Salut MWN, merci ;)
      Alors là pour le coup, vu que j’avoue être fan des petits Suisses, j’aimerai vraiment que tes pronos soient les bons!!!
      Sinon je vous trouve tous bien sévère avec Murray. Vu sa saison plus que correcte en 2015 avec la CD en guise de (joli) lot de consolation, je pense sincèrement qu’il aura ses chances en GC cette année.
      Pour les filles, je suis pas un expert… mais Muguruza à RG ça me semble tenir la route ;)

  4. avatar
    12 janvier 2016 a 21 h 18 min

    Bon, je me range derrière Mwn, même si c’est plus un choix du coeur que de la raison.

    Et je mise un kopek sur Nadal à RG, oui oui.

    • avatar
      13 janvier 2016 a 21 h 16 min
      Par Guga57

      T’as bien raison de ne pas enterrer Rafa trop vite Fabrice. En fait j’ai un peu la mm impression aussi bien pour Federer à Wimbledon que pour Nadal à RG: si quelqu’un (Murray? Wawrinka?) se charge de résoudre le problème Djokovic à leurs places, ils peuvent très bien aller au bout. En revanche si c’est Nolé en face, ça devient presque infaisable pour les 2 anciens N.1 mondiaux!

      • avatar
        14 janvier 2016 a 19 h 03 min

        @Guga, oui mais hormis Stanimal Wawrinka (voire 1 autre joueur en état de grâce tel le Soderling de 2009), qui d’autre qu’un Nadal retrouvé peut espérer battre le cosmic Djokovic à Roland-Garros ?

        • avatar
          16 janvier 2016 a 10 h 31 min
          Par Guga57

          Pas faux Axel, difficile de voir qui pourrait arrêter Djoko cette année, mais ça aussi bien à RG qu’ailleurs. Ceci-dit, il ne va qd mm pas tout gagner (enfin j’espère LOL). Tout ça pour dire que l’an dernier, peu de gens pensaient que Wawrinka s’imposerait à Paris contre lui, et si on regarde dans le rétro des 4 GC de 2015, la seule défaite de Djoko en GC était face au moins titré de ses 3 adversaires en finale (Murray en Australie, Waw à RG, et Fed à Wim et USO). Bref, on ne sait jamais ce qui peut se passer, p-e que quelqu’un qu’on attend pas à ce niveau créera la surprise? c’est ce qui fait la magie du sport je dirai ;)

          • avatar
            20 janvier 2016 a 12 h 31 min

            Oui c’est la glorieuse incertitude du sport, mais le tableau de Djokovic est déjà bien dégage avec la sortie de Nadal par Verdasco …

            Je vois mal qui peut battre Djokovic à Melbourne, à part lui-même, voire Stanimal.

            A Roland-Garros, cela sera different, tout depend de la pression que le Serbe se mettra et de la forme de Nadal et Wawrinka sur l’ocre parisien.

            Paradoxalement, perdre à Melbourne ne serait pas une catastrophe pour le Serbe, car arriver comme en 2012 ou comme l’an passé avec 27 matches de GC sans défaite (du 1er tour de Wimbledon à la demie de RG) rajoute de la pression avec le Djoko Slam, on a bien vu aussi ce que a cela donné pour le GC de Serena à l’US Open, qui avait cependant réussi son 2e Serena Slam à Wimbledon.
            Ce que je veux dire, c’est que Nole aura déjà assez de pression avec le fait de gagner RG et donc de faire le GC en carrière comme Agassi, Federer ou Nadal avant lui.

            Si jamais Djokovic fait le doublé Open d’Australie / Roland-Garros (le 1er depuis Jim Courier en 1992), gare à la pression colossale sur lui à Wimbledon, car on lui rabattra les oreilles matin, midi et soir avec la perspective de GC façon Rod Laver 1969, voire meme de GC doré facçon Steffi Graf 1988, en cette année de Jeux Olympiques.

            Sinon sur les jeunes
            “Reste donc les 3 plus doués à mes yeux: Coric, Dimitrov et Thiem. A eux de jouer !”

            Totalement d’accord, je mettrais plus mes pieces sur eux que sur Raonic, Goffin ou Kyrgios.

            Pour la finale Djokovic / Wawrinka, probable vu que chacun a été le bourreau de l’autre en Australie depuis 2013 : 2 à 1 pour le Serbe, battu en 2014 par Stanimal.

  5. avatar
    14 janvier 2016 a 1 h 18 min
    Par Nicolas

    Il faut qu’en 2016 que le tennis soit équilibré et pas tout le temps les mêmes qui l’emporte.

    Je ne fais pas de pronos car on ne sais pas comment sera fait cette année.

    • avatar
      16 janvier 2016 a 10 h 35 min
      Par Guga57

      Equilibré, ce serait un GC pour chacun, Djoko en Australie, Nadal à RG, Fed à Wim, Murray à l’US, Wawrinka aux Jeux et… Berdych ou Tsonga au Masters! Non je déconne pour les 2 derniers ;)

  6. avatar
    14 janvier 2016 a 16 h 42 min

    Nadal en 2016, j’y crois pas trop. Il va potentiellement choper un ou deux MS 1000 terre battue suivant le tirage …
    A Doha, sans démeriter, il a pris sa 5ème rouste d’affilée contre le serbe et sur ses dix derniers matchs contre lui, il n’a gagné que 4 petits sets sur 24 disputés.

    Côté titres majeurs, je pense que Djoko en aura (au moins :( ) 3 : Australie – US Open – Masters

    RG pour Stan et Wimby (&JO) pour Fed (on peut rêver)

    Au passage Federer devrait être devant Murray pour les têtes de séries de Wimbledon.
    Il a un peu plus de 2300 pts de plus que Murray de points “saisons herbe”. Il défend 1300 pts environ jusqu’à Wimby pendant que Murray doit en défendre 3000
    Ca va être très dur pour l’écossais de mettre + de 4000pts dans la vue de Roger en 6 mois

    Sinon je vois bien Ferrer sortir du top 10.

    Bref, ça sent pas la saison du renouveau… Je vais quand même tenter un Thiem top 10 suite à une 1/2 à RG (en espérant qu’il finisse pas comme Melzer)

    • avatar
      16 janvier 2016 a 10 h 37 min
      Par Guga57

      J’aimerai bien que tes pronos soient les bons Dark-Rio ! avec un pseudo comme le tien, peut-on y voir comme un (bon) présage pour les Jeux ? ;

  7. avatar
    15 janvier 2016 a 17 h 28 min

    @darkrio,

    “Ca va être très dur pour l’écossais de mettre + de 4000pts dans la vue de Roger en 6 mois”

    Totalement d’accord surtout que Murray defend une finale à Melbourne (avec la naissance de son enfant à l’esprit) tandis que Federer n’a qu’un modeste 3e tour à defender en Australie

    Et sinon en effet, 2016 ne sonne pas comme la saison du renouveau, espérons qu’on se leurre tous et que parmi le contingent Borna Coric, Dominik Thiem, David Goffin, Grigor Dimitrov, Kei Nishikori, Nick Kyrgios, Milos Raonic, 1, 2 voire 3 vont exploser !

    • avatar
      16 janvier 2016 a 10 h 41 min
      Par Guga57

      Goffin je n’y crois pas… Physiquement trop limite. Raonic c’est l’inverse, c’est techniquement qu’il plafonne déjà… Nishikori il lui manque quelques centimètres pour pouvoir se reposer parfois un peu sur son service (dommage parce qu’en retours c’est un des tout meilleurs), Kyrgios c’est l’inconstance incarnée… Reste donc les 3 plus doués à mes yeux: Coric, Dimitrov et Thiem. A eux de jouer !

  8. avatar
    16 janvier 2016 a 1 h 48 min
    Par Nicolas

    Salut géné à tous.

    Nadal Verdasco pas mal comme premier tour pour le majorquin qui va entamer enfin 2016 avec un esprit revanchard sur une année pourrie,vierge de GC.

    Ils vont tous en suer avec ce tournoi si Hot qu’est l’open d’Australie.

    • avatar
      16 janvier 2016 a 10 h 45 min
      Par Guga57

      Salut Nico,
      Le tableau de l’Open d’Australie laisse anticiper une potentielle demi-finale entre Murray et Wawrinka qui pourrait bien faire les affaires de Djoko. Honnetement (et j’avoue que c’est plus facile à dire avec le tableau sous les yeux) je pense que (sauf blessure comme je dis toujours) cet Open d’Australie est déjà joué d’avance. Je vois Djoko égaler le record de Roy Emerson et soulever la Coupe Norman Brookes pour la 6e fois.

      • avatar
        17 janvier 2016 a 1 h 03 min
        Par Nicolas

        je ne cracherai pas sur une revanche entre Nadal et Wawrinka puisque la finale d’il y a 2 ans avait laissé un gout amer au majorquin.

        Pour un gars comme moi qui n’ait jamais été fan de Nadal j’en parle pas mal je trouve LOLLLLLLL.

        En espérant que les français seront un peu moins médiocres cette année.

  9. avatar
    18 janvier 2016 a 11 h 12 min
    Par Guga57

    Au jeu des pronos pour l’Open d’Australie, je vois bien une finale Djokovic-Wawrinka. Ca semble meme ecrit d’avance si l’on se fie aux 3 precedentes editions du Majeur australien.

    Je m’explique, en 2013, Djokovic et Wawrinka se sont affrontes en 1/8e de finale (victoire de Djoko en 5 sets), en 2014 ils se sont retrouves en 1/4 (victoire de Wawrinka en 5 sets), en 2015 on les a retrouves opposes en 1/2 (victoire de Djoko en 5 sets) donc si on suit la logique, cette annee cela devrait etre en finale… et toujours en 5 sets (esperons-le) avec une victoire de Nole (jamais 2 sans 3?) ou de Stan (si on alterne chaque annee le vainqueur entre 2013-2014-2015 et 2016?).

    Wait and see ;)

    • avatar
      2 février 2016 a 11 h 27 min
      Par Guga57

      Bon, je me suis completement plante sur mon prono avec Wawrinka en finale. La faute a un Raonic supersonic… mais qui s’est encore une fois blesse. Un peu comme Del Potro, ca risque d’etre le gros probleme de Raonic (comme tous les joueurs presentant le meme profil d’ailleurs) dans les mois et annees a venir: a savoir, etre capable d’enchainer les perfs sans trop faire souffrir son corps.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter