Fourcade, Dahlmeier et Jeux Olympiques : les raisons de suivre la saison 2017/2018 de biathlon
Photo Panoramic

Fourcade, Dahlmeier et Jeux Olympiques : les raisons de suivre la saison 2017/2018 de biathlon

Enfin. La saison 2017/2018 de biathlon reprend ses droits et les promesses sont nombreuses. D’Östersund (Suède) à Tyumen (Russie) en passant par Pyeongchang (Corée du Sud) et ses Jeux Olympiques d’hiver : 4 mois de compétition, 4 mois de performances pour Martin Fourcade, Laura Dahlmeier et consorts.

Les flocons ont fait leur apparition, les étoiles du ski avec. Du biathlon pour être précis. En cette fin du mois de novembre, il est temps de reprendre les skis et les carabines. La 41e Coupe du Monde débute ce dimanche !

Fourcade, une faim de titres et de records

Et comment parler biathlon sans parler de l’un des plus grands de l’histoire, le meilleur Français de la discipline : Martin Fourcade. L’Ogre Catalan, comme il est surnommé, a toujours à coeur d’impressionner. Avec six titres à son actif, il égale actuellement la légende norvégienne Ole Einar Bjorndalen. Sa mission ? Devenir le seul biathlète à en compter sept. Un objectif parmi tant d’autres comme il l’explique : « Une saison réussie, ce serait un titre olympique en individuel et une médaille en relais, mais aussi des victoires en Coupe du monde, car ce n’est pas parce qu’on est sur une saison olympique que je vais changer. »

Mais l’équipe de France ce n’est pas que Martin. Avec Simon Fourcade (38e l’an passé) également, mais aussi Jean-Guillaume Beatrix (15e), Simon Desthieux (25e) et Quentin Fillon-Maillet (20e), la sélection masculine veut faire bonne impression. Et chez les filles aussi, on espère des résultats. Autour de la jeune talentueuse Justine Braisaz (6e) et de l’expérimentée Anaïs Bescond (14e), on retrouve toujours Celia Aymonier (21e) et Anaïs Chevalier (7e) mais aussi et surtout Marie Dorin-Habert (4e), meilleure chance féminine. La biathlète des 7 Laux a d’ailleurs l’occasion de se distinguer d’entrée avec Martin Fourcade lors du Relais Mixte Simple.

Dahlmeier, Deutsche Qualität

Une première étape de Coupe du Monde à laquelle ne prendra pas part une autre femme, autrement importante : Laura Dahlmeier, la tenante du titre. C’est l’Allemande qui l’annonce elle-même sur Facebook, « victime de refroidissement ».

Erik Lesser, 10e lors de la CDM 2016/2017, va s’élancer avec Vanessa Hinz, 19e chez les femmes. Un symbole de la qualité allemande : la saison dernière, les Germaniques avaient placé 5 de leurs biathlètes dans les top 10 individuels (3 hommes, 2 femmes), plus que toute autre nation ! Une chose est sûre : la septuple championne du monde, Laura Dahlmeier, compte bien revenir plus forte que jamais… au moins pour la Coupe du Monde.

Les JO dans le viseur

Pour ce qui est des prochains Jeux Olympiques d’hiver (10 – 23 février), c’est moins sûr : « Les Jeux Olympiques constituent le plus grand événement pour un sportif. Mais j’aimerais aussi rentrer à la maison en bonne santé. S’il y a un danger aigu pour nos vies d’athlètes, je n’irai certainement pas à Pyeongchang » affirme-t-elle au journal Bild.

Claire et nette sur le sujet, la sportive allemande soulève là un problème réel : le conflit (pour le moment) diplomatique qui concerne la Corée du Nord de Kim Jong-Un et les Etats-Unis de Donald Trump, pourrait faire du terrain sportif d’un temps qu’est la Corée du Sud un dommage collatéral. Si la tendance est plutôt à l’inquiétude sur ce point-là, elle reste de tout de même à la réjouissance dans l’ensemble avec cette nouvelle Coupe du Monde qui se profile. Et qui sait, le sport fait bien des miracles parfois…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter