Bordeaux, manque de fonds ou d’ambition ?

A l'heure où le mercato est animé par le nouvel ogre parisien, et où l'ensemble de la Ligue 1 semble se résigner a des transferts beaucoup moins médiatiques, le club des Girondins de Bordeaux, surprenants qualifiés européens au termes de la saison 2011-2012, ne semble pas faire de celui-ci une priorité. Alors, de quoi s'agit-il ? Simple gestion financière, ou manque d'ambition clairement affiché par le club au scapulaire ?

Bordeaux : du rêve au cauchemar

Nous sommes lors de la 25ème journée de la saison 2009-2010, Bordeaux pointe a la première place d’une Ligue 1 qu’il survole depuis plus d’un an, s’apprête à jouer un quart de finale de Ligue des Champions face à l’Olympique Lyonnais, et est encore en course pour remporter la Coupe de la Ligue. Personne, et surtout pas Laurent Blanc, à l’époque à la tête des marine et blancs, ne pouvait imaginer que cette journée allait être le point de départ d’une descente aux enfers de plus de deux ans. Car après une série de défaites en championnat, une désillusion en Champions League, et une finale de Coupe de la Ligue manquée, les Girondins n’y seront plus. Et ce n’est ni le départ des “stars” girondines comme Chamakh, Gourcuff, ou Diawara, ni celui du “président” Blanc, qui arrangeront leurs affaires.

Il aura fallu attendre cette surprenante fin de saison 2011-2012 pour voir Bordeaux retrouver un peu de couleurs, et ce n’est pas volé que d’attribuer ce retour à Francis Gillot, car oui, l’homme le moins expressif de Ligue 1 aura eu de la persévérance.

Un mercato sans mouvements ?

C’est donc confirmé, les Girondins joueront bien l’Europa League lors de la saison 2012-2013, l’occasion pour le club aquitain de redorer le blason de l’équipe qu’elle était, et de mettre fin à deux années de “reconstruction” après l’ère Laurent Blanc.
Mais là où tout le monde attend un mercato agité, avec notamment l’arrivée d’un attaquant tant attendu depuis le départ de Marouane Chamakh, le staff et la présidence des girondins ne semblent pas de cet avis.
Car si aucun départ n’a été officialisé (hormis les prêts de joueurs peu utilisés lors des dernières saisons), aucune arrivée n’est annoncée, que ce soit par Francis Gillot, qui estime possèder un groupe équilibré,et complet, ou par Jean-Louis Triaud qui estime que la masse salariale du club correspond à son rang.

Certains, comme Ludovic Obraniak, comprennent la situation économique du club qui a besoin de vendre pour acheter. D’autres, et surtout les supporters, voient ce mercato particulièrement plat d’un mauvais œil, notamment pour un club qui pointe à la 5ème place des budgets de Ligue 1 devant le champion en titre montpellierain.

Bordeaux a jusqu’au 4 septembre pour éclaircir sa situation et ses ambitions, reste à voir si celles-ci seront réalisables, et si le club saura tenir les belles promesses entrevues en fin de saison dernière.

  1. avatar
    9 août 2012 a 14 h 22 min
    Par Zidane77

    Très bon article, avec un très bon style.
    Je donnerais quand même mon avis sur le sujet : C’est tout simplement un manque de moyen. Il reste trop de joueur sous-utilisés mais qui atomisent la masse salariale. Ceci conjugué à la crise économique générale en France, dans le football …

    Et puis Bordeaux c’est un titre tous les 10 ans, 99 puis 2009.
    Vivement donc 2019 !

    • avatar
      10 août 2012 a 20 h 55 min
      Par Djay

      Je suis assez d’accord avec toi, c’est un manque de moyen.Bordeaux a eu du mal à se relever financièrement de la non qualification en Champion’s League d’il y a deux ans, d’où une certaine austérité et un recrutement prudent mais malin (N’guémo, Obraniak, Mariano, Maurice Belay…) bref sur la lancé de la saison dernière avec un Gouffran qui revient bien, Sertic qui commence à s’affirmer ça peut être pas mal….j’espère qu’on regagnera quand même un titre avant 2019….. ;)

  2. avatar
    12 août 2012 a 18 h 09 min

    Faut s’entendre sur le fait que Obraniak et Mariano, c’est pas rien, que c’est arrivé cet hiver et qu’en gros, on a fait notre recrutement en avance par rapport aux autres.

    Après, y’a aussi le problèmes des anciens sous Blanc, qui ont, semblent-ils revaloriser leur contrat de forte hausse appuyé par Blanc avant que ce dernier ne parte. Je pense aux Ciani etc. Des joueurs qui ne nous manquerait pas vraiment vu leur niveau actuelle.

    Laisser l’équipe en l’état actuelle, avec des possibles “confirmation” (Saivet – Sertic), des possibles retour en grâce (Ben K, Ciani -sait-on jamais-…) et les possibles espoirs que pouvent apporter les jeunes pousses du centre de formation.

    Bref, on va prendre un départ de saison comme il faut si on passe Rennes next week. Paris fait pas encore assez peur ;) Hâte de les voir.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter