Brésil – Croatie : Neymar et le reste du monde
Photo Panoramic

Brésil – Croatie : Neymar et le reste du monde

Dans une ambiance fabuleuse, le Brésil s'impose dans la douleur face à la Croatie et peut remercier le corps arbitral.

La coupe du monde s’est ouverte sur un bon match de football dans une ambiance dantesque. Le Brésil a pu mesurer l’attente de ses supporters et la ferveur qui devrait les porter dans leur mondial.

Le pays hôte s’impose 3-1 face à des Croates vaillants et grâce à un arbitrage discutable. L’essentiel est là pour les joueurs de Scolari mais il faudra revoir la manière pour rêver du titre mondial.

Voyons les joueurs qui ont marqué les esprits et ceux qui ont raté leur match.

LES TOPS

Neymar (Brésil) : Pour un premier match de coupe du monde, le prodige auriverde aura répondu présent. Il est souvent redescendu au milieu du terrain pour organiser le jeu et pour mettre ses coéquipiers sur orbite. Il marque le but du 1-1 à un moment où le Brésil semblait submergé par l’émotion et la pression. Il marquera un second but sur un pénalty plus que discutable.

Oscar (Brésil) : Comme tous ses coéquipiers, il aura mis 25 minutes à rentrer dans son match. Puis il aura lâché les chevaux. Intelligent et inspiré, il aura donné le tournis aux Croates. Auteur du 3eme but brésilien.

David Luiz (Brésil) : Solide et en forme. Il aura coupé court à bon nombre d’offensives croates. Dominateur dans le jeu aérien. Le nouveau joueur du PSG a fait un match sans accroc.

Olic (Croatie) : L’expérimenté attaquant croate s’est donné sans compter. A l’origine du but croate sur l’aile gauche. Son expérience est précieuse. Capacité à garder le ballon et à jouer juste. Un bon match.

Modric (Croatie) : Malheureusement pour lui et son équipe, il n’a pas pu exploiter sa formidable capacité à mener le jeu. La faute à son travail défensif du soir. Il est venu prêter main forte à son arrière-garde et sa qualité de relance a permis à la Croatie de mener à bien ses nombreux contres.

LES FLOPS

Fred (Brésil) : Inexistant, fantomatique, transparent. Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la prestation de l’avant-centre brésilien. Pas inspiré et peu en jambes. Il obtient un penalty sur une simulation grossière.

Hulk (Brésil) : Il aura beaucoup couru… dans le vide. Incapable d’imposer sa puissance physique, il aura essayé tout le match mais en vain.

M.Nishimura (arbitre) : Un très bon début de match de l’arbitre nippon. Puis un coup de coude de Neymar au visage avec seulement un carton jaune, puis un pénalty inexistant, puis l’égalisation croate à 2-2 refusée pour une faute peu évidente de Olic sur le portier brésilien. Ça fait trop pour un match de ce niveau.

  1. avatar
    13 juin 2014 a 13 h 34 min

    Le Brésil ne mérite pas sa victoire. Je suis triste pour la Croatie qui méritait au moins le nul. L’arbitre à côté de la plaque. C’est ça la grande fête du football ? Si le Brésil bénéficie de tels arbitrages par la suite, autant leur donner tout de suite la Coupe du Monde… C’est un jour triste pour le football

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter