Analyse tactique : Borussia Dortmund 1-1 Augsburg
Photo Panoramic

Analyse tactique : Borussia Dortmund 1-1 Augsburg

Le Borussia Dortmund recevait Ausgburg pour la 16ème journée de Bundesliga. L'occasion pour l'équipe de Thomas Tuchel d'accrocher le peloton de tête. Augsburg devait de son côté s'éloigner de la zone rouge. Analyse.

Les compositions :

Le Borussia entame la rencontre dans un 3-4-3 qui ressemblait plus à un 3-1-5-1 avec Weidenfeller dans les buts et trois centraux Bartra, Merino et Ginter. Dans l’axe, on retrouve Weigl seul avec devant lui Götze, Schmelzer, Kagawa, Pulisic et Dembélé. Aubameyang est seul en pointe. Les hommes de Manuel Baum étaient eux en 5-4-1 qui pouvait évoluer vers un 4-1-4-1 avec Hitz dans les cages, Verhaegh, Gouweleeuw, Hinteregger et Stafylidis en défense, Baier devant celle-ci puis Schmid, Kohr, Moravek et Teigl en soutien de Ji seul en pointe.

Structure du jeu :

Dés le début du match, le Borussia prend le contrôle de la rencontre et de la possession (74.3% de possession à la fin de la rencontre). Il repart de derrière avec une défense haute, des passes courtes et un pressing haut dés la perte du ballon. Augsburg se contente d’attendre dans son camp avec une défense très basse, un marquage de zone au milieu de terrain et un pressing à la limite de son camp. L’équipe essaie ensuite de procéder en contre à la récupération du ballon, ce qui fonctionne à merveille.

Le marquage de Li :

L’avant-centre sud-coréen était au marquage de Weigl, empêchant les défenseurs du Borussia de jouer sur lui mais aussi de faire la première relance par eux-mêmes. La responsabilité est revenu à Marc Bartra, dernier défenseur de Dortmund, mais l’ancien Catalan s’est montré fébrile dans l’exercice, commettant beaucoup de mauvaises passes et mettant son équipe en danger. Cela a justement entraîné l’ouverture du score d’Augsburg.

Avec Li au marquage de Weigl et la zone du milieu d’Augsburg qui ferme tous les espaces, l’équipe de Thomas Tuchel est coupée en deux, forçant le limité Bartra à faire des passes directes et dangereuses. Les joueurs d’Augsburg exploitent magnifiquement les contres, ce qui nous emmène à la deuxième clé du match.

La couverture du Borussia :

Les relances catastrophiques de Bartra ont offert des contres à Augsburg. Et comme tout le milieu de Dortmund était à vocation offensive, placé entre la défense et le milieu adverse, la défense du Borussia s’est retrouvée sans couverture, Weigl n’étant pas en mesure de combler toutes les brèches.

L’entrée de Sven Bender et les déplacements de Gotze :

L’entrée de Sven bender à la mi-temps à la place de Bartra ont résolu les problèmes de relance du Borussia. Weigl étant toujours marqué par Li, Mario Gotze a décroché afin de recevoir les passes de Bender. Cela obligeait Li à faire un choix : sortir sur Bender et libérer Weigl, ou rester sur ce dernier. Lorsqu’il choisissait la première option, Julian Weigl recevait les ballons et pouvait lancer ses coéquipiers placés plus haut. Cela a amené l’égalisation.

La faible force offensive du Borussia :

Contrairement à d’habitude, la force de frappe du Borussia n’était pas au rendez-vous. Aubameyang a raté ses occasions de but, Pulisic sur les cotés n’a pas réussi à faire la différence, la faute aux espaces réduits par les joueurs d’Augsburg. Dembélé, seule exception du soir, a su être tranchant mais a souvent été stoppé par les fautes adverses.

Les décrochages de Götze et la sortie de Dembele ont aussi crée un trou derrière Aubameyang, isolant ce dernier et cassant le lien dans l’axe. Cela a forcé Dortmund à jouer sur les côtés en penchant vers le plus offensif (Pulisic). Mais ce dernier n’étant pas capable de faire la différence, le Borussia a concédé le nul à domicile.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter