Bayern Munich : le retour de Heynckes est-il une bonne chose ?
Photo Panoramic

Bayern Munich : le retour de Heynckes est-il une bonne chose ?

Après le limogeage de Carlo Ancelotti, Münich a dû régir dans l’urgence. Son choix s’est porté sur l’expérimenté Jupp Heynckes, un habitué de la maison bavaroise.

Une fois Carlo Ancelotti remercié, le Bayern n’a pas mis longtemps à rappeler celui qui a fait le triplé en 2013 (Championnat – Coupe d’Allemagne – Ligue des Champions). Jupp Heynckes et le club bavarois, c’est une belle histoire d’amour. C’est la quatrième fois qu’il prend la tête de l’équipe et la deuxième pour ce qui semble être un intérim (il l’avait déjà fait entre avril et juin 2009).

Depuis qu’il est entraîneur, l’ancien attaquant prolifique a beaucoup voyagé : il a dirigé 9 clubs différents, dans 3 pays (Allemagne, Espagne et Portugal). En tant que joueur, il a remporté l’Euro 1972 et la Coupe du Monde 1974 avec la RFA. Mais son palmarès d’entraîneur n’est pas en reste : deux fois vainqueur de la Ligue des Champions (Real 1998 et Bayern 2013) et 3 fois champion d’Allemagne (Bayern 1989, 1990 et 2013), entre autres. Remarquable.

Le choix de Jupp Heynckes semble tout à fait pragmatique. Il a une grande expérience, il connaît très bien le club munichois et il y a remporté de nombreux titres, avec l’année 2013 en apothéose. Malgré tout le respect que l’on doit à Willy Sagnol, il semblait impossible qu’il dirige l’équipe jusqu’à la fin de la saison. Il fallait trouver un entraîneur de renom pour un Bayern qui ne peut pas se permettre de « flotter » pendant quasiment un an. Et on sait qu’attirer un entraîneur de grand calibre en cours de saison est compliqué : il est difficile de révolutionner et de modeler une équipe sans la préparation d’avant-saison, surtout avec de semaines à 2 ou 3 matchs. Faire sortir Jupp Heynckes de sa retraite semble donc un choix cohérent et malin, mais c’est une tâche difficile qui l’attend.

L’entraîneur allemand va devoir faire face à plusieurs difficultés. Il l’a sous-entendu avant sa nomination : « il y a quatre ans et demi que j’ai arrêté avec le Bayern, et le football a continué à évoluer ». Revenir alors qu’on s’est arrêté au sommet, avec un triplé historique, pour reprendre une équipe en plein doute, c’est loin d’être évident. D’autant que Pep Guardiola est passé par là, et qu’il a laissé une empreinte immense sur l’équipe, malgré son échec dans sa quête à la Ligue des Champions. Carlo Ancelotti en a certainement souffert.

Le Bayern de Heynckes semblait impossible à améliorer, mais Guardiola l’a fait, en tout cas au niveau national puisque de nombreux records sont tombés sous son ère. Le Catalan a marqué le football allemand en y intégrant le jeu de position, qui était quasiment inconnu dans ce pays, et en apportant de la diversité tactique et de nouveaux principes. Des entraîneurs comme Tuchel à Dortmund ou Nagelsmann à Hoffenheim les ont parfaitement intégrés. C’est une nouvelle donne à prendre en compte pour Jupp Heynckes.

Le football européen dans son ensemble s’est également amélioré, la Ligue des Champions semble remplie de prétendants au titre, comme le PSG, le Real de Madrid, Barcelone, les deux clubs de Manchester, le Chelsea de Conte, sans oublier Naples et son début de saison canon, ou même la Juve… Le très expérimenté Heynckes sera-t-il capable de relever le défi pour cette fin de saison ? Réponse en mai 2018.

  1. Pingback: Quel sera le prochain club de Thomas Tuchel ? - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter