Chicago en patron, humilie Orlando

En humiliant une faible équipe d'Orlando (85-59) sur son parquet, Chicago affirme une fois de plus sa domination sur la conférence Est.

C‘est une véritable humiliation qu’ont subi les joueurs d’Orlando lundi, sur leur parquet qui plus est. Humiliation ? Le terme n’est pas trop fort, loin de là. En étant battus sur le score sans appel de 85-59 dans leur salle de l’Amway Center, le Magic a établi l’un des plus tristes records de son histoire : 59, comme le plus petit nombre de points inscrits par Orlando à domicile depuis sa création en 1989.

Une telle déconfiture n’était sans doute pas prévisible, même si les Bulls semblent aujourd’hui bien au-dessus. Une véritable démonstration donc, qui doit une nouvelle fois faire regretter à Dwight Howard de ne pas avoir quitté la Floride. Très convoité, le meilleur marqueur de l’histoire du club doit aujourd’hui se contenter de la situation qu’est celle des siens. Bien que troisième de la ligue, Orlando n’affiche pas un visage radieux et une fois encore, son inconstance est pointée du doigt, à juste titre.

Si Howard et les siens ont sombré lundi, ce n’est pas seulement faute d’avoir livré une prestation indigne de leur niveau. Les Chicago Bulls ont été impressionnants de maîtrise et de facilité. Joakim Noah -auteur de 9 points- et son équipe ont tout simplement survolé les débats, dominant de bout en bout une rencontre clairement à sens unique. Inoffensifs durant toute la partie, Orlando s’est heurté à un mur et ce n’est pas le piètre score affiché qui contredira ce constat. La défense de Chicago a tout simplement écrasé les tentatives adverses, qui plus est avec une facilité assez déconcertante.

Sans Rip Hamilton et surtout Derrick Rose, Chicago a impressionné sans pour autant proposer un jeu extraordinaire… Mais bougrement efficace et solide. Une efficacité symbolisée par un Carlos Boozer en forme et très présent : auteur de 24 points et de 13 rebonds défensifs, il a clairement été le joueur le plus en vue de la rencontre. Au terme d’un match contrôlé avec beaucoup de lucidité et de fluidité dans le jeu, Chicago accroît sa domination sur la ligue. Grâce à leur trente-huitième victoire de la saison, les taureaux filent vers une nouvelle fois vers les play-offs.

Après une finale de conférence la saison passée -perdue 4-1 face au Heat de Miami-, qu’il n’avait plus atteint depuis 1998, Chicago rêve aujourd’hui du sacre qui lui échappe depuis près de quinze ans. Un sacre qui n’est plus un simple rêve, mais qui paradoxalement reste encore loin. A l’inverse, le Magic risque de ne pas pouvoir faire mieux que la saison dernière où il était au premier tour des play-offs au vu de faiblesses trop souvent affichées cette saison. Même si une seule équipe est intercalée entre le leader et le troisième de la Conférence Est, c’est un monde qui semble séparer les Bulls du Magic…

Thomas Grâce

A lire sur les Chicago Bulls, l’article de l’Apprenti Footballologue, plus que jamais d’actualité : Chicago Bulls : une bague pour faire revivre le passé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter