Égypte 1-2 Cameroun : et Aboubakar surgit…
Photo Panoramic

Égypte 1-2 Cameroun : et Aboubakar surgit…

Les Lions Indomptables étant menés 1-0 à la pause, Hugo Broos avait décidé de faire rentrer à la pause Vincent Aboubakar pour insuffler une nouvelle dynamique à son équipe. Pari réussi puisque le Cameroun a fait tomber l’Égypte grâce, entre autres, à un magnifique but du joueur de Beşiktaş (1-2). Retour sur la finale de la CAN 2017.

A la mi-temps de ce dernier match de l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des nations, on imaginait guère le Cameroun remporter le trophée. Malgré une énorme possession de balle (63%), les hommes d’Hugo Broos avaient toutes les peines du monde à s’approcher des buts d’Essam El-Hadary. L’Égypte, quant à elle, s’est appuyée sur la rigueur défensive imposée par Hector Cuper, sa principale qualité, pour maîtriser le premier acte de cette finale. Après une tentative d’Abdallah Said qui a laissé passer un frisson sur les cages de Fabrice Ondoa dès les premiers instants de la partie, c’est grâce à Mohamed Elneny, bien servi par Mohamed Salah, que les Pharaons ont fait la différence à la 22ème minute. Dans la foulée du but, les Camerounais devaient faire face à un énorme coup dur avec la sortie prématurée d’Adolphe Teikeu sur blessure, remplacé par Nicolas Nkoulou.

A la pause, l’affaire paraît bien embarquée pour les Egyptiens mais Hugo Broos va réaliser un véritable coup de maître tactique en lançant Vincent Aboubakar en lieu et place de Robert Ndip Tambe. Dès lors, les Lions Indomptables rugissent de nouveau et se montrent bien plus incisifs et dangereux. Cette domination est récompensée à l’heure de jeu lorsque Nicolas Nkoulou catapulte d’un coup de tête rageur un centre millimétré du capitaine Benjamin Moukandjo. La domination camerounaise se transforme alors en une véritable emprise puisque les Pharaons ne se créent plus une occasion de but.

Dans les dix dernières minutes, Moukandjo voit sa reprise au point de penalty s’envoler mais Vincent Aboubakar ne laisse pas passer sa chance à trois minutes du coup de sifflet final. Très en vue dans ce second acte, le joueur de Beşiktaş, superbement lancé par Collins Fai, nous gratifie d’un enchaînement contrôle de la poitrine – sombrero – demi-volée pour inscrire un but d’anthologie et donner un avantage décisif aux Lions Indomptables qui remportent le trophée. Pas mal pour une équipe qui abordait cette CAN en tant qu’outsider et dont le principal objectif était de se préparer au mieux pour l’édition 2019 qu’elle organisera. Le symbole du renouveau camerounais est Christian Bassogog, révélation du tournoi et élu meilleur joueur de la compétition.

De son côté, Hector Cuper perd sa sixième finale tandis ; pour l’Égypte, réputée comme la terreur du football africain, ce résultat est une immense désillusion au vu du statut de cette équipe sept fois sacrée championne d’Afrique. C’est dans la liesse générale du stade de l’Amitié de Libreville, majoritairement rempli de supporters du Cameroun, que Benjamin Moukandjo a pu soulever le trophée de champion d’Afrique des nations 2017, symbole de la renaissance des Lions Indomptables après deux coupes du monde marquées par des mauvais résultats et de nombreux différends entre les joueurs.

La réaction d’Hugo Broos : « C’est vrai que lorsque je suis arrivé au Cameroun, j’ai dû changer des joueurs âgés, qui n’étaient plus motivés par la sélection. J’ai pris des joueurs plus jeunes. On a fait du bon travail. L’équipe n’est pas encore à son meilleur niveau. Je suis content pour les joueurs. Ce n’est pas un groupe de footballeurs, c’est un groupe d’amis. Prendre une revanche sur des journalistes, c’est le plus stupide qu’un coach puisse faire. Je ne demande qu’une chose, j’espère que la presse camerounaise m’a compris: patience et correction. Je pense que notre relation est bien meilleure qu’il y a un an. »

La réaction d’Hector Cuper : « Je veux d’abord féliciter le Cameroun. Je ne suis pas triste parce que j’ai encore perdu une finale. Je suis désolé pour les joueurs. Je regrette seulement que nous n’ayons pas pu donner cette joie au peuple égyptien. Bon, je perds encore une finale… Je ne vais pas dire que je suis habitué, mais bon… »

Toutes nos félicitations aux champions d’Afrique 2017 : Fabrice Ondoa – Jules Goda – Georges Bokwe – Adolphe Teikeu – Mohamed Djetei – Ernest Mabouka – Jonathan Ngwem – Michael Ngadeu – Nicolas Nkoulou – Ambroise Oyongo – Collins Fai – Franck Boya – Georges Mandjeck – Sébastien Siani – Arnaud Djoum – Benjamin Moukandjo – Robert Ndip Tambe – Vincent Aboubakar – Christian Bassogog – Clinton Njié – Edgar Salli – Karl Toko Ekambi – Jacques Zoua. Sélectionneur : Hugo Broos

Bravo aux vice-champions d’Afrique 2017 : Sherif Ekramy – Essam El Hadary – Ahmed El Shennawy – Ahmed Fathy – Ahmed Hegazy – Saad Samir – Ahmed Dwidar – Ali Gabr – Ahmed Elmohamady – Omar Gaber – Karim Hafez – Mohamed Abdel-Shafi – Tarek Hamed – Ibrahim Salah – Abdallah El Said – Mahmoud Hassan « Trezeguet » – Mohamed Elneny – Amr Warda – Ahmed Hassan « Koka » – Marwan Mohsen – Mahmoud Abdel-Moneim – Mohamed Salah – Ramadan Sobhi. Sélectionneur : Hector Cuper

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter