Coupe Davis : Andy Murray se paie le saladier
Photo Panoramic

Coupe Davis : Andy Murray se paie le saladier

Au terme d’une finale rondement menée, la Grande-Bretagne des frères Murray a soulevé le Saladier d’Argent pour la 10e fois de son Histoire. 79 ans que la Reine attendait cela !

Andy Murray continue décidément de marcher sur les plates bandes de son illustre prédécesseur Fred Perry. Après avoir mis fin à la très longue période de disette des Britanniques en Grand-Chelem à l’US Open 2012, puis sur le gazon sacré de Wimbledon en 2013, le prodige écossais a récidivé ce week-end en permettant à son pays de s’offrir sa 1ère Coupe Davis depuis 1936.

Une victoire en solo… ou presque !

La Coupe Davis est certes une compétition par équipe, mais cette édition 2015 est peut-être la plus révélatrice qu’un seul et même joueur peut très bien aller chercher le titre mondial quasiment en solo s’il le désire vraiment. En effet, sur les 12 points glanés par la Grande-Bretagne lors de cette campagne victorieuse, 11 sont signés «Murray». Un exploit unique dans l’Histoire du jeu car avec 8 succès en autant de matchs en simple, Andy a réalisé une série que seuls John McEnroe (1982) et Mats Wilander (1983) avaient jusque-là réussie. Mieux, en demeurant invaincu et en gagnant également 3 points en double avec la complicité de son frangin Jamie, le champion olympique en titre a aussi égalé, et même dépassé, le record d’Ivan Ljubicic avec cet impressionnant ratio de 11/11 (en 2005, Ljubicic avait lui aussi apporté 11 points à la Croatie, mais en disputant 12 rencontres). Néanmoins, même si mathématiquement ce titre est l’œuvre du N.2 mondial écossais à plus de 90%, n’enlevons pas le mérite qui revient à l’Anglais James Ward. Ce dernier ayant lui-aussi contribué au parcours de l’équipe royale en remportant un point précieux, si ce n’est capital (le seul des 12 points britanniques à ne pas porter le sceau de la famille Murray). Car si (en simple face aux USA lors du 1er tour) Ward n’avait pas battu John Isner au bout du suspense en près de 5h d’un énorme combat (6-7 6-7 6-3 7-6 15-13), les « Murray’s brothers » se seraient retrouvés dans la quasi-obligation de devoir battre leurs homologues américains, les frères Bryan, soit la meilleure paire de double de l’Histoire du tennis… Tout sauf une mince affaire donc.

Un titre et une coupe au rabais ?

Pour minimiser ou discréditer la campagne victorieuse des hommes du capitaine Leon Smith, les mauvaises langues rappelleront, d’une part, que ni Federer, ni Nadal, ni Djokovic n’ont pris part a la compétition cette année et que, d’autre part, la Belgique (sans aucun joueur dans le Top 10) constituait un adversaire plutôt médiocre pour une finale. On ne peut pas le nier. Ceci-dit, au contraire de la Belgique (qui a, il est vrai, disposé de circonstances très favorables en écartant des sélections à chaque fois privées de leurs 2 meilleurs éléments : la Suisse sans Federer, ni Wawrinka, le Canada sans Raonic, ni Pospisil, et l’Argentine sans Del Potro, ni Monaco), la Grande-Bretagne a, en quelque sorte, du jouer 3 finales avant l’heure face aux 3 nations les plus titrées de l’Histoire de la compétition, à savoir les Etats-Unis, l’Australie et la France. Pour faire un parallèle avec le ballon rond, c’est un peu comme si une équipe de foot remportait le Mondial après avoir successivement battu l’Allemagne, le Brésil et l’Italie ! Enfin, pour répondre à ceux qui arguent sans cesse que la Coupe Davis n’a plus que peu de valeur aux yeux des meilleurs joueurs du monde, il suffit de jeter un rapide coup d’œil sur le classement ATP. Et là, ô surprise, on constate que les 7 premiers de l’actuel «ranking» mondial (Djokovic, Murray, Federer, Wawrinka, Nadal, Berdych et Ferrer) ont tous inscrit au moins une fois leurs noms au palmarès de l’épreuve…

  1. avatar
    30 novembre 2015 a 17 h 34 min

    C’est bien à mon avis que les meilleurs joueurs aient à coeur de remporter cette compétition au moins une fois, car comme ta dernière phrase le souligne, cela maintient le prestige de cette Coupe Davis.

    Sinon, elle serait délaissée et serait condamnée à disparaître à terme.

    Moi perso je l’aime bien car c’est un format différent de ce qu’apportent les autres formes de compétition au tennis, y compris le double, car justement c’est un amalgamme de simples et de double.

    Et évidemment, même si ces dernières années la présence d’un top joueur a semblé la condition nécessaire pour remporter le trophée, on sait qu’historiquement le fait de jouer pour leur pays transcende certains joueurs et leur permet de renverser des montagnes.

    • avatar
      1 décembre 2015 a 12 h 32 min
      Par Guga57

      Salut Fabrice, je partage ton point de vue.
      Je trouve aussi tres bien que les meilleurs joueurs aient a coeur d’inscrire la ligne “Coupe Davis” a leur palmares. N’oublions pas qu’a l’origine c’etait la competition-reine du tennis, a l’epoque des mousquetaires (Cochet, Lacoste, etc.) le Saladier d’Argent etait meme le trophee N.1 du tennis en terme de prestige (devant Wimbledon meme). Apres, de nos jours, je comprends que les meilleurs ne veuillent dans l’absolu la gagner qu’une seule fois, vu le format contraignant c’est deja pas mal.
      Et pour autant, cette competition, meme si elle n’a peut-etre plus l’aura qu’elle avait par le passe reste une epreuve-phare du tennis (la 5e en terme de prestige apres les tournois du grand-chelem) avec un niveau toujours interessant. Par exemple, malgre tous ceux qui crient haut et fort que la compette s’est fortement devaluee ces dernieres annees, nos “nouveaux mousquetaires” (les Tsonga, Gasquet et compagnie) ne sont toujours pas parvenus a la remporter une seule fois. Preuve que le niveau de la Coupe Davis n’est pas si mauvais que certains voudraient nous le faire croire.
      Ceci-dit, maintenant que le BIG 4 a complete son palmares en Coupe Davis, l’edition 2016 semble plus “ouverte” que jamais, de surcroit en cette annee olympique.
      Pour la France, le retour de Noah combine a l’urgence de resultats des Tsonga, Gasquet, Simon, Monfils (qui ont ou auront tous 30 ans en 2016) me semblent etre de bon augure. Personellement, je vois bien la France gagner en 2016 (et revenir ainsi a egalite avec la GB au palmares historique de l’epreuve avec un 10e saladier au compteur).

  2. avatar
    30 novembre 2015 a 23 h 47 min
    Par Nicolas

    Salut Guga.
    David Goffin n’as pas fait un mauvais match, car il a eu plusieurs balles de breaks non convertis sur le service de Murray.

    J’ai cru que ce dernier allait péter un plombs car l’ambiance était à son paroxysme, j’ai vu les 3 matchs avec Andy Murray et la grande Bretagne méritent largement ce saladier.

    Pour finir on a oublié pendant un week-end l’omniprésence de Novak ce qui a fait du bien à a tête.
    Pour les grincheux de la coupe Davies, je préférerai cent fois avoir ce saladier plutôt qu’un tournoi minable dans un Pays lointain.

    Philippe Wascher ancien joueur de Tennis belge vient de décéder à l’âge de 91 ans.

    • avatar
      1 décembre 2015 a 12 h 44 min
      Par Guga57

      Salut Nico,
      Je confirme que Goffin n’a pas fait un mauvais match, certainement le meilleur de sa carriere contre Murray en tout cas. Mais la difference de niveau entre ces deux-la etait trop importante pour esperer un miracle cote belge.
      Au final, et comme attendu, cette finale s’est jouee sur le double. J’ai d’ailleurs trouve surprenant le choix du capitaine belge d’associer Darcis et Goffin pour la 1ere fois en Coupe Davis en finale. Le pari etait risque, d’autant plus que Darcis et Goffin ont joue quelques fois ensemble en double sur le circuit ATP sans jamais reussir a gagner le moindre match… Et pourtant ils ont quand meme reussi a faire douter les freres Murray l’espace d’un set et demi. Preuve que (comme le dit Fabrice dans son commentaire) la CD transcende les joueurs.
      Sinon pour Philippe Washer, triste coincidence, lui qui etait l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du tennis belge se sera eteint le jour de la finale, comme si il ne voulait pas voir ce qui allait se passer ce week-end…
      Enfin, je terminerai sur une note plus optimiste en parlant du principal acteur de cette CD 2015, Andy Murray, auquel je pense que cette victoire peut faire le plus grand bien sur le plan mental. Apres avoir gagne 2 GC, les J.O. et la CD, l’objectif N.1 de l’Ecossais sera a n’en pas douter de renouer avec la victoire en GC avec dans le viseur, evidemment, la place de N.1 qu’il est le seul joueur du BIG 4 a n’avoir pas encore occuper. La aussi, c’est de bon augure pour 2016 en particulier pour toi Nico et pour tous ceux qui commencent a se lasser de l’ecrasante domination de Djoko sur le circuit masculin.

  3. avatar
    1 décembre 2015 a 17 h 40 min

    Guga,

    Merci pour ton article..court et précis, bravo.
    Personnellement j’ai très vite compris que Goffin ne tiendrait pas la route dans ce 4ème match; beaucoup trop d’écart entre Andy et David et même si ce n’est pas la claque reçue à Bercy, l’histoire me semblait écrite d’avance.
    Oui c’est vrai, le double de samedi a été l’issue fatale de cette finale et on peut effectivement se poser The Question à propos de la doublette proposée par coach Van Herck…une bonne histoire belge quoi….!!!!!!!

    • avatar
      2 décembre 2015 a 9 h 42 min
      Par Guga57

      Ciao Santino, grazie ;)
      Pour le double c’etait effectivement un choix surprenant de Van Herck. Individuellement ce sont evidemment les 2 meilleurs mais quand on sait a quel point le jeu en double est different du jeu en simple, on peut se poser des questions.
      Darcis et Goffin ne sont pas des specialistes du double. Pour preuve durant la finale, ils n’ont quasiment jamais pris d’assaut le filet a 2, au contraire des Murray. Et puis le double c’est aussi une question d’automatisme… or, Darcis et Goffin n’avaient jamais ete aligne en double en Coupe Davis avant cette finale !
      Enfin, par ailleurs, on notera que Michael Llodra est decidement maudit en Coupe Davis: battu par Troicki dans le 5e match decisif en 2010 contre la Serbie, non-retenu par “son pote” Arnaud Clement pour la finale de 2014 face aux Suisses, et donc le week-end dernier, encore une finale perdue dans la peau du consultant technique du double belge…

  4. avatar
    2 décembre 2015 a 1 h 37 min
    Par Nicolas

    Enfin de compte Andy Murray commence à faire un chemin a la manière d’un Wawrinka ,puisqu’il gagne ce saladier pour la première fois de sa carrière comme le suisse l’année dernière.

    Il n’y a plus qu’a espérer qu’Andy confirme sa bonne fin de saison pour aller chercher la place de numéro 1 mondiale, ce qu’il est très capable de faire.

    • avatar
      2 décembre 2015 a 10 h 39 min
      Par Guga57

      La Coupe Davis pourrait effectivement servir de “boosteur” pour Andy Murray. En 2012, sa medaille d’or aux J.O. lui avait permis de franchir un cap. Sa blessure au dos l’avait ensuite grandement freine. Mais sa bonne saison 2015 ponctuee par une 2e place mondiale (le meilleur classement de sa carriere en fin de saison) laisse esperer de bonnes choses pour l’Ecossais l’annee prochaine. Sera-t-il pour autant capable de retrouver le niveau de jeu qui lui avait permis de battre Djokovic a l’US Open 2012 puis a Wimbledon 2013 ? Difficile a dire tant le Serbe semble avoir pris l’ascendant sur lui depuis 2 ans. Dans cette perspective, l’Open d’Australie 2016 devrait deja etre un bon indicateur de ce qu’on pourra vraiment attendre de lui dans les mois a venir.

    • avatar
      2 décembre 2015 a 11 h 20 min

      Andy n°1 ça me ferait mal… J’ai vraiment horreur de son style 0 prise de risque.

  5. avatar
    2 décembre 2015 a 14 h 36 min
    Par Guga57

    Sur que le tennis d’Andy n’est pas le plus flamboyant qui soit… Mais bon, on peut pas vraiment dire que le style de jeu de Djoko soit beaucoup plus enthousiasmant que le sien en fin de compte.

  6. avatar
    4 décembre 2015 a 1 h 51 min
    Par Nicolas

    cela te ferais ans doute mal Darkrio mais au moins Andy n’est pas sans ame comme Nole.

  7. avatar
    4 décembre 2015 a 12 h 48 min
    Par Guga57

    T’y vas un peu fort avec Djoko je trouve Nico…
    Je ne suis pas un grand fan du Serbe (je dois bien l’admettre), mais de la a dire qu’il est sans ame… Il est surtout tres fort ! Sur le plan du mental, c’est peut-etre meme le meilleur tennisman de l’Histoire.

  8. avatar
    5 décembre 2015 a 1 h 03 min
    Par Nicolas

    ah bon je trouve au contraire qu’a force de gagner tout le temps il est plus programmé comme un robot.

    Un joueur indépendant est sans doute plus sympa car moins dans le contrôle.

  9. avatar
    6 décembre 2015 a 20 h 53 min
    Par Guga57

    Salut Nico, je n’ai pas dit que tu avais tort Nico. Je reconnais tout comme toi que Djoko a un coté “machine” qui peut exaspérer les amoureux d’un sport (disons) plus “romantique”. Pour autant, on ne peut pas reprocher au Serbe de jouer le jeu qui est le sien. C’est aux autres, les Federer, Murray, Nadal, Wawrinka et consorts de trouver les solutions pour retrouver le chemin de la victoire face au vampire de Belgrade ;)

  10. avatar
    7 décembre 2015 a 1 h 02 min
    Par Nicolas

    Guga Salut.

    J’attends énormément cette année 2016,qui sera soit un renouveau pour certains ou soit de laisser Nole tout dominer jusqu’à l’overdose.

    2016 année charnière certainement

  11. avatar
    7 décembre 2015 a 11 h 02 min
    Par Guga57

    Certainement oui ! Le Top 10 n’a jamais ete aussi “vieux”. Sinon je me repete mais sincerement je pense que Murray pourrait vraiment puiser enormement de confiance de cette victoire en Coupe Davis. J’ai hate de voir ce que l’Open d’Australie nous reserve.

  12. avatar
    8 décembre 2015 a 1 h 05 min
    Par Nicolas

    Salut Guga,

    Del potro peut être l’élément de la révolte contre Nole car ce dernier va devoir se battre pour garder touts les poins ATP glanés cette année, de plus les trentenaires vont pulluler dans les années qui viennent.

    Un rafraichissement ferait du bien.

  13. avatar
    8 décembre 2015 a 11 h 43 min
    Par Guga57

    C’est clair que vu le niveau de la releve, on risque d’avoir encore un paquet de trentennaire au top dans les 3-4 ans qui viennent. Lequipe en fait d’ailleurs etat dans un article paru aujourd’hui:
    http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Tous-les-chiffres-a-retenir-de-l-annee-2015-sur-le-circuit-masculin/614493
    Ceci-dit, meme si le debut de la generation 1990 (joueurs nes entre 1990 et 1994) semble pour l’instant plutot mediocre en terme de futurs joueurs de top niveau, la 2e partie de cette generation (joueurs nes entres 1995 et 1999) parait plus prometteuse comme l’indique cette stat: la nouvelle génération (95-96-97) est la plus prometteuse des dix dernières années avec 10 teenagers (de moins de 20 ans) dans le Top 200. A defaut d’avoir un grand champion parmi les Dimitrov, Raonic and co… le ou les futurs grands champions de demain sont donc certainement a chercher parmi les espoirs nes apres 1995.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter