Espagne – Pays Bas : le champion KO debout
Photo Panoramic

Espagne – Pays Bas : le champion KO debout

Dans un match qui a mis une mi-temps à démarrer, les Pays Bas ont fait connaitre au champion d'Europe et du monde en titre une débâcle inattendue.

La coupe du monde nous offrait un remake de sa dernière finale. L’Espagne qui reste sur un titre mondial et deux continentaux fait figure de sérieux prétendant au titre suprême.

Des le début du match, l’Espagne imposait son rythme et son jeu de redoublements de passes courtes. Les hollandais subissaient et le match s’annonçait long et pénible pour eux.

L’Espagne ouvrait le score en première période sur un penalty imaginaire (encore un) transformé par Xabi Alonso. Le plus dur semblait fait pour la Roja. Mais sur une de leurs rares occasions, les Pays-Bas revenaient au score grâce à un but magnifique de Van Persie. 1-1 à la pause.

La seconde période allait nous offrir un spectacle incroyable, un spectacle que seul la coupe du monde peut offrir. Les Pays-Bas ont fait exploser en plein vol l’avion de chasse espagnol. Quatre nouveaux buts et une victoire 5-1. Le champion du monde a coulé, sombré. Jamais l’Espagne n’aura pu rivaliser dans cette seconde période. Au programme, la défense toujours prise à revers, un marquage laxiste et un gardien pas inspiré. L’addition est là. Une des pires défaites de l’histoire du football ibérique.

Au pays de la corrida, l’Espagne a souvent eu le rôle du matador. Ce soir, elle était un jeune taureau ne sentant pas sa mort venir.

LES TOPS

Van Persie (Pays Bas) : 4 tirs , 3 cadrés et 2 buts, tout est dit. La star hollandaise a répondu présent. Inspiré, génial et imprévisible. Le grand Van Persie était sur la pelouse ce soir.

Robben (Pays Bas) : Il a retrouvé les jambes de ses 20 ans. Passeur, buteur, tout simplement dans tous les bons coups. Son deuxième but est une forme d’humiliation dans une défense espagnole en perdition. Un bijou.

Blind (Pays Bas) : Le défenseur batave n’est pas le plus connu mais quel match. Infranchissable et crucifiant Fernando Torres en fin de match sur un but tout fait. Auteur de deux passes décisives sur deux centres magnifiques.

Iniesta (Espagne) : Le seul Espagnol a avoir tenté des choses. Passes, frappes, déviations. Malheureusement ses 10 coéquipiers n’étaient pas sur son tempo ce soir.

LES FLOPS

Casillas (Espagne) : Une soirée cauchemardesque pour lui. Sa première parade sur la frappe de Sneijder présageait du meilleur. Il n’en a rien été. Il est coupable d’une sortie ratée sur un but et offre un second but à Van Persie sur un contrôle au pied approximatif.

Piqué (Espagne) : Toujours pris de vitesse, approximatif dans la relance. Il se fait déposer sur le second but de Robben. Couplé à un Ramos pas meilleur, il n’a pu éviter la correction à son équipe.

Xavi (Espagne) : Un fantôme. Dominé par l’impact physique du milieu de terrain hollandais, le vieillissant Barcelonais n’a jamais pu imposer sa patte.

  1. avatar
    14 juin 2014 a 0 h 23 min
    Par Paul 255

    J’adore… Comme d’habitude

  2. avatar
    14 juin 2014 a 0 h 24 min
    Par Monalisa

    Très bonne analyse de ce match. J’ai mieux compris les choses après t’avoir lu

  3. avatar
    14 juin 2014 a 2 h 19 min

    Casillas remplacé par De Gea. Xavi remplacé par Koke voila deja 2 gros changements tactique a faire…..Mais Del Bosque est têtu il ne le fera pas et l espagne risque de rentrer au 1er tour

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter