La douche luxembourgeoise
Photo Panoramic

La douche luxembourgeoise

Au sortir de la démonstration subite face aux Bleus par ses Oranjes, Dick Advocaat, le sélectionneur néerlandais, plaçait le jeune XI de France parmi les favoris du mondial russe à venir. Un championnat du monde qui ne saurait échapper aux troupes de Didier Deschamps, solidement harnachés à la tête de sa poule de qualification et avec un adversaire luxembourgeois facile à croquer, pensait-on. Que nenni. Un jour après, c'est la soupe à la grimace dans tous les bols de petits déjeuners français. La faute à un groupe France suffisant et terriblement approximatif et imprécis. Ça tape sur les joueurs, sur Kurzawa, sur Pogba, sur Griezmann mais le premier à devoir assumer cet échec doit être le sélectionneur...

Dans un mois, il faut que Deschamps arrête de jouer avec le feu. Car si ce match a bien démontré une chose, c’est qu’on a besoin d’un attaquant du profil de Benzema.

Une bonne fois pour toutes, Karim n’est pas Giroud. Il n’est pas Griezmann. Ce n’est pas un attaquant obnubilé par l’idée de faire trembler les filets. Benzema portait en sélection le n 10. Finalement, je crois et je suis convaincu qu’il est le chaînon manquant. Celui par qui les solutions introuvables doivent venir. Parce que c’est un créateur de football.

Encore une fois, ce n’est pas juste un buteur. Cornaquer Benzema dans le seul rôle de finisseur, c’est ne pas comprendre qu’il est avec Mbappé le seul joueur pouvant apporter l’étincelle. Le sélectionneur croit beaucoup en Coman. Il  semble époustouflé par sa vitesse.

Mais, pour moi, Kingsley à part sa vitesse, qu’a-t-il à nous proposer ? Ce n’est pas un joueur qui crée du jeu, c’est un joueur qui va vite. Dimanche, son entrée n’a servi à rien. Il était envisageable de sortir Giroud et de remettre Mbappé dans l’axe.

C’était l’évidence qui sautait aux yeux de beaucoup. Le problème du sélectionneur est là. Deschamps ne sent pas le football d’ouverture. Ce n’est pas sa came. Il est persuadé, à tort ou à raison, d’avoir dans son cheptel de quoi se passer du natif de Bron. C’est possible. Nul n’est irremplaçable.

Encore faut-il faire les bons choix. Par exemple, le sélectionneur semble persuadé que Griezmann est capable de jouer en neuf et demi. Pour moi, ce n’est même pas concevable. C’est un avant-centre pur. Point barre. Seulement, mettre Griezmann en neuf et demi, c’est pouvoir lui adjoindre Giroud. L’association des deux est effective lorsque l’adversaire supposé plus faible baisse pavillon et ne se bat pas.

Or les Luxembourgeois avaient ce supplément d’âme rendant caduque l’association des deux astres offensifs du moment. Griezmann est bien élevé. Il n’aura jamais la faiblesse d’afficher haut et fort son désir de combiner avec Benzema ou Mbappé. Chose qu’il ne parvient que trop rarement à réaliser avec Giroud en sélection.

Et puis, Giroud, le bougre, a eu la bonne idée d’enfiler les buts. Du coup, le sélectionneur se retrouve cerné avec un Grenoblois efficace statistiquement mais incapable d’éliminer associé à un Griezmann désireux de trouver dans le cheptel français ce pur-sang avec lequel il pourrait multiplier les arabesques et, enfin, évoluer en bleu à son poste d’avant-centre.

Hier, il en avait la possibilité. Le sélectionneur n’en a eu cure. Comme si l’éventualité d’une doublette performante Griezmann-Mbappe rendant caduque l’association avec Giroud lui rendait plus de négatif que de positif.

Car, avec l’avènement de Mbappé et Dembélé, l’émergence d’un casse-tête se profile à l’horizon. Or il semble acquis que le sélectionneur abhorre la remise en question. Et préfère le statu-quo.

De fait, il ne rappellera jamais Benzema. Parce que il a enterré sa carrière internationale. Seul un échec cuisant à la qualification et le départ de Deschamps pourraient redonner une chance au Madrilène de porter la tunique nationale. Qu’il installe donc Kylian Mbappé à ce poste de neuf et demi qui lui va comme un gant. De l’enflammade ? Voyons. Quand ce petit touche le ballon, ça scintille de mille feux. Si Benzema est toujours boycotté dans un mois, se passer de la titularisation du petit néo-Parisien confinerait à l’entêtement.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter