La vertu ou la gagne ?
Photo Panoramic

La vertu ou la gagne ?

Décidément, le football français ne retient aucune leçon. On préfère avancer tête dans le guidon, avec des certitudes solidement harnachées mais qui, au final, ne reposent sur du vent. Je veux bien avoir tort mais je crois fermement et continue de penser que pour être champion d'Europe ou du monde, tu ne peux pas rajeunir l'équipe à ce point. Or, je suis quasi certain que dans deux ans, de nouveaux jeunes vont se révéler et Deschamps va encore avoir la main leste. Deschamps ou un autre. De toute façon, la footixerie considère qu'il vaut toujours mieux rajeunir que de s'appuyer sur des mecs rompus aux joutes du haut niveau. Pour moi, cette saison il n'y avait pas photo entre Lemar et Ribéry. Bon maintenant, Alea Jacta Est.

Je crois que j’en voudrais éternellement à Domenech pour 2010 et sa gestion du cas Henry. Titi s’était préparé mentalement pour être le chef de file de la sélection pour le mondial sud-africain.
Quitte même à écorcher un peu de sa superbe avec son coup de main vicieux face aux Irlandais. Domenech a perdu le groupe en s’octroyant un droit de propriété sur la victoire face à ces derniers.

Si on lit entre les lignes, c’est ce qu’a déclaré William Gallas cette semaine lorsqu’il a souhaité remettre Domenech à sa vraie place, celle d’un tout petit bonhomme dans l’histoire du football français, rappelant au passage sa présence quasi anecdotique en 2006. En 2009/10, s’il avait soutenu Henry et joué le groupe contre vents et marées, à savoir la footixerie, les politix et les consultix qui étaient tous anti-Domenech à l’époque, il aurait réaffirmé son leadership.

Au lieu de quoi, il a préféré se soumettre à la footixerie ambiante en s’appropriant une victoire qui n’était pas la sienne… et en faisant de Henry un joueur lambda dans le groupe qui allait débarquer en Afrique du Sud, avec les conséquences terribles qui suivirent.

De toute façon, quoiqu’il arrive, le sort était jeté. Ce Mondial allait irrémédiablement à la catastrophe. Depuis sa pathétique demande en mariage, on naviguait à vue.

Seulement, à un moment donné, il faut savoir faire front. Or, à l’époque, souvenons-nous que sans le leadership sur le groupe France de Henry, on n’allait pas au Mondial.

À l’époque, sur la seule base que Henry paraissait chancelant au Barça, les consultix et autres footix voulaient tous que Henry soit sacrifié par Domenech.

Or, Titi avait axé toute sa préparation sur ce tournoi, rêvant de quitter le haut niveau en apothéose en Afsud. Il en a été privé par un incompétent notoire et aussi par la footixerie ambiante du football français.

Ces mêmes consultix et autres footix oubliant par la même que, quatre ans auparavant, un Zidane chancelant au Real Madrid avait tout misé sur une sortie en grande pompe avec la sélection.

Pourquoi Domenech a-t-il cédé aux consultix et autres footix plutôt qu’au groupe ? Mystère et boule de gomme.

De toute façon, si l’équipe de France avait performé cette année-là, je l’aurais vécu comme la continuité d’une supercherie. Domenech n’a jamais été l’homme de la situation… et en réalité, Jacquet pas davantage.

Crime de lèse-majesté ? Non. Moi, le seul sélectionneur que je respecte, c’est Roger Lemerre. Notamment pour sa sélection de l’Euro 2000, où tous les meilleurs joueurs français de l’époque étaient réunis. En outre, l’équipe de 2000 avait davantage de certitudes dans son jeu.

Depuis Lemerre, et Blanc (qui selon moi a été injustement éjecté du banc français vu la chienlit domenequiène dont il nous a sorti) mis à part, les sélections c’est copinage et compagnie avec le pompon adressé à Deschamps et son pipeau éhonté du choix sportif concernant Benzema.

Lloris l’a démontré et démonté pour le coup. Les gars ont intérêt à atteindre le dernier carré. Tout autre résultat sera l’échec de Deschamps, de Le Graet et de leur politique du non-franchissement de la ligne jaune.

J’ai en effet le sentiment que les stars mexicaines, en organisant une orgie pré-mondial, ont plus allègrement franchi cette ligne jaune. Pourtant, la fédération mexicaine a fait corps avec le groupe en misant sur l’équipe nationale plutôt que sur les ligues de vertu. En France, on préfère jouer la carte des ligues de vertu tellement le football est détesté. Par contre, on aime être sur la photo à parader avec les champions…

  1. avatar
    10 juin 2018 a 2 h 28 min
    Par M. birdy

    Bonsoir. Je ne comprends pas du tout cet article..????

  2. avatar
    10 juin 2018 a 10 h 11 min

    Bonjour

    Pour être franc, entre 2008 et 2010, si l’équipe de France avait un autre sélectionneur genre Roger Lemerre, elle passerait difficilement les qualifs et à la Coupe du Monde elle passerait les poules et se serait ramassé en 1/8mes.
    Par contre si Thierry Henry aurait quitté les Bleus en 2008, la France serait éliminé de la Coupe du Monde 2010 et il n’y aurait pas eu l’affaire Knysna (et il faut reconnaître que l’Irlande méritait de se qualifier pour le Mondial 2010). De toute façon, même s’il a marqué l’histoire du foot français, Henry n’a jamais été reconnu à sa juste valeur.

    Pour le Mondial 2018, mes pronostics à la victoire finale je mettrai dans l’ordre: Allemagne, Portugal, Espagne. Je veux bien croire à la Seleçao à condition de ne pas tenir QUE sur Neymar et même chose pour les Albicelestes à condition de ne pas tenir QUE sur Lionel Messi. Pour la France, leur parcours s’arrêtera au maximum en demi-finale et pas au delà. J’espère me tromper dans mes pronos mais rendez-vous dans quelques jours pour la Coupe du Monde 2018, que j’attends avec grande impatience.

    Merci pour la lecture de ce papier.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter