Coquard, privé de Tour de France : une décision injuste ?
Photo Panoramic

Coquard, privé de Tour de France : une décision injuste ?

Le cycliste et leader de l’équipe Direct Energie, Bryan Coquard, ne sera pas de la partie pour le Tour de France qui aura lieu ce samedi. Cela intervient peu de temps après avoir annoncé son départ dans l’équipe à la fin de l’année.

Une mésentente avec le manager René Bernaudeau

Bryan Coquard a en effet été mis à l’écart par le manager de l’équipe René Bernaudeau. Ce dernier, d’après le coureur, a mal pris sa décision de quitter l’équipe. Les relations entre ces derniers se sont en effet détériorées jusqu’à cette décision fatidique. Le cycliste de l’équipe Direct Energie a précisé que depuis la mi-mai, après avoir annoncé sa décision de ne plus rester, des changements ont tout de suite été aperçus. Coquard a émis sa plus grande tristesse de ne pas pouvoir participer au Grand Boucle en se confiant à son ami Jérôme Pineau et aux médias. Pour le manager, il s’agit plus d’un « choix sportif », selon ses mots. Cette explication n’a certainement pas dû convaincre le coureur cycliste français vu sa déception et sa colère, il estime ne pas avoir “l’impression d’avoir commis une erreur depuis le début de la saison”

Un coureur autrefois apprécié par sa hiérarchie

Il faut cependant dire que ce dernier a tout misé sur son poulain et cela à juste titre, car le coureur a pris les rênes pour amener son équipe à une marche de la victoire d’étape l’année dernière à Limoges. En effet, Bryan Coquard s’est fait battre de très peu par le coureur cycliste allemand Marcel Kittel lors de la 4eme étape du Tour de France en 2016. Le résultat a dû se baser sur l’analyse de la photo-finish pour déterminer le vainqueur.

Le Tour de France laissé à Thomas Voeckler

C’est celui-ci qui sera donc à la tête de l’équipe Direct Energie à partir de samedi. Avec son maillot jaune de 2004 et 2010, il aura toute l’expérience requise pour ce poste. Il sera tout de même à la retraite à la fin du Tour de France et laissera donc sa place aux autres coureurs de l’équipe. Cette année, l’équipe comptera sur Sylvain Chavannel et Lylian Calméjane le débutant, mais pourtant vainqueur de l’étape à la Vuelta l’année dernière. Enfin, un champion de course sur piste, Thomas Boudat, s’essayera pour la première fois à la Grande Boucle.

Ainsi dans cette histoire, injustice ou pas, les deux parties avancent leur argument, mais il est tout de même impensable de ne pas faire courir le meilleur atout de son équipe.

  1. avatar
    30 juin 2017 a 11 h 25 min
    Par Ronan

    Bonjour,
    On dit CoquarD, et pas CoquarT.
    Bonne journée.

  2. avatar
    30 juin 2017 a 13 h 40 min

    Je suis d’accord avec toi.
    Sportivement, ça n’a pas beaucoup de sens de se passer de son meilleur coureur et aussi tête d’affiche de l’équipe. Maintenant, Direct-Energie va surement essayer de se montrer dans les échappées avec Chavanel et Voeckler, mais ça offre peu de garanties de victoire d’étapes. Aussi, il ne faut pas oublier Adrien Petit qui se défend au sprint.

    Quand à Coquard, depuis ses début, il n’a pas réussi à passer un palier avec toujours aucune victoire en World Tour. Maintenant, est-ce à cause de la faiblesse de l’équipe, de ses limites, un peu des deux…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter