Anthony Roux : « Il faut toujours avoir des ambitions et un côté un peu rêveur »
Photo Panoramic

Anthony Roux : « Il faut toujours avoir des ambitions et un côté un peu rêveur »

Entretien exclusif avec Anthony Roux, actuellement coureur cycliste professionnel à la FDJ.

Après des débuts prodigieux au niveau professionnel avec une victoire sur le Tour d’Espagne, le coureur de la ville de Verdun connaît un pépin physique qui lui casse deux vertèbres. Ayant eu du mal à s’en remettre pendant deux ou trois ans, Anthony retrouve le goût du cyclisme et une progression.

Comment vous sentez-vous au sein de la formation FDJ ? Comment est l’ambiance ?

Ça va, je me sens bien. L’ambiance est bonne, c’est une bonne équipe. Je m’y sens vraiment à l’aise, c’est ma dixième saison, pour l’instant j’ai de bons repaires donc c’est une équipe où je me sens à l’aise.

A 29 ans, quelles sont vos ambitions pour cette nouvelle saison ? 

Mes ambitions, elles sont dans un premier temps d’accomplir ma tâche de coéquipier avec Thibault Pinot sur le Giro et j’espère sur le Tour de France. Après, du coup, d’un point de vue plus personnel, briller sur les classiques ardennaises, les championnat nationaux et pourquoi pas les courses de fin de saison, les classiques au Canada où ça m’a réussi l’année dernière.

Vous êtes depuis dix ans à la FDJ. Comment avez-vous vu évoluez cette formation ?

Oui, ça fait dix ans que je suis à la FDJ, je l’ai vu évoluer de mieux en mieux par rapport aux différentes années, avec surtout l’aide de Thibault qui a pas mal “boosté” l’équipe et qui a fait qu’elle évolue autour de grands leaders, avec un fonctionnement assez précis, du coup c’est devenu très professionnel. Chacun sait un peu la tâche qu’il a à accomplir.

« La FDJ est devenue très professionnelle »

En 2016, c’est-à-dire l’année dernière, vous avez fini deuxième du championnat de France du Contre la Montre et cinquième sur les championnat d’Europe. Cette année, vous espérez mieux sur ces courses ?

Oui, c’est sûr, j’espère toujours faire un peu mieux, j’essaie de ne pas me contenter de ces résultats là. Je vais toujours sur les championnats pour essayez d’avoir le maillot tricolore et puis après j’espère aussi avoir ma sélection pour les championnats d’Europe. Ensuite, pourquoi pas essayer d’avoir le meilleur résultat sous le maillot tricolore.

Comment avez-vous évolué depuis dix ans à la FDJ ? 

J’ai évolué on va dire correctement depuis 2009, où j’ai fait une bonne deuxième saison chez les professionnels avec une dizaine de victoires je pense, jusqu’en 2011, après j’ai eu un pépin de santé, une chute qui m’a perturbé et qui m’a fait me casser deux vertèbres. Malheureusement j’ai eu du mal à m’en remettre pendant deux – trois ans. J’ai retrouvé une progression depuis deux ans, et on va dire que depuis 2015 j’ai pu avoir une année pleine de sensations, je pense que j’ai plus dégagé de force. Voilà, maintenant, j’espère que ça va continuer et que les pépins ne seront plus là. Après, autant j’ai connu des années, comme en 2011, où j’avais beaucoup plus ma chance en tant que leader, autant maintenant je l’ai un peu moins. Mais ça provient aussi d’une, maintenant j’ai un rôle qui est essentiellement celui d’équiper et de temps en temps un peu de coureur protégé.

« J’espère que les pépins ne seront plus là »

Vous étiez au Pays Basque, il y a quelques jours, vous avez fini huitième à la première étape et 21ème au chrono lors de la dernière. Quelle est votre programme dans les mois à venir ? 

La semaine prochaine, je vais faire les classiques ardennaises dont Amstel Gold Race et après j’enchaînerai avec le Giro.

Et le Tour de France peut être… ?

Pour l’instant, rien n’est sûr. Déjà me focaliser sur le Giro qui est une bonne tâche à accomplir, et après on verra en fonction, ce qui se passe et ce que l’équipe veut faire avec moi.

On sent que la FDJ est en pleine forme, elle progresse, elle va bien cette formation ?

Oui, c’est sûr, surtout le groupe de Thibault qui a vraiment bien fonctionné depuis le début de l’année. Arnaud (Démare) et Arthur (Vichot) aussi ont fait des bons résultats. Après le groupe des classiques ne fait rien pour l’instant, on n’a pas eu beaucoup de résultats. Mais c’est sûr que pour l’instant, je peux te dire que le début de saison est bon pour la FDJ.

Avec Thibault Pinot sur le Giro, vous espérez la victoire finale ou un podium au minimum ? 

Oui, je pense que lui dans la tête, il a un podium au minimum, après on ne sait jamais ce qui peut se passer, je pense que Thibault est complètement capable de gagner le Giro.

« Thibault est complètement capable de gagner le Giro »

Comment vous voyez-vous dans les années à venir au niveau du cyclisme ? 

J’espère avoir encore une marge de progression et puis exceller dans les courses où j’ai déjà pu prendre du plaisir et puis voilà. Je pense que l’année dernière était vraiment une bonne saison pour moi, j’espère maintenant refaire des années comme celle-là encore longtemps.

Quelles sont les principales courses que vous voudriez remporter ? 

Je pense que la première serait le championnat de France et puis après dans un second temps se serait éventuellement une étape sur le Giro ou sur le Tour.

Oui vous l’aviez dit que remporter une étape sur le Giro, la Vuelta et le Tour de France restait un objectif. 

Oui, voilà ce sont de gros objectifs mais c’est sûr que passant pro mon petit rêve aura été d’être champion de France et de gagner une étape sur les trois grands tours donc voilà pour l’instant, je n’ai pas accompli l’objectif mais j’espère l’atteindre. Il faut toujours avoir une des ambitions et un côté un peu rêveur.

« Il faut toujours avoir des ambitions et un côté un peu rêveur »

 

Bio express

Née le 18 avril 1987 (29 ans) à Verdun (Meuse).

Palmarès et ces principales victoires 

• Taille : 1,88 m

• Poids : 73 kg

2009

- 4e étape du Circuit de la Sarthe

- 17e étape du Tour d’Espagne

- 2e des Boucles de l’Aulne

- 3e du championnat de France sur route

- 4e du Grand Prix de Plouay

2010

- 5e étape du Circuit de Lorraine

- 1re étape du Tour du Poitou-Charentes

- 2e du Duo normand (avec Jérémy Roy)

2011

- Circuit de la Sarthe : Classement général, 4e étape

- Circuit de Lorraine : Classement général, 1re et 4e étapes

- Grand Prix de la Somme

- 2e du championnat de France sur route

- 2e du Duo normand (avec Jérémy Roy)

2013

- 6e étape de l’Étoile de Bessèges (contre-la-montre)

- 4e étape du Tour de Burgos

- 3e de l’Étoile de Bessèges

2014

- 2e du championnat de France du contre-la-montre

2015

- 2e étape du Circuit de la Sarthe

- 6e du Grand Prix Ouest-France de Plouay

2016

- 2e du championnat de France du contre-la-montre

- 3e du Grand Prix cycliste de Québec

- 5e du championnat d’Europe du contre-la-montre

- 9e du Grand Prix cycliste de Montréal

2017

- 8e de la première étape du Tour du Pays Basque

- 21e de la dernière étape du Tour du Pays Basque (CLM)

 

Tessier Maxime 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter