2016 : le bilan des cyclistes français
Photo Panoramic

2016 : le bilan des cyclistes français

L'année 2016 arrive à son terme et l'heure est au bilan des performances de nos coureurs français. Présents en grand nombre sur le circuit professionnel, il serait bien trop long de parler de tous. On va donc parler de ceux qui ont le plus marqué cette année, des promesses, des déceptions et de ceux qui ont annoncé leur retraite.

Romain Bardet

Commençons par sans aucun doute le meilleur cycliste français de cette année 2016. Le Français était attendu comme le leader de l’équipe AG2R-la-Mondiale et il a répondu présent.

Neuvième de Paris-Nice et deuxième du critérium du Dauphiné, le Français a réalisé une assez bonne préparation pour le Tour de France.. mais il va réaliser un Tour au-delà de nos espérances. Le coureur a en effet été l’auteur une édition 2016 exceptionnelle avec une victoire d’étape et surtout une deuxième place au classement général. Deux ans après Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot, il monte à son tour sur le podium, devançant notamment Nairo Quintana qui faisait partie des favoris pour la victoire. Sa fin de saison est ensuite marquée par un échec aux JO et une quatrième place au tour de Lombardie.

A 25 ans, le natif de Brioude n’a pas fini de nous surprendre. A lui de continuer à travailler pour pourquoi pas remporter un grand Tour dans le futur. Un titre attendu depuis longtemps par le cyclisme français.

Thibaut Pinot

A l’inverse de son compatriote, Thibaut Pinot a connu une année 2016 plus compliquée, marquée par des hauts et des bas. Le coureur de la FDJ n’a pas su répondre aux espoirs placés en lui, notamment sur le Tour de France. Ailleurs, le Français s’est quand même distingué. Deuxième du tour de Romandie, vainqueur d’étape sur le critérium du Dauphiné et vainqueur des championnats de France du contre-la-montre, il a réalisé six bons premiers mois. Mais sa saison va basculer du mauvais côté lors de la grande boucle sur laquelle il abandonne avant la treizième étape sans avoir montré quoi que ce soit. Il n’a pas non plus participé aux Jeux Olympiques et a vu sa saison se terminer brusquement.

Un bon début avant de sombrer donc, Thibaut Pinot n’a pas pu s’exprimer pleinement en cette année 2016. Mais on a vu qu’il avait beaucoup progressé en contre-la-montre, ce qui est important à souligner.

Arnaud Démare

Le sprinteur de la FDJ a réalisé probablement l’une des meilleures années de sa carrière en matière de distinction. Le coéquipier de Thibaut Pinot a remporté une étape lors de Paris-Nice mais il a surtout gagné Milan-San Remo le 19 mars dernier. Cela faisait neuf ans qu’un coureur français n’avait pas remporté une classique.

Le Français peut néanmoins être déçu de sa fin de saison et notamment de sa performance lors des championnats du monde sur route, où il a fini loin derrière les cadors.

Nacer Bouhanni

Le sprinteur de l’équipe Cofidis est resté dans la lignée de sa saison 2015 sous la direction de Yvon Sanquer. Il s’est distingué en gagnant des étapes sur le tour d’Andalousie, Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné et le tour de Catalogne à deux reprises.

Il s’est aussi illustré en terminant quatrième au classement de Milan-San Remo, en remportant le tour de Picardie et la classique de Hambourg.

Sa plus grande déception reste pour lui aussi sa contre-performance lors des championnats du monde sur route, où il termine comme Arnaud Démare très loin des leaders.

Julian Alaphilippe

Le coureur de l’équipe Etixx-Quick Step s’est distingué à plusieurs reprises sur cette année 2016. Il termine deuxième de la Flèche Wallone et des championnats d’Europe sur route. Il faut ajouter à cela une victoire d’étape sur le tour de Californie et une sixième place au classement du Critérium.

Sa plus grande déception est sans doute sa performance lors des Jeux Olympiques. Il a certes terminé à la quatrième place, ce qui est honorable, mais a échoué à seulement 22 secondes de la médaille de bronze. Rageant.

Pierre Rolland

Le changement d’équipe ne lui a pas forcément fait du bien. Ayant quitté Europcar pour Cannondale, il est l’une des plus grandes déceptions françaises de cette année. Le coureur de 30 ans a été en-dessous de tout. Seizième du Tour de France et 50ème du Tour d’Espagne sans la moindre victoire d’étape, Pierre Rolland a montré qu’il n’avait pas forcément les jambes pour faire mieux. On peut juste retenir qu’il a fini dans le top 10 lors du Critérium.

Il va devoir se ressaisir en 2017 afin de revenir à un niveau plus convenable au vu de son potentiel.

Thomas Voeckler

A 37 ans, Thomas Voeckler a annoncé vouloir mettre un terme à sa carrière à la fin du Tour de France 2017. Avec des victoires lors du Tour de Provence et du Tour du Yorkshire, le coureur de Direct Energie termine sa carrière tranquillement. Thomas Voeckler aura marqué l’histoire du cyclisme français. Et pour ça, merci !

Sylvain Chavanel

A 37 ans lui aussi, Sylvain Chavanel se dirige tout doucement vers la fin de sa carrière… mais il sait encore se distinguer. Le Français a participé à beaucoup d’épreuves et a montré qu’il avait de beaux restes, notamment en contre-la-montre en terminant cinquième des championnats de France. A signaler aussi, une cinquième place lors des Trois Jours de la Panne.

S’il n’a pas encore annoncé son éventuel départ à la retraite pour 2017, il a déjà réalisé une bonne carrière avec notamment trois victoires d’étapes sur le Tour de France.

Jean Christophe-Péraud

Le coureur de AG2R-la-Mondiale a disputé sa dernière année sur le circuit professionnel. On peut résumer cette dernière saison à une sorte de baroud d’honneur avec quand même une treizième place sur la Vuelta. Longtemps cycliste sur VTT, le Français a tout de même marqué le cyclisme sur route français grâce à sa deuxième place au classement général du Tour de France 2014 à l’âge de 37 ans.

Au final, le cyclisme français a connu des moments de pur bonheur en cette année 2016, avec notamment les victoires de Arnaud Démare sur Milan-San Remo et la deuxième place de Romain Bardet sur le Tour de France. Mais la plus grande déception reste les deux rendez-vous manqués des Jeux Olympiques et des championnats du monde sur route. Mais nous restons confiants pour les années à venir : la plupart des coureurs sont encore jeunes et ont de longues années devant eux.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter