Tour de France 2017 : favoris et outsiders
Photo Panoramic

Tour de France 2017 : favoris et outsiders

Le Tour de France 2017 s'élancera samedi 1er juillet en Allemagne, à Düsseldorf. Cette 104ème édition s'annonce très indécise et inédite car tous les coureurs se tiennent dans un mouchoir de poche et on pourrait voir une nouvelle tête sur la plus haute marche du podium à Paris, sur le Champs-Elysées. Voici un tour des protagonistes de la Grande Boucle 2017.

Christopher Froome – GBR – SKY

Critérium du Dauphiné, le Britannique se déhanche en vain sur sa machine mais rien ni fait, il se fait distancer par Dan Martin et Jakob Fuglsang, puis c’est au tour de Romain Bardet, Emanuel Buchmann, Fabio Aru et Louis Meintjes d’en faire de même. Il laisse filer la victoire d’étape et ses chances de victoire au classement général. Le triple vainqueur du Tour de France est en perdition, bien loin de son coup de pédale fluide et son agaçante manie à verrouiller la course sur les routes françaises des après-midi de juillet. Ce jour là, lors de la 8ème et dernière étape du Critérium du Dauphiné, Froomey atteindra la ligne avec plus d’une minute et demi de retard sur le vainqueur du jour. Il passera de la 2ème à la 4ème place du classement général final. Une grosse désillusion pour le coureur de l’équipe Sky qui reflète un début de saison fade et décevant. Néanmoins il assure qu’en juillet il sera fin prêt pour remporter sa 3ème Grande Boucle consécutive. Au Dauphiné, ses adversaires ont pu constater une faille exploitable de Chris Froome: son manque de coéquipier en montagne. Voila, c’est peut-être ça la clé pour vaincre le Kényan blanc. A chaque Tour de France remporté et encore plus l’an passé, Froome verrouillait la course le plus longtemps possible grâce au travail exceptionnel de ses coéquipiers. Certains pourraient même prétendre à une place de leader dans une autre équipe, pour vous dire à quel point l’équipe Sky était forte. Chaque étape de montagne le même scénario, le train de la Sky écrémait le peloton au maximum et Froome finissait le travail. Ses coéquipiers le couvaient et à la moindre difficulté, ils l’aidaient. De ce fait, nous nous sommes tous interrogés sur la véritable valeur du Britannique en montagne. Et, d’une certaine manière, ce Dauphiné nous a livré quelques éléments de réponses. Pour ce Tour de France, Chris Froome sera accompagné sans nulle doute de la meilleure équipe en montagne. Bon nombre de ses équipiers ont la capacité d’imprimer un tempo conséquent en tête du peloton comme Mikel Nieve, Mikel Landa, Geraint Thomas, l’homme à tout faire, Vasil Kiryienka, Michal Kwiatkowski et Sergio Henao. Froome a répété à maintes reprises que ce Tour de France 2017 ne lui convenait pas,cependant il reste LE favori des bookmakers.

 

Alberto Contador – ESP – TREK-SEGAFREDO

El Pistolero a réalisé un début de saison flamboyant et nous a prouvé qu’il avait encore de beaux restes à 34 ans. Seul hic, c’est qu’il a toujours fini 2ème des courses de plusieurs jours en trustant les podiums des étapes: 2ème au Tour d’Andalousie (2 podiums), 2ème de Paris-Nice (3 podiums), 2ème du Tour de Catalogne (un podium) et 2ème au Tour du Pays Basque. Puis, au Dauphiné, l’Espagnol a révélé un tout autre visage, il était dépassé par la tournure de la course comme Christopher Froome. Néanmoins, pour son dernier Tour de France, Contador ne fera aucun cadeau et espérera remporter sa 3ème victoire dans cette course pour inscrire son nom dans la légende. Pour cela, il pourra compter sur de talentueux grimpeurs comme Bauke Mollema, qui a déjà fait 3 top 10 sur la Grande Boucle, Haimar Zubeldia, Fabio Felline et Jarlinson Pantano, le phénomène du Tour 2016, il a remporté une étape et fait 2 deuxième places. Mais son équipe joue sur deux tableaux différents avec le sprint pour John Degenkolb et cela pourrait porter préjudice au Madrilène. Autre bémol, depuis 2015, Contador n’a plus été sur un podium de Grand Tour, serai-ce la fin d’El Pistolero?

 

Nairo Quintana – COL – MOVISTAR

Après un Giro mitigé, et une 2ème place, le Colombien vise sa première victoire sur les routes du Tour de France. Mais est-ce bien raisonnable et réaliste ? L’année dernière, par exemple, Vincenzo Nibali s’était essayé au même exercice, il avait remporté le Tour d’Italie et y avait laissé des plumes. Cela lui avait coûté très cher sur le Tour. A l’arrivée, il finira 30ème. En 2015, Contador avait tenté un doublé inédit Giro-Tour. L’Espagnol avait réussi son premier pari mais n’était arrivé que 5ème en France à une dizaine de minutes du vainqueur. Alors oui, les doutes que certains peuvent avoir sur l’état de forme de Quintana est légitime. Toutefois, le Condor a déjà prouvé qu’il était le meilleur coureur a pouvoir enchaîner 2 Grand Tour. En 2015, il finit 2ème du TdF et 4ème de la Vuelta, en 2016, il termine 3ème du TdF et remporte sa première Vuelta. Pour ce 104ème Tour de France, le Colombien sera entouré d’une armada entièrement dévouée composée de Andrey Amador, Carlos Betancur, Jonathan Castroviejo et de son lieutenant Alejandro Valverde.

 

Thibaut Pinot – FRA – FDJ

Même problème pour Pinot que Quintana, sa faculté à pouvoir doubler Giro et Tour . De plus, contrairement au Colombien, le Franc-Comtois n’a jamais doublé 2 Grand Tour la même année en les finissant tous. Et puis si le Francais se fait distancer en première semaine, il pourra toujours prendre les échappées et aura plus de liberté pour les victoires d’étapes ou pour aller chercher le maillot du meilleur grimpeur, d’ailleurs une belle victoire est son objectif. A ses côtés il n’aura pas grand monde en montagne, juste Rudy Molard. Le reste de son équipe est dédié au train de Démare.

 

Alejandro Valverde – ESP – MOVISTAR

On n’arrête plus Valverde ! Ce début de saison, le coureur de la Movistar a remporté le Tour de Murcie, le Tour d’Andalousie, le Tour du Pays Basque, le Tour de Catalogne, la Flèche Wallonne pour la 4ème fois d’affilée et Liège-Bastogne-Liège. Cantonné à un rôle de lieutenant de Quintana depuis 2013, le Murcian s’en est très bien approprié et arrive même à figurer dans le top 5 en aidant son leader. Il épaulera Quintana en montagne tout en cherchant à être bien classé.

 

Romain Bardet – FRA – AG2R LA MONDIALE

Cette année, Romain Bardet devra confirmer les attentes placées en lui. L’année dernière, il avait été la belle surprise du Tour. Le Français avait terminé à la 2ème place devant des cadors comme Quintana, Valverde, Porte. Il avait su se montrer offensif notamment lors de la 19ème étape où il attaqua avec Mickael Chérel dans une descente, c’était ici qu’il avait construit son succès. Auteur d’une admirable deuxième partie de Dauphiné, sa performance laisse entrevoir d’encourageants résultats sur la Grande Boucle. Outre cela, depuis janvier, le Tour est son objectif et son programme de course et de stage a été concocté spécialement pour que son pic de forme soit atteint en juillet. Comme à son habitude, le grimpeur a passé quelques semaines dans les montagnes de la Sierra Nevada en Espagne avec ses partenaires. L’Auvergnat sera aidé d’une formation AG2R très complète : des grimpeurs, Mathias Frank, Axel Domont, Pierre Latour, des puncheurs, Jan Bakelants, Alexis Vuillermoz et des coureurs polyvalents comme Cyril Gautier, Oliver Naesen et Ben Gastauer.

 

Richie Porte – AUS – BMC

Depuis 2016 l’Australien a coupé le cordon et est parti de la formation Sky où il devenait trop fort mais avait pour seule responsabilité d’aider Chris Froome en montagne. L’année dernière ne s’était pas vraiment passé comme prévu. En effet, en début de Tour il a eu un problème technique qui lui a fait perdre du temps. Toutefois, il est fin prêt pour remporter un Grand Tour et a franchit un cap, en témoigne ses récents résultats : une victoire au Tour Down Under, au Tour de Romandie et une deuxième place sur le Critérium du Dauphiné. La BMC alignera Damiano Caruso, Alessandro de Marchi, Nicolas Roche et Stefan Kung pour l’épauler en montagne.

 

Fabio Aru – ITA – ASTANA / Jakob Fuglsang – DAN – ASTANA

L’équipe Astana tournera autour de ses deux leaders, le duo Aru-Fuglsang. Le premier, récent champion d’Italie participe à son 2ème Tour et a déjà à son actif 4 top 10 sur les Grands Tours mais aucun sur la Grande Boucle.Le second est un habitué de la Grande Boucle et a déjà fait un top 10 sur les routes françaises et son expérience pourrait être précieuse pour le jeune Fabio Aru. Les deux coureurs arrivent en pleine forme et bourrés de confiance grâce à un Dauphiné réussit pour le Danois et grâce à un titre de champion d’Italie pour le Sarde. Reste à savoir si les deux sauront s’entendre mais je ne pense pas que cette concurrence s’avéra problématique pour la suite car au Dauphiné la cohésion d’équipe a été l’une de leur force.

 

Rafal Majka – POL – BORA – HANSGROHE

L’énigmatique Polonais sera débarrassé de Contador sur ce TdF. Il viendra en tant que leader et je pense qu’il peut accrocher un top 5 au côté des favoris des grosses cylindrées. Ses deux top 5 en Grand Tour et son tempérament de baroudeur joueront en sa faveur sur la Grande Boucle.

 

Rigoberto Uran – COL – CANNONDALE-DRAPAC / Andrew Talansky – USA – CANNONDALE-DRAPAC

L’équipe Cannondale-Drapac alignera deux leaders sur le Tour de France, l’Américain Andrew Talansky et le Colombien Rigoberto Uran. Le Colombien a perdu de sa superbe depuis ses performances au Giro (2ème en 2013 et 2014) mais n’a pas perdu espoir tandis que l’Américain tarde à confirmer sur les Grands Tours. Les deux coureurs viendront en France pour réaliser un top 10.

 

Esteban Chaves – COL – ORISCA-SCOTT

Longtemps écarté du peloton à cause d’une blessure au genou qui l’a handicapé de février à juin, le Colombien participera à son premier TdF dans l’optique de faire une bonne prestation. Chavito a déjà prouvé sa valeur de l’autre côté des Alpes et des Pyrénées, 5ème de la Vuelta en 2015 et 3ème en 2016, 2ème du Giro 2016. Simon Yates et Roman Kreuziger le soutiendront en montagne.

 

Dan Martin – IRL – QUICK-STEP FLOORS

Depuis l’année dernière, l’Irlandais progresse beaucoup en haute montagne et commence à avoir un profil de grimpeur, moins de puncheur, un profil à la Valverde. Le coureur de la Quick-Step a fini 9ème du Tour 2016 et en 2017, il a fini 2ème de Liège-Bastogne-Liège, 2ème de la Flèche Wallonne, 3ème de Paris-Nice, 3ème du Critérium du Dauphiné. Il garde de son « passé »de puncheur ses démarrages explosifs en côte et son aisance sur les étapes vallonnées. Il a les jambes pour faire un top 10 voir mieux.

 

Louis Meintjes – AFS – UAE-TEAM EMIRATES

Le favori pour le maillot blanc a acquis de l’expérience sur le Tour 2016, il été venu pour apprendre et a fini 8ème, plutôt pas mal en somme. Cette année, le Sud-africain aura une solide équipe construite autour de lui composée entre autre de Darwin Atapuma et Diego Ulissi.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter