Tour de France 2017 : un vainqueur inédit ?
Photo Panoramic

Tour de France 2017 : un vainqueur inédit ?

Les annonces officielles sont tombées et nous pouvons enfin nous perdre en conjectures pour identifier le favori à la victoire, ou au contraire mettre en avant l'outsider que personne n'aura vu venir. Il est l'heure de faire une rapide revue d'effectif.

Au départ du Tour de France 2017 à Düsseldorf, ils ne seront que deux anciens vainqueurs : Froome et Contador. Mais l’un se présente sur la ligne après un début d’année 2017 en demi-teinte alors que l’autre fait de plus en plus son âge. Vu que le plateau de cette année 2017 est très riche, allons-nous avoir un nouveau vainqueur du Tour de France après Nibali en 2014 ?

Ils visent la victoire :

Christopher Froome : En lice pour une 4ème couronne sur la Grande Boucle et une 3ème d’affilée, le Britannique présente pourtant peu de gages au départ. Si le coureur s’en défend, sa préparation pré-estivale a été relativement moyenne ; il a semblé moins fort que les années précédentes, notamment sur Paris-Nice où il n’a pas toujours pu suivre les favoris en montagne. De plus, le parcours de cette année est terriblement faible en contre-la-montre, ce qui ne l’avantage pas. Pourtant, le leader de la Sky a toujours l’étiquette de favori… Parce qu’il est un champion et que les champions ne meurent jamais complètement, parce qu’il a déjà gagné des Tours faibles en CLM, parce que la Sky forme une armada terrible sur le papier (Nieve, Thomas, Landa, Henao…) et parce qu’il a su faire évoluer son style (plus d’offensives, notamment en descente). Bref, Froome n’a pas dit son dernier mot.

Richie Porte : Enfin la bonne pour l’Australien ? Rouleur-grimpeur très complet, l’ancien coureur de la Sky s’est déjà forgé un beau palmarès sur les courses d’une semaine mais est toujours à la poursuite d’une vraie performance sur un Grand Tour. Désireux de s’affranchir enfin de cette étiquette de coureur irrégulier et de lieutenant de Froome, le coureur de la BMC a fait de cette édition 2017 son objectif après s’être affiché en bonne forme lors du Dauphiné.

Romain Bardet : 2ème l’an dernier, le Français franchit les étapes les unes après les autres. Bon grimpeur et descendeur, bien entouré par une équipe AG2R très complète et aidé par un tracé faible en CLM, le Français peut rêver de jaune à Paris.

Esteban Chaves : Comme Bardet, le grimpeur de poche colombien peut mettre à profit le faible kilométrage en contre-la-montre pour créer la surprise. A la lutte pour la victoire lors de ses trois dernières participation à des Grands Tours (5e, 2e, 3e), il ne sera vraisemblablement pas loin des meilleurs à l’arrivée.

Nairo Quintana : Après avoir échoué dans sa quête d’un nouveau Giro, devancé par Dumoulin, Quintana aura-t-il suffisamment d’énergie pour décrocher son premier Tour de France ? En tout cas, sur ses qualités intrinsèques, il a largement le niveau.

Alberto Contador : A 34 ans, le Pistolero est toujours là, toujours debout. 2ème de Paris-Nice et du Tour de Catalogne cette année, Contador y croit. Pourtant, il serait étonnant de le voir en jaune à Paris alors que les années font sentir leur poids sur les jambes de l’Espagnol. Un dernier exploit pour s’offrir le triplé, dix ans après sa première victoire en 2007 ?

Fabio Aru : Vainqueur du Tour d’Espagne en 2015, deux fois sur le podium du Giro en 2014 et 2015 (3e et 2e), le Sarde concentre maintenant ses efforts sur le Tour de France. Après une édition 2016 décevante (13e), le tout nouveau champion d’Italie aura à coeur de réparer cet affront.

Ils sont en embuscade :

Rafal Majka : Débarrassé de la présence de Contador, Majka va enfin étrenner son costume de leader sur le Tour de France. Double vainqueur du maillot de meilleur grimpeur, 3e de la Vuelta en 2015, le Slovaque semble encore un peu juste pour viser la victoire finale mais il saura prendre sa chance en cas de faux-pas des favoris.

Louis Meintjes : Le grimpeur sud-africain va avant tout chercher à améliorer son classement après une 8ème place en 2016. A seulement 25 ans, il a encore le temps d’apprendre.

Bauke Mollema : 7ème du Giro 2017, le Néerlandais impressionne par sa régularité mais pas par son style flamboyant. Avec déjà un Grand Tour dans les jambes, difficile de l’imaginer faire mieux qu’un top 10.

Robert Gesink : Idem sans le Giro dans les pattes… On plaisante mais comme pour son confrère, voir Gesink sur le podium à Paris serait une énorme surprise, tant par son niveau intrinsèque que par la richesse du plateau devant lui.

Jakob Fuglsang : Lieutenant d’Aru au départ, sa victoire au Critérium du Dauphiné l’a propulsé au rang de co-leader, synonyme de nombreux maux de tête pour le directeur sportif et les équipiers. A 32 ans, le Danois a encore tout à prouver sur les Grands Tours qu’il abordait souvent en lieutenant ou pour chasser les étapes. Il lui faut maintenant étrenner son changement de statut avec la manière s’il veut pouvoir être aligné en chef de file sur d’autres épreuves.

Andrew Talansky : Coureur américain très complet et leader de l’équipe Cannondale, il va chercher à confirmer sa 5ème place sur la Vuelta en 2016.

Sur un malentendu :

Rigoberto Uran : Après avoir été régulièrement à la lutte sur le Giro, terminant deux fois 2ème en 2013 et 2014, le Colombien est dans le dur sur les courses de trois semaines. Son meilleur résultat cette année est une 8ème place sur Tirreno-Adriatico et il semble avoir définitivement fait une croix sur le classement général des Grands Tours.

Warren Barguil : Le grimpeur français a connu une préparation 2017 tronquée par les blessures. Va-t-il tenter de suivre les favoris pour jouer le classement général ou se reconvertir en chasseur d’étapes pour l’occasion ? Là est la question…

Daniel Martin : Excellent puncheur, l’Irlandais est plus limité en haute montagne. A surveiller en début de Tour (notamment avec l’arrivée à la Planche des Belles-Filles) mais difficile de l’imaginer conserver le maillot jaune pendant trois semaines.

Les lieutenants au cas où

Ils sont les derniers recours de leurs leaders, mais également la roue de secours des directeurs sportifs en cas d’abandon du n°1 : Alejandro Valverde, Simon Yates, Mikel Landa, Geraint Thomas.

Voilà pour cette revue des troupes la plus exhaustive possible. Voyez-vous des oublis ? Et surtout, qui est votre favori ? Cet article n’aurait aucun intérêt s’il n’était pas suivi d’un débat. A titre personnel, je n’enterre pas Froome tout de suite mais une victoire finale de Chaves ne me déplairait pas. Et je fais malheureusement partie de ces gens qui ne croient pas en Richie Porte, qui a toujours déçu sur les courses de trois semaines.

  1. avatar
    28 juin 2017 a 14 h 38 min

    Dans le thème de l’article et en complément, j’ai découvert après l’avoir posté que lors de toutes les éditions en —7, le Tour avait eu un vainqueur différent (à l’exception de 1977 et Thévenet). Si vous voulez un article plus complet sur ce sujet => http://chroniqueduvelo.fr/sept-premieres/

    De même, je m’excuse auprès de ceux qui s’étaient inscrits sur le comité de rédaction pour faire cet article, là-aussi je m’en suis rendu compte après coups. :/

    Enfin, avant qu’on me le reproche, Pinot ne figure pas dans l’article car il a clairement annoncé qu’il ne venait pas jouer le général mais voulait viser les victoires d’étapes. Si c’est bien le cas, il va volontairement se laisser distancer au général pour avoir plus de latitude dans les échappées.

    • avatar
      29 juin 2017 a 16 h 57 min
      Par M. birdy

      Sympa l’article des “7″ , mais je pense que Froome va encore le gagner, avec Porte et Aru sur le podium.

  2. avatar
    28 juin 2017 a 14 h 56 min
    Par Coxo

    C’est fou j’avais presque pensé aux même (je n’avais pas mis Landa Thomas et Gesink mais en plus j’avais kreuziger (et latour)

  3. avatar
    28 juin 2017 a 16 h 04 min
    Par A. Dou

    Très bonne analyse! Pour le coup , j’avoue que je n’ai pas besoin de pinailler

  4. avatar
    28 juin 2017 a 16 h 08 min
    Par A. Dou

    Je pense que cette édition vas être plus équilibréé que l’année précédente où Christopher Froome dominait les débats. Je pense que pour cette édition Richie Porte peut prétendre au podium! a suivre…

  5. avatar
    28 juin 2017 a 16 h 42 min
    Par Cullen

    Je me lance : 1 Quintana 2 Froome 3 Aru

    Et malheureusement toujours pas de victoires françaises depuis 1985… http://yourzone.beinsports.fr/cyclisme-tour-france-victoire-francais-hinault-bernard-fignon-jalabert-virenque-107642/

    Merci pour l’article.

  6. avatar
    28 juin 2017 a 17 h 36 min

    Merci pour ce tour d’horizon des participants qui donnent envie que ce tour de France 2017 commence.
    Pour ma part j’aimerais croire à une victoire en come-back de Contador à la façon de Roger Federer en Australie.
    À noter que le coureur japonais Yukiya Arashiro va participer cette année à son 7e tour de France.

  7. avatar
    28 juin 2017 a 20 h 33 min
    Par Gerard Manvussa

    Et Nicolas Edet dans tout ça ?
    Imaginez que les 197 autres coureurs soient victimes d’une Dumoulin à cause des tartelettes. Et hop, voilà le Cofidis en tête du général.
    Précision, le Sarthois n’aime pas les tartelettes, il n’aime que les rillettes.

    • avatar
      29 juin 2017 a 10 h 14 min

      Damned ! Je n’y avais pas pensé ! Tout mon classement est à refaire maintenant… ^^

  8. avatar
    28 juin 2017 a 20 h 36 min

    @Coxo

    C’est vrai que j’aurai pu faire figurer Kreuziger mais son équipe a déjà deux costauds (Chaves et Simon Yates) aussi je ne pense pas qu’il soit là pour jouer le général mais plus pour apporter son expérience et donner de sa personne en montagne. Quand à Latour, je ne pense pas non plus qu’AG2R veuille brûler les étapes avec lui et il va sûrement se mettre dans l’ombre de Bardet pour apprendre et peut-être tenter une victoire d’étape, ou le maillot blanc s’il a de bonnes jambes pendant trois semaines.

    @A. Dou
    Je suis d’acord avec toi, j’ai été surpris en rédigeant l’article de voir le nombre de coureurs pouvant viser la victoire sans qu’un nom se dégage clairement au-dessus des autres. Alors évidemment, il y aura des méformes et des abandons malheureux mais si chacun est à son niveau, ça donnera une belle bataille.

    @Cullen
    Pour moi:
    1- Chaves 2 – Aru 3- Froome

    Et on croise les doigts pour que Pinot ou Bardet mettent fin à cette disette, Barguil semblant malheureusement stagner ces dernières années.

    @Jleagueblog
    En tant que fan du coureur, un come-back de Contador serait une incroyable nouvelle. Mais ça semble quand même difficile… Lors des denières éditions, je trouvais même un peu triste de le voir lancer ses grandes accélérations sans réussir à décrocher personne. Mais il semble en forme cette année alors pourquoi pas.
    Sympa la stat d’Arashiro même s’il reste loin d’un Zubledia (16è tdf cette année) ou d’un Chavanel (17ème tdf cette année, va égaler le record de participation de Voigt, O’Grady et Hincapie)

    • avatar
      29 juin 2017 a 17 h 55 min

      Sur Contador c’est vrai que ces dernières années c’était un peu triste de voir l’Espagnol avoir du mal à décrocher dans les étapes de montagne.
      C’est sur que les Japonais mettront encore un peu de temps à rentrer dans l’histoire du tour de France.

  9. avatar
    29 juin 2017 a 20 h 47 min

    Allez un pronostic, 1 Quintana 2 Porte 3 Froome 4 Aru 5 Bardet.

    Ce serait sympa de voir enfin un Colombien gagner le Tour.

    • avatar
      30 juin 2017 a 12 h 08 min
      Par Cullen

      J’aimerai bien également même si Quintana n’est pas le plus spectaculaire des Colombiens que le Tour ait connu. Jusqu’à présent il s’est contenté de suivre, sans jamais prendre le moindre risque alors espérons qu’il se montre un peu plus audacieux. Après, il s’est pas mal employé sur le Giro mais comme il avait annoncé en début de saison vouloir réussir le doublé Giro/Tour, je pense qu’il s’est préparé en conséquence. Froome lui a l’air un peu moins fringant que les années précédentes mais il pourrait très bien mettre tout le monde d’accord dès que la course sera lancée. Quant à la troisième place, j’ai hésité avec Richie Porte qui n’a jusqu’à présent jamais tenu 3 semaines mais qui semble un peu mieux préparé cette fois-ci.

      • avatar
        2 juillet 2017 a 6 h 47 min

        Salut Cullen,

        Sorte de diesel pour parvenir à son pic de forme, Quintana a besoin d’un Grand Tour pour se mettre en rythme, sa 2e place pour le Giro augurait du meilleur sur le Tour.

        Mais l’abandon de Valverde change toute la donne pour Movistar. Après Andy Schleck ne fut jamais meilleur qu’en 2010 sans son frère Frank, car il était obligé de courir face à Contador.

        Paradoxalement ce pourrait être une bonne nouvelle pour le scarabée colombien …

        Sinon, beau début de Tour de Chris Froome qui a pris près d’une minute à tout le monde dès ce chrono de Dusseldorf

  10. avatar
    30 juin 2017 a 14 h 02 min

    Un petit duel entre Quintana et Contador lors de ce tour de France 2017 serait pour moi idéal.
    Après j’ai trouvé que Quintana n’était pas forcément très en forme lors du tour d’Italie.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter