Sagan relance la course au maillot vert
Photo Panoramic

Sagan relance la course au maillot vert

Hier, après un sprint houleux marqué par deux chutes dans le dernier kilomètre, les commissaires de course ont décidé d'exclure Peter Sagan de la course. Le favori des bookmakers absent, la course au maillot vert est maintenant complètement relancée.

Double champion du monde et fort de cinq maillots verts consécutifs, Sagan était à nouveau le grand favori pour ramener le maillot aux Champs-Elysées à l’issue du Tour. Les journalistes avaient déjà commencé à rédiger leurs brouillons d’hommage, Erik Zabel (6 fois vainqueur du classement par points) avait également adoubé par anticipation son successeur… et tout s’est soudain écroulé.

Le fait de course :

Jusqu’à son final, la 4ème étape, reliant Monfort-les-Bains à Vittel, a parfaitement respecté le scénario attendu. Un échappé qui fait semblant d’y croire, un peloton qui contrôle de loin et une longue procession vers l’arrivée où un sprint massif devait désigner le vainqueur.

Lors du sprint de la 2ème étape, Kittel avait été impérial alors que Sagan s’était manqué. Réponse du berger à la bergère dès le lendemain avec la victoire de Sagan, dans un final beaucoup trop difficile pour le sprinteur allemand. La belle devait avoir lieu hier et tous les yeux étaient focalisés sur ce sprint. Kittel allait-il gagner et faire douter le champion du monde ? Sagan allait-il s’imposer et mettre fin au suspense à peine 4 jours après le départ ? Ou le champion de France Arnaud Démare allait-il concrétiser ses bonnes places sur les deux sprints précédents  ?

Alors que le peloton venait de passer la flamme rouge, une première chute l’a coupé en deux et condamné les chances de plusieurs sprinteurs (Kittel s’est retrouvé sans équipier et loin des trains à l’avant). Cette chute, peu relayée, semblait déjà avoir été causée par Sagan, qui tentait de passer entre deux FDJ, déséquilibrant Guarnieri qui a entraîné d’autres coureurs avec lui.

Mais le drame a eu plus loin à 200 mètres de la ligne d’arrivée. Cavendish a tenté de s’engouffrer dans un trou de souris entre la barrière et Sagan. Las, au lieu de lui ouvrir la porte, le champion slovaque l’a refermée sur le nez du Britannique en écartant ostensiblement le coude. Cavendish a tapé les barrières, perdu l’équilibre et s’est étalé sur le goudron, bientôt rejoint par Degenkolb et Ben Swift, envoyés au sol à plus de 60 km/h ! L’image de Ben Swift emporté par son élan et roulant littéralement sur le corps étendu de Cavendish est impressionnante.

Au final, l’étape a été gagnée par Arnaud Démare, qui a su éviter ces accidents pour s’imposer en force face aux concurrents rescapés (au prix d’une manœuvre limite devant Bouhanni). Sagan a fini deuxième du sprint devant Kristoff, Greipel, Bouhanni et Petit.

La sanction en deux temps : 

Très vite après l’arrivée, les commissaires ont annoncé le déclassement de Peter Sagan, pénalisé de 30 secondes au général, classé dernier de l’étape et puni d’un retrait de 50 points au classement du maillot vert (sans oublier les 30 pts de sa 2ème place du jour).

Mais la polémique ne s’est pas arrêtée, plusieurs personnes réclamant une exclusion du coureur slovaque, notamment l’équipe de Cavendish, Dimension Data, et bien que Sagan soit allé s’excuser auprès du Britannique dès la ligne franchie.

Finalement, la décision est tombée plus tard dans la soirée. Le champion du monde, tête d’affiche du tour, est bien exclu. Adieu les rêves de sextuplé à Paris, le champion sort par la petite porte et le Tour perd sa principale vedette… Mark Cavendish a lui officialisé son abandon dans la soirée, son omoplate droit étant fracturé.

Mais, de la même manière que la polémique avait enflé après l’annonce initiale d’un simple retrait de points, dès l’annonce de l’exclusion, les débats explosent… Les commissaires n’en font-ils pas trop ? Sagan est-il vraiment si fautif que ça ? Cavendish n’a-t-il pas pris trop de risques ? Bora, l’équipe de Sagan, a contesté publiquement la décision, même si aucun appel n’est possible.

Qui pour le maillot vert maintenant ?

Les faits de course et la question de la légitimité de l’exclusion mis à part, c’est bien toute la course au maillot vert qui est relancée. Plus de champion slovaque vampirisant les points sur les sprints, place aux outsiders.

Si l’on se base sur les 4 premiers jours de course, les deux favoris sont incontestablement Marcel Kittel et Arnaud Démare avec respectivement 81 points et 124 points et une victoire d’étape chacun. Pour l’heure, avantage à Démare, actuel porteur du maillot et qui a su être plus régulier sur les arrivées pour se faire un petit matelas d’avance. Un premier Français maillot vert à Paris depuis Laurent Jalabert en 1995 ? On croise les doigts…

Pas très loin derrière eux, Matthews (66 points) et Greipel (63 points) sont en embuscade et auront leur mot à dire. Kristoff, Colbrelli, Swift et Bouhanni semblent déjà plus distancés, même si à ce stade de la course tout peut encore arriver.

Enfin, il sera intéressant de voir comment cette course dans la course va se jouer. Est-ce qu’un coureur va imiter Sagan en s’insérant dans un maximum d’échappées pour aller grappiller les points des sprints intermédiaires ? Ou au contraire, vont-ils s’économiser sagement dans le peloton pour mieux attendre les arrivées favorables aux grandes explications ?

  1. avatar
    5 juillet 2017 a 12 h 36 min
    Par Guga57

    Ce serait bien que Demare ramene le vert sur les Champs. Depuis Jalabert en 1995, ca fait 22 ans qu’aucun Francais n’a ete capable de le faire. A defaut du jaune (qu’on risque d’attendre encore longtemps), on se contentera du vert ;)

    • avatar
      5 juillet 2017 a 14 h 04 min

      Sans tomber dans un optimisme béat, sur ce qu’il a montré ces derniers temps, ça me semble largement faisable. Mais assurément, ça serait une belle page du cyclisme français pour lui, surtout que le plateau reste quand même relevé avec Kittel, Greipel, Kristoff, etc.

  2. avatar
    5 juillet 2017 a 15 h 23 min
    Par Cullen

    Même après visionnage de l’arrivée sous plusieurs angles différents, j’ai beaucoup de mal à trancher, alors imaginez à vitesse réelle pour les coureurs qui agissent souvent à l’instinct… Sagan fait un mouvement du coude c’est sur mais on a déjà vu des coureurs frotter de la sorte sans que ça ait eu pour conséquence l’expulsion d’un d’entre eux. Cavendish, qui s’est souvent déporté de son couloir dans le passé (sans jamais être sanctionné), a tenté de passer dans un trou de souris, c’était déjà une manœuvre très audacieuse voire dangereuse, après c’est vrai que Sagan a un mauvais réflexe qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses. La décision des commissaires de course n’était pas facile à prendre mais au final je pense qu’ils ont pris la bonne. Sagan est devenu une icône dans le milieu cycliste, à partir de là, il doit être exemplaire et s’il avait simplement été déclassé, ça aurait envoyé un message aux plus jeunes : “vous pouvez faire ce que vous voulez dans un sprint, y compris envoyer un adversaire dans le décor” pas forcément très pédagogique.

    Maintenant, en l’absence du Slovaque, Démare a un coup à jouer pour le maillot vert même si je préfèrerai le voir empiler les victoires d’étapes plutôt que courir après ce maillot et laisser du coup beaucoup d’influx. Je trouve ce “trophée” un brin surfait, il avait du sens il y a 20 ou 30 ans quand il récompensait vraiment le coureur le plus régulier, celui qui marquait le plus de points à chaque étape – comme était récompensé le vainqueur du Tour en 1903 – mais maintenant que les étapes de moyennes et hautes montagnes n’apportent plus ou presque de points, il se résume à un match de sprinters et dans ce cas, autant viser les victoires d’étapes, bien plus prestigieuses de mon point de vue.

  3. Pingback: Marcel Kittel a-t-il vraiment battu Edvald Boasson Hagen ? - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

  4. Pingback: Le Tour en pagaille - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter