Planche des Belles filles : l’étape pour Aru, le jaune pour Froome
Photo Panoramic

Planche des Belles filles : l’étape pour Aru, le jaune pour Froome

La Planche des Belles Filles, classée en 1ère catégorie (5,9 km à 8,5 % avec une portion à 20 %), devait être le premier grand rendez-vous de ce Tour de France. Les observateurs n'ont pas été déçus. Cette 5ème étape a été le théâtre du premier affrontement entre les favoris avec, au bout, l'étape et le maillot à pois pour Fabio Aru et le maillot jaune pour Chris Froome.

Les échappés ont tout tenté

A Vittel, dès les premiers mètres de l’étape, Thomas Voeckler -qui espère forcément un coup d’éclat pour sa dernière Grande Boucle- prend les choses en main. Il est à l’initiative de l’échappée du jour. Le groupe composé de 8 coureurs a tenté pendant une grande partie de l’étape mais c’était sans compter sur la volonté du peloton et des principaux favoris de ne pas laisser les fuyards prendre le large. Ce petit groupe d’échappés, dans lequel figuraient notamment Philippe Gilbert, Edvald Boasson Hagen et Jan Bakelants, n’a jamais réussi à faire le trou, comptant au maximum 2’30″ d’avance.

A 12 kms de l’arrivée, c’est un duo belge, composé de Gilbert et Bakelants qui tente de poursuivre l’aventure devant. Malheureusement, le peloton (ou ce qu’il en reste après le tri opéré dans la montée de la Planche) fond irrésistiblement sur eux à 4 kms de l’arrivée.

Quid des favoris ?

A 5 kms du sommet, Thibaut Pinot, le régional de l’étape, est distancé. De leur côté, les Froome, Porte, Contador, Bardet, Quintana et Aru sont encore bien présents. C’est à 2,3 kms de l’arrivée que les choses se décantent. A la manœuvre, Fabio Aru. Le Sarde, qui a des jambes de feu, passe à l’offensive. Personne ne peut le suivre.

Froome porte deux attaques coup sur coup. A la seconde, un certain nombre de coureurs ne sont pas en mesure de répondre, parmi lesquels Nairo Quintana et Alberto Contador. Au final, Fabio Aru, revêtu du maillot de champion d’Italie, s’impose en solitaire à l’endroit même où son compatriote Vincenzo Nibali avait posé les premières pierres de sa victoire sur le Tour il y a 3 ans.

Le Tour est-il déjà joué ?

Nous ne sommes qu’à la 5ème étape et Christopher Froome est déjà paré de jaune. Dès lors, on a une impression de déjà-vu. Le scénario se répétera-t-il ? Quand le Britannique prend la tunique de leader, toujours très tôt dans la course (avant la 10ème étape), il ne s’en sépare plus. Les éditions précédentes l’ont démontré (2013, 2015 et 2016). Pour autant, on ne peut pas se résigner si vite.

Même si Chris Froome semble en forme, plusieurs hommes ont montré qu’ils étaient en mesure de jouer les trouble-fêtes. On pense forcément à Fabio Aru. Sa victoire à la Planche des Belles Filles n’est pas une surprise. On connaît les qualités du Sarde, coureur complet, de surcroit excellent grimpeur qui, à 27 ans, a déjà un beau palmarès sur les grands tours : une victoire sur la Vuelta en 2015, 2 podiums sur le Giro (2014 et 2015). Cette année, plus affûté que jamais, il a toutes les cartes en main pour monter sur la plus haute marche du podium sur les Champs. Après cette première incursion en montagne, il apparaît assurément comme le concurrent le plus sérieux de Froome.

Derrière, n’oublions pas Richie Porte. Ce mercredi, le récent 2ème du Dauphiné a fait jeu égal avec son ancien leader. Il faudra aussi compter avec Romain Bardet.

Que penser, en revanche, de Nairo Quintana et Alberto Contador ? Le Colombien pourrait payer son Giro. A voir dans les prochains jours et peut-être dès dimanche avec la première grande étape de montagne entre Nantua et Chambéry. Espérons que les trois cols hors catégorie au programme (Col de la Biche, Grand Colombier, Mont du Chat) permettront d’y voir plus clair.

Classement de l’étape

1. Fabio ARU en 3h44’06″
2. Daniel MARTIN à 16″
3. Chris FROOME à 20″
4. Richie PORTE à 20″
5. Romain BARDET à 24″
6. Simon YATES à 26″
7. Rigoberto URAN à 26″
8. Alberto CONTADOR à 26″
9. Nairo QUINTANA à 34″
10. Geraint THOMAS à 40″

Classement général

1. Chris FROOME en 18h38’59″
2. Geraint THOMAS à 12″
3. Fabio ARU à 14″
4. Daniel MARTIN à 25″
5. Richie PORTE à 39″
6. Sean YATES à 43″
7. Romain BARDET à 47″
8. Alberto CONTADOR à 52″
9. Nairo QUINTANA à 54″
10. Rafal MAJKA à 1’01″

  1. Pingback: Après 214 km d’ennui, 300 mètres de bonheur - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter