Jordan Amavi, le revanchard
Photo Panoramic

Jordan Amavi, le revanchard

Appelé hier après-midi en équipe de France par Didier Deschamps, Jordan Amavi revient de loin. Retour sur le parcours sinueux du défenseur gauche marseillais...

Formé à l’OGC Nice, Jordan Amavi prend part à sa première rencontre professionnelle en août 2013 face à l’Olympique Lyonnais. A 20 ans, il parvient à s’installer durablement dans le 11 de Claude Puel : au total, il participe à plus de 60 rencontres avec les Aiglons entre 2013 et 2015. Ses bonnes prestations en championnat lui ouvrent les portes de l’équipe de France Espoirs avec laquelle il dispute son premier match en septembre 2014 face à l’Islande. Considéré comme l’un des plus gros potentiels français au poste de latéral gauche, il rejoint la Premier League et le club d’Aston Villa au mercato estival, en 2015.

Des difficultés en Angleterre

C’est de l’autre côté de la Manche que Jordan Amavi va être confronté à ses premières difficultés. Alors que le club de Birmingham lui offre une place de titulaire indiscutable, il se blesse gravement avec les Espoirs après avoir seulement disputé une dizaine de matchs de championnat. Sa rupture du ligament croisé du genou droit l’éloigne des terrains pendant près de 9 mois, le temps pour son club d’être relégué en Championship (D2 Anglaise).

Il rejoue pour Aston Villa en août 2016 avec la ferme intention d’aider son club à retrouver l’élite du foot anglais et relativise sur sa blessure : « il y a plus grave qu’une rupture des croisés » déclare-t-il à SO FOOT en novembre 2016. Au cours de la saison 2016/2017, il dispute une trentaine de matchs de Championship et devient l’un des hommes forts de Steve Bruce. Néanmoins, Aston Villa ne parvient pas à être promu en Premier League et termine finalement à la 13e place du classement. A 23 ans, 10 mois avant la Coupe du Monde, son désir est clair : quitter l’Angleterre et retrouver le haut niveau.

L’espoir retrouvé à Marseille

En juillet, il est courtisé par le FC Séville. Séduit par le projet andalou, il se rend en Espagne pour y passer sa visite médicale alors qu’il est en stage de préparation au Portugal avec Aston Villa. Alors qu’un accord est trouvé entre les deux clubs, la cellule médicale du FC Séville décèle une anomalie au genou droit du latéral gauche français, genou qui a subi une opération suite à sa blessure en 2015. Son transfert est finalement avorté mais Jordan Amavi ne se laisse pas abattre.

Quelques contacts sont établis entre son agent et l’AS Monaco mais c’est finalement à Marseille que le natif de Toulon pose ses crampons. Aujourd’hui, il ne semble pas regretter ce choix : « Séville a trouvé quelque chose au genou droit. La cellule médicale m’a fait voir un spécialiste mais un spécialiste du pied. J’ai été étonné mais si ça ne s’est pas fait avec Seville, c’est que je ne devais pas signer là-bas. Il y a plus grave dans la vie ! » (Telefoot, septembre 2017). D’autant plus qu’il s’est rapidement intégré dans sa nouvelle équipe et a gagné la confiance de Rudi Garcia.

Il a disputé 5 rencontres de Ligue 1 et est passé devant Patrice Evra dans la hiérarchie des défenseurs gauche marseillais. Profitant des blessures de Benjamin Mendy et Layvin Kurzawa, Jordan Amavi a été appelé par Didier Deschamps pour les deux derniers matchs qualificatifs des Bleus pour la Coupe du Monde 2018 (Bulgarie et Biélorussie). De quoi gagner de précieux points auprès du sélectionneur de l’Equipe de France et de s’installer durablement dans son 11, comme il a su le faire partout où il est passé…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter