Mais pour qui sera le Ballon d’Or ?
Photo Panoramic

Mais pour qui sera le Ballon d’Or ?

Le Ballon d'Or FIFA 2013 suscite beaucoup d'interrogations. Entre les succès collectifs de Ribéry, les stats impressionnantes de Messi et Ronaldo et les polémiques liées à la FIFA, la désignation du lauréat s'annonce difficile.

Le 13 janvier 2014, nous connaitrons enfin le fameux lauréat du Ballon d’Or FIFA 2013. Je dis bien le fameux car cette année, les avis divergent fortement et nous allons essayer de mettre un peu d’ordre dans ce joli bazar.

Tout d’abord, le Ballon d’Or récompense le meilleur joueur de l’année civile (dans notre cas, 2013). Les 208 sélectionneurs, leurs capitaines en sélection et 208 journalistes représentant chacun un pays votent pour le futur lauréat. Le 5 décembre, nous connaitrons également les 5 finalistes de ce trophée (alors que les années précédentes, seulement 3 joueurs restaient en lice). De ce fait, les 5 derniers seront à nouveau soumis au vote du jury afin de désigner le grand vainqueur du Ballon d’Or.

Une année sans grande compétition internationale

Malgré la présence de la CAN et de la Coupe des Confédérations, la saison 2012/2013 est marquée par l’absence de grandes compétitions internationales (Euro et Coupe du Monde). Ainsi, le jury va se concentrer sur les performances en club des joueurs. Un club s’est démarqué et ce n’est un secret pour personne, c’est le Bayern Münich. Après avoir remporté la Bundesliga, la coupe d’Allemagne, la C1 et la supercoupe d’Europe (4 titres remportés sur 5 possibles, en attendant le Mondial des clubs en décembre), il est naturel qu’un de leurs joueurs soit susceptible de remporter le Ballon d’Or.

Élu par ses pairs meilleur joueur de Bundesliga, meilleur passeur de son championnat (14 passes décisives) et désigné meilleur joueur d’Europe UEFA en septembre dernier, Franck Ribéry est l’un des favoris cette année. Pièce maîtresse du Bayern lors du quadruplé historique, le Bavarois a également permis aux Bleus de se qualifier pour le Mondial 2014.

Cristiano et Lionel, les trouble-fêtes

Le Français a réalisé une saison exceptionnelle mais il ne faut surtout pas oublier les performances monstrueuses des deux mastodontes du football mondial. Avec une Liga et une supercoupe d’Espagne dans la besace, Lionel Messi remporte également le titre de meilleur buteur de la Liga (46 buts) et le soulier d’or européen. Excellent durant la saison dernière en club et principal artisan de la qualification de son pays pour la Coupe du Monde 2014, l’Argentin a clairement des arguments à faire valoir. Toutefois, son début de saison 2013/2014 est miné par ses blessures et sa méforme (16 buts en 17 matchs tout de même!).

Seul Cristiano Ronaldo fait mieux. En effet, le Portugais est impressionnant depuis le début de la saison (33 buts en 23 matchs!). Actuellement meilleur buteur du championnat espagnol (17 buts) et meilleur buteur de la Ligue des Champions (8 buts), l’international portugais a également mené son pays vers le Mondial 2014 en se muant en sauveur de la nation (4 buts marqués lors des barrages face à la Suède). CR7 termine donc l’année 2013 en boulet de canon. Son désavantage pour le Ballon d’Or se résume à l’absence de titre glané la saison dernière.

Les bourdes de la FIFA

Le vendredi 25 octobre 2013, le président de la FIFA, Joseph Blatter, se moque ouvertement de Cristiano Ronaldo et encense Lionel Messi, lors d’une conférence à l’université d’Oxford (Angleterre). Un comportement inacceptable de la part du chef de la plus haute instance du football mondial. S’ajoute à cela une polémique sur le site de la FIFA lors de la publication des statistiques des nominés. En effet, le site nuance les performances du Madrilène à l’égard de Messi “2013 a été remplie de buts pour Cristiano Ronaldo. La star portugaise a bouclé le championnat d’Espagne 2012/13 avec 34 unités au compteur, à la deuxième place du classement des buteurs derrière Messi (45)”.

Devant l’ampleur des polémiques, la FIFA a donc décidé de prolonger les votes du Ballon d’Or. La date butoir passe du 15 novembre (avant les barrages européens pour le Mondial) au 29 novembre. Ce changement, aussi étonnant qu’il soit, montre bien que la FIFA a décidé de se rattraper auprès du Merengue. Ce dernier a littéralement porté les siens sur ses épaules, lors des barrages. Ces performances vont désormais entrer en ligne de compte lors des votes. Ceci ne fait pas les affaires de Ribéry car le Munichois n’a pas eu la tâche facile face aux Ukrainiens.

Pour résumer, voici les chiffres de la saison 2012/2013, toutes compétitions confondues (sélection nationale comprise) :

- Cristiano Ronaldo : 64 matchs / 59 buts – 0 titre collectif – Meilleur buteur de la LDC 2012/2013

- Franck Ribéry : 52 matchs / 13 buts – Bundesliga, Coupe d’Allemagne, C1 et Supercoupe d’Europe – Meilleur joueur et passeur de Bundesliga, meilleur joueur d’Europe UEFA

- Lionel Messi : 62 matchs / 69 buts – Liga, Supercoupe d’Espagne – Meilleur buteur de la Liga, soulier d’or européen

Et voici les chiffres de la saison 2013/2014 (au 24 novembre 2013 inclus) :

- Cristiano Ronaldo : 23 matchs / 33 buts
- Franck Ribéry : 24 matchs / 13 buts
- Lionel Messi : 17 matchs / 16 buts

Devant ces statistiques et avec une année civile chargée, Cristiano Ronaldo parait bien parti pour remporter son deuxième Ballon d’Or. Néanmoins, avec des stats intéressantes et une saison exceptionnelle sur le plan collectif, Franck Ribéry a toutes ses chances. Rendez-vous le 13 janvier 2014…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter