Bayern Munich : annoncer le départ de Guardiola à l’avance, une mauvaise idée ?
Photo Panoramic

Bayern Munich : annoncer le départ de Guardiola à l’avance, une mauvaise idée ?

Le départ annoncé de Pep Guardiola entraîne à nouveau un changement de taille au sein du Bayern de Munich. Son annonce en plein milieu de la saison a suscité plusieurs réactions, bonnes et mauvaises. En attendant, il y a une saison à terminer et le succès est une obligation en Bavière.

L‘information était dans les tuyaux depuis de nombreuses semaines. Pep Guardiola est sur le départ. Quelques temps rumeurs, avant de devenir une information, les bruits se faisaient de plus en plus insistants du côté de Munich et de la Säbener Straße, où se trouve le centre d’entraînement des bavarois.

La fin de l’année approchant, cela ne faisait presque plus de doute pour les amateurs de ballon rond et journalistes : Josep Guardiola a des envies d’ailleurs. La question qui s’en suivit concernait la destination. Les résultats et prestations plutôt décevantes du côté des “Red Devils” de Manchester United, laissaient une porte ouverte à une arrivée du coach catalan en Perfide Albion. Tour à tour d’autres rumeurs sur d’autres clubs étaient annoncées et parmi ceux-là, le club du propriétaire des Emirats Arabes Unis le Sheikh Mansour, autrement dit le club rival de MUFC, le Manchester City Football Club.

Une rumeur pour le moins logique, si l’on prend en compte la présence des “culés” Txiki Begiristain et Ferran Soriano, avec qui Guardiola a travaillé durant ses années catalanes en tant qu’entraîneur. Rumeur désormais confirmée depuis le 1er février et un communiqué de Manchester City, peu de temps après l’annonce du directeur sportif du Bayern Munich, Matthias Sammer.

Un départ prévu de longue date

Coup de tonnerre, pense-t-on alors du côté de la Bavière. Même si Guardiola aura été critiqué à plusieurs reprises lors de son séjour à Munich, il est difficile de contester la domination impressionnante de l’ogre munichois sur le championnat allemand, qui entraînerait presque un désintérêt pour la “Buli”. Sous la direction du coach catalan, le Bayern enchaîne les records sur les terres allemandes, semble imbattable et les contre-performances en championnat se font rares.

Oui, le Bayern de Munich semble bien imbattable sur ses terres, mais les performances européennes ne sont pas à la hauteur des espérances de la direction bavaroise (Beckenbauer, Rummenigge ou encore Uli Hoeneß).

Le directeur sportif, Matthias Sammer, l’admettra en conférence de presse, le départ ne s’est pas décidé hier. Depuis le début de l’année 2015, Guardiola avait fait part de ses envies de découvrir un nouveau championnat à ses dirigeants. Une décision controversée, parfois mal accueillie en Allemagne. Toutefois, en institution comme se présente le FCB, le club se doit de réagir et décide de se mettre à la recherche d’un successeur si les envies du Catalan se confirmaient.

Une bonne gestion, le savoir-faire munichois

Toute institution qui se respecte se doit d’être rigoureuse en gestion. Le Bayern de Munich, un des premiers clubs à être propriétaire de son stade, affichant des comptes bénéficiaires, se doit d’assumer et assurer sa stature. Le club est déjà passé par de nombreuses crises à plusieurs échelles, mais a su faire face et maintenir les résultats sportifs.

Depuis l’annonce de son départ, le Bayern de Guardiola reste toujours invaincu. Certes, le résultat nul face au Bayer Leverkusen a laissé entrevoir une baisse de régime dans l’équipe bavaroise, mais la machine ne semble toujours pas s’enrayer. Les joueurs se sont repris et ont remporté le derby de Bavière contre le FC Augsburg, en difficulté cette saison, et ce malgré la pléiade de blessures dans le secteur défensif. La pénurie de défenseurs centraux se fait criante avant d’aller affronter la Vieille Dame italienne en 1/8 de finale de C1.

Guardiola l’a dit, il est “comme une femme”. En conférence de presse, il l’a répété plusieurs fois. À la question, comment fait-il pour gérer ses affaires en Bavière et préparer son arrivée à Manchester City, le Catalan répond que “comme une femme, je sais faire deux choses en même temps”. Gérer un départ et préparer une arrivée n’est donc pas un problème pour “Pep”.

En annonçant le remplacement de Guardiola par Carlo Ancelotti à la fin de saison, les dirigeants du Bayern calment donc le tumulte qui régnait autour du groupe et mettent fin aux rumeurs qui pouvaient gêner les joueurs. Ceci est aussi un message pour recentrer les esprits sur une fin de saison et un titre de champion d’Allemagne, qui serait le quatrième glané consécutivement, un record outre-Rhin.

Annoncer le départ avant la fin de saison, une bonne tactique ?

La question mérite d’être posée. En attendant, l’annonce a remis le côté sportif au centre des sujets de discussion. On en vient davantage à parler des capacités des Bavarois à aller au bout en Champions League ou encore des ressources du groupe pour faire face aux nombres incroyables de blessés. Les questions désormais plus fréquentes, toujours au sujet de Guardiola, sont plutôt “Comment va-t-il compenser ces blessures?” ou encore “quelle sera la nouvelle tactique mise en place ?”.

D’un autre côté, le nouveau coach du Bayern de Munich, Carlo Ancelotti a lui du temps pour préparer son arrivée et, on l’espère en Bavière, développer la suprématie du Bayern hors d’Allemagne, sur la scène européenne.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter