Les Diables Rouges N°1 du classement FIFA, la (bonne) blague belge !
Photo Panoramic

Les Diables Rouges N°1 du classement FIFA, la (bonne) blague belge !

Le 5 novembre 2015 restera gravée dans la mémoire des supporters belges comme l'une des dates les plus importantes de l'histoire de leur équipe nationale. En effet, par le biais de leur succès face à Israël le mois dernier, les Diables Rouges prennent aujourd'hui officiellement la tête du classement mondial des nations de football. Une place qui peut paraître surprenante (voire même un peu usurpée) de prime abord, mais qui ne tient pas qu'au « Hazard » à y regarder de plus près ;)

Non, vous ne rêvez pas ! C’est bien la Belgique qui vient de s’emparer de la 1ère place du classement FIFA, un rang que l’Angleterre (mère-patrie du football) n’a, par exemple, encore jamais obtenu. De fait, jusqu’à présent, seuls 7 mastodontes du football ont occupé le prestigieux trône mondial : Allemagne, Argentine, Brésil, Espagne, France, Hollande et Italie. A compter d’aujourd’hui, le Plat Pays est donc la 8e nation à intégrer ce club ultra-sélectif. Au fond du trou il y a à peine plus de 5 ans (66èmes en 2009), les Quart-de-Finalistes du Mondial 2014 disposent désormais d’une génération dorée, peut-être même la meilleure de leur Histoire, sur le papier en tout cas. Eparpillés dans les plus grands clubs aux 4 coins de l’Europe, zoom sur les 12 principaux protagonistes de ce petit miracle à la sauce liégeoise.

Thibaut COURTOIS (gardien, 23 ans, Chelsea FC, 33 sélections)

Comme le dit le vieil adage « pas de grande équipe, sans grand gardien ». La Belgique version 2015 ne déroge pas à cette règle. Grand, Courtois l’est autant par la taille (1,99m) que par le talent. Formé à Genk où il a effectué ses débuts avec les pros à 16 ans, ce fils de volleyeur explose à l’Atlético Madrid en 2011. Champion d’Espagne et vice-champion d’Europe en 2014, élu meilleur gardien de la Liga en 2013, c’est suite à son été brésilien réussi de 2014 que le portier flamand éjecte Petr Cech sur le banc à Chelsea. Véritable muraille, ses réflexes incroyables et sa phénoménale capacité de détente sont ses principaux atouts. Champion d’Angleterre en 2015, il est actuellement considéré comme l’un des 5 meilleurs portiers de la planète.

Vincent KOMPANY (défenseur, 29 ans, Manchester City, 71 sélections/4 buts)

Révélé à Anderlecht en 2005, ce solide stoppeur d’origine congolaise a d’abord fait ses armes en Bundesliga, à Hambourg, avant de rejoindre les Citizens à la fin de l’été 2008. D’emblée titulaire à City, « Vince » s’est imposé avec autorité dans l’axe de la défense des Skyblues avec lesquels il a été doublement sacré champion d’Angleterre en 2012 et 2014. Membre de l’équipe-type de la Premier League depuis 2011, Kompany fait lui-aussi partie du gratin international à son poste d’arrière central.

Jan VERTONGHEN (défenseur, 28 ans, Tottenham, 74 sélections/5 buts)

Élevé au sein de la prestigieuse pépinière de l’Ajax d’Amsterdam, ce robuste défenseur central forme avec Kompany l’une des meilleures arrière-gardes du Vieux Continent. Double champion de Hollande en 2011 puis 2012, élu meilleur joueur de la ligue néerlandaise la même année, il se distingue par d’excellentes qualités athlétiques ainsi que par son redoutable jeu de tête.

Thomas VERMAELEN (défenseur, 29 ans, FC Barcelone, 50 sélections/1 but)

Lui-aussi formé à l’école batave de l’Ajax, cet élégant arrière s’est révèlé à Arsenal en 2009. Joueur rugueux et polyvalent, vainqueur de la Cup en 2014, Vermaelen possède une technique d’une rare finesse à son poste. Capable d’évoluer aussi bien dans l’axe que dans le couloir gauche de la défense, il peut également se montrer très utile en phase offensive. Souvent blessé depuis 2 ans, l’ancien Gunner aspire à retrouver au plus vite son meilleur niveau en vue de l’échéance européenne de 2016.

Marouane FELLAINI (milieu, 27 ans, Manchester United, 65 sélections/15 buts)

Polyvalent, capable d’évoluer à quasiment tous les postes de la défense à l’attaque, ce joueur belgo-marocain formait le trio magique (avec Defour et Witsel) de l’entre-jeu du Standard de Liège, champion de Belgique en 2008. Doté d’une excellente vision du jeu doublée d’un grand sens tactique, Marouane est une véritable tour de contrôle, se montrant souvent décisif dans le jeu aérien.

Radja NAINGGOLAN (milieu, 27 ans, AS Roma, 16 sélections/4 buts)

D’origine indonésienne, cet insatiable travailleur du milieu de terrain a su canaliser sa fougue pour devenir un pion essentiel aussi bien pour Rudi Garcia à la Roma que pour Marc Wilmots en sélection. Surnommé le « Ninja », il a effectué l’intégralité de sa carrière pro de l’autre côté des Alpes. Débordant d’activité, le double vice-champion d’Italie est désormais l’un des patrons de l’entre-jeu belge.

Axel WITSEL (milieu, 26 ans, Zénith, 64 sélections/6 buts)

Révélé en compagnie de Fellaini sur la pelouse de Sclessin, l’Antillais (son père est Martiniquais) est doté d’une fine technique. Joueur multi-tâches, il peut jouer à tous les postes du milieu de terrain voire même comme arrière latéral. Son excellente conservation du ballon est l’une de ses principales qualités. Champion de Russie en 2015, il est l’un des éléments fondateurs du renouveau des Diables.

Kevin DE BRUYNE (milieu offensif, 24 ans, Manchester City, 36 sélections/10 buts)

Milieu offensif complet, bon dribbleur et bon passeur, De Bruyne s’est particulièrement fait remarquer la saison passée outre-Rhin. En signant une vingtaine de buts et une trentaine de passes décisives, il a en effet été le principal artisan du surprenant doublé Coupe-Supercoupe d’Allemagne du modeste club de Wolfsbourg. Transféré à City à l’été dernier, Kévin s’est imposé d’emblée au sein du dispositif de Manuel Pellegrini.

Eden HAZARD (milieu offensif, 24 ans, Chelsea FC, 61 sélections/12 buts)

Leader technique de l’équipe, Eden Hazard est la star N.1 du groupe de la KBVB. Formé au LOSC, club avec lequel il a remporté le Championnat de France en 2011, avant d’être élu meilleur joueur de L1 en 2012, Hazard est une vraie pépite. Rapide, intuitif, bon passeur et surtout excellent dribbleur, le meneur de jeu des Blues fait partie de ces rares joueurs totalement insaisissables desquels le danger peut surgir à tout moment. Champion et meilleur joueur de Premier League anglaise en 2015, nombreux sont ceux qui voient en lui un candidat potentiel au Ballon d’Or dans les 4 ou 5 années à venir. Si la Belgique joue les 1ers rôles à l’Euro 2016, il n’y sera certainement pas étranger.

Dries MERTENS (milieu offensif, 28 ans, SSC Napoli, 42 sélections/8buts)

Cet ailier virevoltant a fait ses classes aux Pays-Bas avant d’exploser en Italie lors de l’exercice 2013-14 (15 buts, 10 passes décisives). Petit feu-follet d’1,69m, il brille par sa capacité d’accélération et son coup de rein qui lui permettent souvent de créer, sur son côté gauche, d’importantes brèches au sein des défenses adverses. Vainqueur du doublé Coupe-Supercoupe d’Italie en 2014 avec son club de Naples, il forme, en compagnie d’Hazard et De Bruyne, un superbe trident de milieux de terrain offensifs rapides, créatifs et techniques.

Christian BENTEKE (attaquant, 24 ans, Liverpool FC, 24 sélections/7 buts)

Avec Bentéké, le Plat Pays a peut-être enfin trouvé le buteur qu’il se cherche depuis tant d’années. Passé par Liège et Genk, ce puissant avant-centre a fait montre de ses qualités en scorant une cinquantaine de buts en 3 saisons à Aston Villa. Transféré à Liverpool lors du mercato estival, le Zaïrois de naissance part actuellement avec les faveurs de Marc Wilmots dans la hiérarchie des attaquants de la sélection bruxello-flamand-wallone devant Lukaku (Everton), Origi (Liverpool), Batshuayi (Marseille), Mirallas (Everton) et Januzaj (Dortmund).

Marc WILMOTS (coach, 46 ans, 34 matchs dirigés, 22 victoires / 7 nuls / 5 défaites)

Ancien bon attaquant, notamment au Standard de Liège, à Schalke ou encore aux Girondins de Bordeaux, Wilmots peut s’enorgueillir d’un total de plus de 150 buts marqués durant sa carrière de joueur. Lors de la Coupe du Monde 2002, il frôla même l’exploit de sa vie en inscrivant un but valable, pourtant annulé (pour un hors-jeu imaginaire), face au Brésil alors que le score était encore de 0-0… Bien que nominé pour le Ballon d’Or la même année du fait de ses bonnes prestations au Mondial, il garde depuis lors (et à juste titre) cette erreur d’arbitrage en travers de la gorge. C’est ainsi habité par un formidable sentiment de revanche qu’il a ensuite fait ses premières armes d’entraineur à Schalke et à Saint-Trond, puis en tant qu’adjoint des Diables à partir de 2009. Marc a par la suite récupéré la casquette de sélectionneur principal en 2012 avec les probants succès que l’on connait. De fait, depuis sa prise de fonction, les Belges enchainent les bons résultats tout en développant un football dominateur, spectaculaire et offensif. Véritable gourou, capable de transcender ses hommes, Wilmots devra choisir 23 éléments et donc trancher dans le vif parmi un très large vivier rempli de talents. Et pour cause, les Diables peuvent actuellement compter sur une cinquantaine de joueurs de qualité, tous potentiellement sélectionnables… Voilà certainement la plus délicate mission qui attend le coach wallon en vue de l’Euro 2016.

  1. avatar
    5 novembre 2015 a 16 h 15 min
    Par Darone67

    On se demande pourquoi la presse n’en parle pas plus, cela est bien plus intéressant que les sombres histoires d’un “petit” Benzema.

    • avatar
      6 novembre 2015 a 13 h 07 min
      Par Guga57

      Totalement d’accord avec toi Darone… Le petit Benzebut ferait bien de s’inspirer des Diables Rouges belges. Triste equipe de France de nouveau eclabousse par un scandale qui risque de lui faire bien du tort dans la derniere ligne droite avant l’Euro hexagonal de 2016…

  2. avatar
    5 novembre 2015 a 16 h 20 min
    Par Petit Nicolas

    Cet article est amazing !

    • avatar
      6 novembre 2015 a 13 h 09 min
      Par Guga57

      Thanks Nick !!! Et dire que la Belgique est egalement en finale de la Coupe Davis cette annee ! Pour peu que les Diables du tennis battent les freres Murray a la fin du mois, cette annee 2015 sera doublement historique pour nos amis belges ;)

  3. avatar
    5 novembre 2015 a 20 h 07 min

    Je devine que l’article a été écrit par un Liégeois (précision : je le suis moi-même, et longtemps abonné au Standard), pointe de fierté typique, et toujours un brin exubérante ; les Liégeois sont toujours un brin fadas de leur ville, des rares formes de patriotisme d’ailleurs existantes en Belgique…

    Rien d’un reproche donc, mais “miracle à la sauce liégeoise”… : faut pondérer un peu je crois, Cf. les précités Kompany, Fellaini, Mertens, Lukaku (ou Januzaj voire Batshuayi etc.), formés à Anderlecht tout de même… Bref : il m’apparaîtrait plus juste de saluer que les Rouches aient relancé la formation en Belgique, certes…mais que la concurrence a su prendre le train.

    Meilleure génération de l’Histoire des Diables? Assurément non…

    Les Belges émargèrent au top mondial entre 69 et 74, mais victimes de pas mal d’improvisation et de dissensions internes en 70, tombés avec panache en demis d’Euro72 sur la probable meilleure Mannschaft de l’Histoire (et encore jouaient-ils sans le stratège Van Moer, et un péno n’avait-il été accordé aux Belges), éliminés enfin de manière scandaleuse par les Pays-Bas lors des qualifications en 1973 (parmi d’autres turpitudes, jeu ultra-violent des Néerlandais notamment : but parfaitement valable refusé à Amsterdam à la…dernière minute du match décisif, et qui eût éliminé le Elftal sans qu’il n’y eût quoi que ce soit à dire)… D’après les Allemands, et pour la première moitié des années 1970 : les Belges complétaient alors, avec la Pologne, le tiercé des meilleures nations européennes, lesquelles prenaient alors le dessus sur les nations sud-américaines.

    Autre ère dorée, supérieure à l’actuelle : 1979-1990… Vice-champions d’Europe au terme d’un parcours très solide, éliminés en 82 en raison surtout du double coup dur survenu face à la Hongrie au 1er tour (blessures conjointes des leaders Gerets et Pfaff, remplacé par l’indigent Custers), co-favoris légitimes de l’Euro84 (mais défense, le grand point fort de cette génération, remaniée de fond en comble 3 semaines à peine avant le tournoi suite aux suspensions du Waterscheigate), 4èmes de Coupe du Monde 86 (dans l’absolu rien d’une surprise), et football le plus attractif de la Coupe du Monde 1990… Seul réel incident de parcours, pour la génération Gerets-Ceulemans : l’Euro88, abordé la fleur au fusil il est vrai…

    Cette dernière génération, surtout, était concomittante d’un football belge de clubs arrimé au top5 européen 15 ans durant, pas un mince exploit. Et initia 6 qualifications consécutives pour des phases finales de Coupe du Monde, record inégalé en (très sélective) Europe.

    Bref : la génération actuelle garde surtout beaucoup à prouver, dirais-je… Et il reste surtout loin d’un Wilmots, aujourd’hui, à un Goethals ou Guy Thys, techniciens d’un tout autre calibre…

    Ce classement FIFA prête à discussion, enfin…et pourquoi pas. Mais à l’appui de ce flatteur classement, il me semble que les Diables Rouges sont aujourd’hui, argument financier, l’équipe nationale la plus chère au monde, ou alors pas bien loin derrière l’Espagne…même si les tarifs pratiqués par l’Angleterre sont à prendre avec des pincettes, sacré miroir aux alouettes (à l’image de la Premier League, du reste)…

    A titre personnel, je me réjouis plutôt de l’embellie, guère spectaculaire certes mais…(la dérégulatuion du football européen étant passée par là, soyons réalistes), de notre football de clubs. Et j’ai connu des Diables bien plus enthousiasmants.

    • avatar
      6 novembre 2015 a 12 h 01 min
      Par Cullen

      Salut le Rouche !

      Je me doutais bien que cet article allait te faire réagir. Pareil, l’équipe de 1986 m’a davantage marqué ( notamment contre l’URSS ) que celle qui a évolué l’an passé au Brésil et dont on attendait monts et merveilles. Le classement FIFA ne vaut pas grand-chose, c’est sympa de vous voir au sommet de la hiérarchie mais le seul classement qui soit établi selon des critères crédibles c’est le classement Elo https://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_mondial_de_football_Elo. D’ailleurs, même le coefficient UEFA est très contestable pour moi, et si le classement FIFA est juste un gadget, lui a bien plus d’influence en revanche : http://yourzone.beinsports.fr/football-europe-les-limites-du-coefficient-uefa-75718/

  4. avatar
    6 novembre 2015 a 13 h 05 min
    Par Guga57

    Salut Interimlover,

    Bon, je precise tout d’abord que je ne suis pas Liegeois… ni meme Belge d’ailleurs. Ceci-dit j’aime bien cette equipe de Belgique (je la prefere en tout cas a l’equipe de France actuelle, en particulier quand en cette nouvelle periode sombre liee a l’affaire Benzema-Valbuena…).

    Je ne remets pas non-plus en cause le fait que d’autres generations de Diables Rouges peuvent etre considerees comme meilleures que l’actuelle. A ma decharge, j’ai la trentaine et j’ai donc commence a m’interresser au foot qu’a partir des annees 1990…

    Enfin concernant le classement FIFA, je trouve aussi que cette 1ere place est un peu excessive pour la Belgique (elle n’en demeure pas moins historique). A ce sujet, je me permets de parler d’un classement qui me semble bien plus fiable que le classement FIFA, a savoir le classement ELO (au passage, encore merci a Fabrice Baro de me l’avoir fait decouvrir).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_mondial_de_football_Elo

    Voila un classement bien plus objectif a mes yeux, paradoxalement la FIFA se sert du classement ELO concernant les selection feminines mais elle continue a faire sa propre tambouille chez les hommes… se cache encore certainement une histoire de business derriere cela.

  5. avatar
    6 novembre 2015 a 16 h 49 min

    Pas liégeois? Ah ben j’aurais cru, y avait une forme d’enflammade assez typique… Note que tu pourrais te faire naturaliser (je ne te le souhaite pas toutefois ;o) )

    Je vous rejoins, toi et le Cullen : ELO bien plus intéressant, oui…

    La sélection belge a l’air bien sympa comme ça, ambiance au beau fixe il est vrai, et faut reconnaître à Wilmots d’être un sacré meneur d’hommes (dans un genre bien peu académique : le joueur fut un sacré crack d’ailleurs)…

    …mais bon, c’est comme partout : pas mal de com aussi, et puis cette équipe est morte de faim après échecs à répétition vécus (dont par génération précédente) quelque 12 ans durant ; à voir sur la durée… Registre panier de crabes narcissiques, les Diables Rouges se sont toujours mieux tenus que le Elftal, mais y a eu des précédents quand même (1970, 1982, 1994…), on sait jamais… Pour la vie du groupe, toutefois : je crois que Bosman aura été une chance ; c’en est a priori terminé, des égotrips opposant (surtout) les clans brugeois et anderlechtois (voire rouches, dans un passé bien plus lointain)…

    Benzema? Oh c’est pas grandiose c’est sûr, non moins je le crains (argent facile, tout ça…) d’une probable banalité…

    Cullen : J’y préfère de très très très loin les Diables estampillés 1990, Guy Thys 2.0… Repris en mains quelques semaines avant le début de la compétition, sans guère de modifs ou d’ajustements (un brin de repositionnements et de travail psychologique surtout, plus réhabilitation de Ceulemans)……………et sinon peut-être contre l’Espagne, où il fit tourner le noyau (la prestation d’ailleurs s’en ressentit un peu) : tous les matchs furent des chefs-d’oeuvre de jeu dominant et offensif, tout à la fois direct, extrêmement fluide et de très haute technicité, vrai régal…qui fit d’ailleurs dire à la presse transalpine, après le 1er tour, que la Belgique était un favori légitime, puis bon… Faut un peu de chance pour remporter ce type d’épreuves, dixit Goethals…

    72-74 (solide), 80-86 (pragmatique), 90 (entreprenant et même sexy)… : ce furent les grandes occasions manquées pour mon football…

    Le reste, dont génération actuelle, bof…mais ça commence à prendre forme (De Bruyne dans l’axe, enfin…+ retour, j’espère, d’un Benteke en pleine possession de ses moyens…+ Wilmots envisageant enfin de substituer le plus punchy Nainggolan à l’élégant mais ronronnant Witsel), qui sait…

  6. avatar
    6 novembre 2015 a 17 h 14 min

    Te (l’auteur) rendre justice aussi, tout de même… : vrai que la formation rouche a joué un rôle, relancer la machine en la matière on va dire (même si le Standard commit pas mal d’erreurs de casting – des Mirallas ou Pocognoli se résignant bien vite à aller chercher leur bonheur ailleurs, ou idem plus tard d’un Benteke aussi)…non moins que la post-formation NL, ou que certain développement athlétique aux Îles et aux Pays-Bas dirais-je…

    Mais côté liégeois, et en amont de la formation estampillée Standard (dont, à l’instar du club, il ne reste d’ailleurs plus rien : installations du top européen, certes…mais désormais coquille vide après management hum-hum) : ce fut surtout une victoire du football de rue!

    Anecdote pour l’illustrer? Peu avant mes 30 ans, il m’arrivait encore d’aller taper la balle orange avec des Américains (genre Mormons partis en croisade), dans une cité HLM du Nord de la ville…

    … ==> à 10 mètres à peine, qui s’ébrouait avec des ballons de foot? Benteke (m’en rappelle comme si c’était hier, gaillard largement au-dessus du lot…), Bakkali, Witsel, et même l’excellent Carcela si j’ai bon souvenir…

    Et à bien des égards, quoique rouche jusqu’à la moelle : je me réjouis à mort que ce soit sur le pavé que ces mecs se seront fondamentalement formés, trouve ça très vivifiant (suis pas ultrafan des académies de football…).

    Et surtout, à une époque où tout pourrait, de prime abord, comme pousser la jeunesse à végéter entre quatre murs devant des consoles de jeu : pourvu que ça dure.

    • avatar
      9 novembre 2015 a 12 h 21 min
      Par Guga57

      Salut Le Rouche ;)

      En realite quand j’ai ecrit “a la sauce liegeoise” je voulais simplement parler d’une sauce typiquement belge mais (apres renseignement aupres de plusieurs amis belges) il semble que cette “sauce liegeoise” ne soit pas si connu que cela en Belgique… Tout ca pour dire que je ne voulais pas specifiquement mettre en avant un certain lien de cause a effet entre le centre de formation du Standard et les resultats actuels des Diables Rouges (meme si Witsel, Fellaini, Kompany, Benteke et meme le coach Wilmots sont tous d’ancien “Rouches”).

      Apres, j’avoue quand meme que mon club prefere en Belgique, c’est le Standard (d’ou peut-etre le fait que tu ais pu penser que j’etais un Standardman). Sinon, en parlant de ca, belle victoire du Standard face a Anderlecht ce week-end. La saison sera difficile pour les Rouches mais battre les Mauves ca fait toujours plaisir !

  7. avatar
    9 novembre 2015 a 17 h 19 min

    Egalement en raison de la sauce (plus communément nommée “sauce lapin”), il est vrai, si je t’ai pris pour un zouave du coin.

    La saison (et +) sera difficile oui ; tout un club (en tous points réduit à une coquille vide) à reconstruire, et les caisses sont vides…mais ils en ont vu d’autres…

  8. avatar
    10 novembre 2015 a 11 h 24 min
    Par Guga57

    LOL “sauce lapin” j’en prends bonne note ;)
    je prepare actuellement un article sur les meilleurs tennismen belges (en vue de la finale de la Coupe Davis). Tu me diras ce que tu en penses ! Je n’ai pas parle de la sauce liegeoise cette fois ci mais j’aurai pu avec Darcis et Goffin ;)))
    Quant au Standard, c’est dommage que le club soit si mal gere…

  9. avatar
    11 novembre 2015 a 8 h 55 min
    Par Woudaille

    L article est tres bon, tres bien decrit mais je ne suis pas d accord lorsque tu dis que Lentraineur pratique un foot dominateur, spectaculaire et offensif…pour preuve, as tu vu le match Belgique – Russie? Et on pourra tres bien sortir d autres matchs…lors de ce match les belges ont joue un match ultradefensif, limite febrile et ont pu marquer un but pas tres attendu a vrai dire lors de ce match…pareil lors de la confrontation face a lArgentine…ils nattaquent pas assez pour une equipe avec un tel potentiel…mais les resultats sont la car ils maitrisent la defense et leurs buts viennent souvent dexploits individuels…

  10. avatar
    11 novembre 2015 a 20 h 38 min
    Par Guga57

    Salut Rudy, je suis d’accord avec toi concernant les exemples de matchs dont tu parles. Maintenant, face à de grosses équipes, difficile de jouer l’attaque à tout va. Quand je dis que la Belgique pratique un football offensif je parlais plutôt de leurs derniers matchs de qualification, notamment le dernier en date face à Israël et bien sûr, en match amical, la petite fessée que les Diables ont infligé aux Bleus du “sympathique” Karim Benzébut au Stade de France l’été dernier. Bref, même si cela ne vaut (évidemment) pas pour tous les matchs, je pense qu’on peut dire que le style de jeu des Belges est plutôt “dominateur” en règle général. Et puis ils ne seraient pas N.1 mondiaux si ce n’était pas un peu le cas, non?

  11. avatar
    12 novembre 2015 a 12 h 51 min

    …Je me permets d’intervenir pour vous donner à tous deux raison (…et puis faites-en ce que vous voulez…)… :o)

    Style dominant, c’est vrai. Il est par exemple rarissime, depuis l’entrée en fonction de Wilmots, que la Belgique ne domine copieusement les chiffres de possession (lesquels n’illustrent grosso modo rien d’autre, à dire vrai).

    Mais domination stérile aussi.

    Et assez paradoxalement, voilà la marque imprimée par le coach Wilmots, joueur pourtant combien direct et sans fioritures…mais qui a à tel point entendu développer ce type de jeu, étranger d’ailleurs à l’ADN du “jeu à la belge” (adepte jusqu’alors, et depuis les années Goethals, du “laisser venir” – seules exceptions : WC90 voire dans une moindre mesure WC94), qu’il avait même testé un schéma sans avant spécifique, avec le seul Hazard en faux 9 ; influence spaletto-guardiolesque qui, heureusement, avait fait long feu et était ridicule au possible…

    Rien d’étonnant, dès lors, à ce que la plupart des buts belges en éliminatoires, depuis son entrée en fonction, aient été inscrits sur phases arrêtées… Pour faire bref : cuir monopolisé, fautes et coups de coin provoqués…et différences le plus souvent effectuées grâce à une domination outrancière dans le jeu aérien, rien de bien sexy j’en conviens, et qui situe ces Diables Rouges aux antipodes du plus redoutable et spectaculaire jeu de rupture, très direct, prôné jadis par Goethals et, surtout, par son injustement sous-estimé successeur Guy Thys…

    Mais un frémissement me paraît perceptible, qui d’ailleurs a accouché d’un mieux ces derniers temps, avec le retrait progressif (à confirmer) du surdoué mais combien temporisateur Witsel, au profit du bien plus direct Nainggolan, et qui s’est à chaque fois traduit par un bienvenu supplément d’accélération, de variété et de verticalité dans le jeu.

    Pour peu que Wilmots daigne/puisse approfondir ce logiciel, la Belgique me paraîtrait alors partie pour offrir un visage bien plus attrayant qu’au Brésil, où il est vrai elle ne s’illustra guère (mais comment!) que lors du très débridé et sur-offensif 1/8ème contre les USA…

    Pour en remettre une couche quant au match livré face aux Russes, et pour une fois (les Diables furent plus souvent qu’à leur tour cocufiés dans leur Histoire – 66, 70, 72, 74, 94, 2002, 2004…) : la Belgique pouvait par ailleurs être redevable de l’une ou l’autre décisions fort discutables de l’arbitre…

    • avatar
      12 novembre 2015 a 18 h 46 min
      Par Guga57

      Salut le Rouche, je vois que tu maitrises ton sujet ! je dois bien avouer ne pas avoir suivi avec autant d’aciduite les matchs des Diables. Ceci-dit, de ce que j’ai vu je te donne raison concernant Nainggolan. Ce joueur a litteralement booste l’entre-jeu des Diables. J’aime bien Witsel pourtant, mais force est de constater que l’impact du “Ninja” est plus important que celui d’Axel. En tout cas, j’adore vraiment cette equipe. Vu ce qui se passe actuellement chez nos Bleus de France, je ne les vois pas aller au-dela des 1/4 a l’Euro (p-e une 1/2 sur un malentendu mais pas en finale en tout cas). Du coup, en tant que voisin, j’irai certainement supporter la Belgique du cote d’Arlon les soirs des matchs des Diables! j’adorerai voir la Belgique championne d’Europe, vraiment!

  12. avatar
    12 novembre 2015 a 13 h 05 min

    La sauce lapin me fait moi aussi sourire, nom à la con je sais :o), mais je t’assure que c’est une merveille.

    Sirop de Liège (préparation au goût très prononcé, à base de poires et de pommes produites dans les vergers avoisinants – vrai pays de cocagne, par là), bière brune des abbayes voisines, clous de girofle, bien assaisonner, remuer et mijoter en veillant à ne point laisser coller… Tous les Français auxquels je fis goûter la chose en furent toujours le cul par terre ; prodige d’amertume caramélisée.

    Pour accompagner, et pour rester dans le terroir liégeois : une Valdieu fera l’affaire.

    NB : on mange globalement mieux sur Bruxelles, gastronomie plus fine et subtile, rien à envier à la française oserais-je même…mais les boulets à la liégeoise, sauce lapin donc :o), sont un must (avec waterzooi gantois et anguilles au vert, dirais-je).

    • avatar
      12 novembre 2015 a 18 h 48 min
      Par Guga57

      Oh la la !!! tu me vends du reve avec ta sauce liegeoise mon ami ! quand est-ce que tu m’invites en “terres rouches” pour me faire gouter ca ??? ;)

  13. avatar
    12 novembre 2015 a 20 h 50 min

    Oh, les diables.. Qu ils (se) fassent plaisir, c est bien l essentiel.

    Pour le reste, pas de souci : bienvenue à Kinshasa, ainsi.

  14. avatar
    14 novembre 2015 a 19 h 14 min
    Par Guga57

    Salut Intérim;
    Belle victoire des Diables face a l’Italie hier soir.
    Pour ton invitation a Kinshasa, merci mais je vais attendre que tu reviennes faire un tour du cote de Liege OK ?

  15. avatar
    15 novembre 2015 a 20 h 52 min

    Je m’en doutais un peu ;o)…bien que Kinshasa soit plus sure que la plupart des métropoles européennes, on serait étonné.

    A ce “propos” : toutes mes pensées aux familles des victimes…et je ne viendrai plus sur ce site, faut etre cohérent dans la vie. Si d’aucuns souhaitent de mes nouvelles, anciens du Vox par exemple, ils savent désormais où me trouver.

    Haut les coeurs.

    • avatar
      24 décembre 2015 a 9 h 59 min
      Par Guga57

      T’as un peu casse l’ambiance avec ton commentaire Interim… et puis le lien que tu fais entre le site et ce qui s’est passé à Paris est quand même un peu grotesque je trouve… et je dis ça sans aucune méchanceté.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter