Caen, le grand voyageur de la Ligue 1
Photo Panoramic

Caen, le grand voyageur de la Ligue 1

Sous les projecteurs pendant une semaine dans l'affaire des matchs truqués la saison dernière en Ligue 2, le stade Malherbe de Caen se démarque de ses concurrents au maintien en réussissant probablement le plus dur pour rester dans l'élite : réussir loin de ses bases.

10. C’est le nombre de points pris par Caen en déplacement en Ligue 1 cette saison. 10 points sur 13 qui font du club bas-normand la 6ème meilleure équipe à l’extérieur alors qu’il est lanterne rouge du classement à domicile. Comment expliquer une telle réussite sur d’autres pelouses que celle de d’Ornano ?

Il est important avant tout de préciser que le Stade Malherbe de Caen s’est énormément déplacé en ce début de saison en raison de l’organisation des Jeux équestres mondiaux et de la transformation de la pelouse du stade Michel d’Ornano en terrain d’équitation. Ainsi, les joueurs de Patrice Garande n’ont pu fouler leur pelouse que lors de la 7ème journée et la réception de Paris ! En ce qui concerne les matchs suivants, Marseille et Nantes se sont imposés en terres normandes. Seul Lorient s’est incliné face au Caennais. Paris et Marseille ont gagné à d’Ornano, Lille à la MMArena du Mans où Caen s’est exilé lors des 2ème et 4ème journées, 3 clubs jouant ou visant l’Europe. Un calendrier plutôt compliqué pour les promus caennais qui, pour beaucoup, découvrent la Ligue 1 cette saison. Il ne faut pas non plus oublier le manque de réussite fatal qui touche le stade Malherbe de Caen en ce début de saison à domicile, notamment contre Lille et Rennes. Deux matchs perdus 1 à 0 sur des penaltys qui furent aussi les seuls tirs cadrés par les nordistes et les bretons durant ces matchs.

Ceci toutefois n’explique pas pourquoi cela fonctionne mieux en déplacement. Caen parvient à ramener des points de Toulouse, Bordeaux, Monaco, Lens. Des équipes chez qui il est difficile de s’imposer parce que le public supporte souvent fortement les locaux. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les malherbistes quand il reçoivent sur leur pelouse de Michel d’Ornano. En se penchant sur les ambiances des matchs joués à domicile par Caen, on s’aperçoit qu’à l’applaudimètre le public normand n’est pas toujours gagnant. Une ferveur pas toujours aussi efficace que souhaitée, notamment par le staff malherbiste qui ne désespère pourtant pas et qui chaque semaine le répète : Caen a besoin de son public. Peut être qu’à l’avenir le public normand se fera entendre plus fortement suite à cette fameuse affaire de matches truqués. C’est en tout cas ce que Xavier Gravelaine a sous-entendu durant les conférences de presse de ce derniers jours.

Enfin si Caen réussit aussi bien à l’extérieur, c’est aussi parce que son jeu est énormément basé sur le contre et qu’il est plus facile de laisser le jeu à l’adversaire quand on est visiteur. Les ailiers que sont Bazile, Nangis, Koïta, Raspentino sont les principaux acteurs de ce jeu en contre et en vitesse, et cela se voit que ce soit au niveau des buts marqués (7 à eux 4) comme sur celui des passes décisives (8). Un jeu qui serait vraisemblablement efficace si la défense caennaise ne prenait pas l’eau aussi cruellement : le premier but encaissé par Caen dans le jeu et signé par un adversaire est le troisième but toulousain de Ninkov lors de la 6ème journée (4 penaltys et 1 csc encaissés auparavant). Cruel pour une défense qui, ces déconvenues mises à part, fait preuve d’une belle abnégation face aux assauts adverses.

Le maintien reste l’objectif de Caen cette saison et si la réussite à l’extérieur se confirme, il faudra toutefois plus de réussite à domicile pour que les normands évite de retourner en Ligue 2 aussi vite qu’ils en sont sortis.

  1. avatar
    30 novembre 2014 a 17 h 10 min

    Très mauvaise description des supporters Caennais. Le soutien à d’Ornano est loin d’être discutable !

    • avatar
      30 novembre 2014 a 20 h 55 min

      C’est donc que je ne dois pas être une bonne oreille. Je dis simplement que malgré un MNK très en forme et motivé pour soutenir son équipe. On entend beaucoup trop facilement encore les pauvres supporters adverse dans le coin qui leur est réservé. Hier soir encore j’ai trouvé que non seulement le stade état tristement silencieux comparé aux autres stades de Ligue 1 au même moment, mais qu’en plus trop de sièges étaient vides… Je tiens à préciser suis supporter caennais et je vais au stade aussi souvent que possible, mais je suis désolé, au delà du MNK, les gens sont silencieux… Et je ne parle même pas de la Brigada Northmannia qui manque encore de voix pour répondre aux chants entamés par le MNK de l’autre coté du terrain. Les membres chantent, mais le reste du public ne fait que les regarder et je suis le premier à le regretter.

    • avatar
      30 novembre 2014 a 20 h 57 min

      Et ceci ne viens pas uniquement de mon impression. En en parlant autour de moi c’est la remarque qui en ressort le plus souvent (9 fois sur 10).

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter