Bleus : un scénario catastrophe est-il envisageable ?
Photo Panoramic

Bleus : un scénario catastrophe est-il envisageable ?

Il reste deux matchs à l'Equipe de France pour avoir le droit de disputer la Coupe du Monde 2018. De nombreux supporters français sont inquiets à la veille de ces rencontres décisives. Les craintes sont-elles justifiées ?

C‘est peut-être la première fois qu’un sélectionneur de l’Equipe de France a autant de belles possibilités pour composer sa sélection. Il dispose d’une époque dorée avec sa kyrielle d’excellents joueurs. Ils sont très jeunes, comme Kylian Mbappé ou Ousmane Dembélé, mais aussi plus expérimentés comme Antoine Griezmann, N’Golo Kanté ou encore Paul Pogba. Tous les postes ou presque sont concernés par le phénomène, le seul bémol se situant au niveau des latéraux. Didier Deschamps ne doit pas s’en plaindre. Il vaut mieux laisser de très bons joueurs à la maison plutôt que de devoir convoquer des joueurs moyens.

Malgré cela, malgré un Euro réussi, les Bleus peinent à convaincre. Le match nul au Luxembourg a marqué les esprits et a relancé les inquiétudes concernant un jeu collectif fade par rapport aux nombreux talents alignés sur le terrain. Un joueur emblématique comme Pogba en fait systématiquement les frais. Didier Deschamps n’est pas épargné non plus. Il est certainement vain de chercher un seul responsable, tout le monde doit se remettre en cause.

En attendant, l’Equipe de France a le devoir de se qualifier pour le Mondial en Russie. Un échec serait inadmissible, le football français n’ayant jamais produit une telle ribambelle de pépites. D’autant plus que les Bleus ont leur destin entre les pieds : s’ils battent la Bulgarie à Sofia, puis la Biélorussie à Saint-Denis, ils seront qualifiés. Malgré les nombreuses absences importantes (Pogba, Koscielny, Mendy, Dembélé), une équipe de France sérieuse et motivée doit gagner ces matchs sans trembler. Ce n’est pas faire injure à la Bulgarie ou à la Biélorussie que de dire ça, car on sait bien qu’il n’y a plus de petites équipes. Par contre il y a toujours de grandes équipes et la France en fait partie. Elle doit justifier ce statut.

Mais on sait aussi que le football n’est pas avare de mauvaises surprises. Le traumatisme de 1993 est encore présent dans toutes les mémoires, avec le but assassin de Kostadinov dans les arrêts de jeu du dernier match au Parc des Princes (la Bulgarie, tiens…). Pendant que les Bleus iront chasser les vieux démons à Sofia, les Suédois recevront le Luxembourg et devraient probablement s’imposer. Dans le même temps, les Pays-Bas pourraient gagner en Biélorussie, derniers du groupe, et rester dans le coup. Ce serait d’ailleurs une bonne nouvelle pour l’Equipe de France car le dernier match est un… Pays-Bas – Suède ! En battant les Scandinaves par plusieurs buts d’écart, les Oranje auraient de bonnes chances de les coiffer au poteau et de terminer à la place de barragiste. Ils auraient même une infime possibilité de dépasser la France en cas de double contre-performance de la bande à Didier Deschamps. On n’ose l’envisager…

Il n’est malheureusement pas exclu que les Bleus fassent un petit faux pas, en marquant seulement 4 points. Deux victoires de la Suède les condamneraient alors à la place de barragiste. Mais comme on l’a vu plus haut, l’espoir serait permis de voir les Pays-Bas accrocher les Jaunes et Bleus. Avec 3 points inscrits (1 défaite et 1 victoire), la place de barragiste serait quasiment certaine. A partir de 2 points marqués, le scénario apocalyptique d’une élimination pourrait être envisagé. Il s’agirait d’une faute professionnelle et de la plus grosse désillusion du football français.

L’Equipe de France a deux matchs pour rassurer ses supporters et entamer une nouvelle dynamique qui la mènera, on l’espère tous, à un titre de championne du monde. Il est grandement souhaitable que les Bleus se qualifient directement pour le Mondial, et pour s’en assurer il faudra certainement gagner ces deux matchs. Une place de barragiste ferait tache surtout avec un tel potentiel, et on connaît l’incertitude qui peut planer sur une double confrontation électrique et décisive. Aux joueurs de faire le travail. Un éventuel rêve russe commence par là.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter