Giroud, le mal-aimé
Photo Panoramic

Giroud, le mal-aimé

Auteur de 2 réalisations ce week-end face au Luxembourg en match qualificatif pour la Coupe du Monde 2018, Olivier Giroud est par la même entré dans le top 10 des meilleurs buteurs de l’Equipe de France. Malgré cette réussite, il reste un joueur contesté à la pointe de l’attaque des Bleus. Explications.

Dans l’ombre de Karim Benzema

Karim Benzema n’a plus été rappelé en Equipe de France depuis le 8 octobre 2015. Lors de ce match amical, les Bleus disposaient facilement de l’Arménie (4-0). L’ (ex) international français en avait profité pour s’illustrer, inscrivant un doublé salvateur avant de céder sa place à … Olivier Giroud. En conférence d’après-match, Deschamps n’avait pas tari d’éloges sur son attaquant, alors critiqué par les médias pour son manque d’efficacité dans le jeu : « Remettre en cause Karim ne m’est jamais venu à l’esprit. Ca reste un attaquant de haut niveau ». Force est de constater que de l’eau a coulé sous les points.

Cinq jours plus tard, le scandale de la sextape est exposé en place publique. Mis en examen dans cette affaire, Benzema ne verra plus jamais son nom inscrit dans la liste, Deschamps expliquant que son retour n’est « pour l’instant pas possible ».  Depuis, Benzema a été jugé sélectionnable par Noël le Graët et le sélectionneur, mais l’attaquant aux 81 sélections n’est toujours pas réapparu avec la tunique frappée du coq.

Si la responsabilité de cette mise à l’écart devrait être légitimement mis sur le dos de Benzema pour son comportement inapproprié à un moment donné, il doit l’être aussi sur Deschamps qui reste, jusqu’à preuve du contraire, le seul décisionnaire des joueurs qu’il sélectionne. Or, il s’avère qu’une bonne partie du public rejette la faute sur Olivier Giroud, étant donné que l’absence de son concurrent direct favorise son statut de titulaire : avant l’affaire, Giroud était aligné d’entrée 52% du temps, contre 83% maintenant. Un chiffre que l’on peut évidemment expliquer par l’expérience accumulée par le Gunner au fil du temps, mais pas seulement. Une place s’est libérée après l’éviction de Benzema et c’est bien Giroud qui en a profité. En d’autres termes, une partie du public est rancunière à l’idée qu’il n’a pas mérité sa place de titulaire sur le terrain, mais par la force des choses.

Un footballeur toujours contesté

Dans la vie, il y a des gens qui devront sans cesse prouver qu’ils méritent le statut qu’ils ont. En cas de faux pas, l’ensemble de leurs détracteurs crient au scandale, se montrant alors détenteur de la vérité depuis toujours : « Je vous l’avait bien dit ! C’est une chèvre ! ». Giroud est l’un de ceux-là. Alors qu’il a toujours fait preuve d’exemplarité dans son comportement sur le terrain et qu’il se montre efficace, Giroud doit toujours essuyer les critiques. On n’ose imaginer les réactions s’il avait eu le malheur de ne pas inscrire de but face au Luxembourg. D’autant que quand il ne s’agit pas de Benzema, d’autres joueurs montrent le bout de leur nez (M’Bappé, Gameiro, Lacazette).

Et même s’il a libéré son équipe en inscrivant un doublé, ses détracteurs diront toujours qu’il ne s’agissait « que » du Luxembourg, 134ème au classement FIFA, loin derrière Saint-Christophe-et-Niévès (77ème) ou encore le Botswana (115ème). Car c’est aussi sur ce point que Giroud est contesté : ne savoir marquer que contre « les petits ». En réalité, Giroud cumule 700 minutes contre des sélections du top 20 au moment où le match s’est déroulé, pour un total de 5 buts. Un total pas exceptionnel, sans non plus être affolant de médiocrité.

D’autant que ce chiffre ne met pas en exergue l’investissement affiché au cours des matchs. Par exemple, il ne prend pas en compte la pression décisive sur Manuel Neuer au moment du 2nd but de Griezmann en ½ finale de l’Euro 2016. La réalité, c’est que Giroud sera toujours rejeté malgré ses bonnes performances en sélection ou en club. Qu’il marque contre Chelsea, Manchester United ou le Paris-Saint-Germain, qu’il totalise 8 buts en 7 titularisations cette saison avec Arsenal ou qu’il ait été le joueur le plus décisif d’Europe il y a à peine 2 mois en étant impliqué dans un but toutes les 49 minutes, Giroud devra toujours en montrer plus. Après tout, c’est son boulot de marquer, non ?

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter