Euro 2016 : on connaît le programme
Photo Panoramic

Euro 2016 : on connaît le programme

La France, le Portugal ou l'Allemagne peuvent souffler après le tirage au sort cléments dont elles héritent. L'Espagne, la Belgique ou l'Italie ne peuvent pas en dire autant.

L‘été prochain du 10 Juin au 10 Juillet, la France accueillera la plus grande compétition de l’année 2016, le championnat d’Europe des nations.

Samedi soir a eu lieu le tirage au sort, sans la présence de Michel Platini, toujours suspendu par la Fifa.

Après les victoires de 1984 et 1998, les bleus tenteront une nouvelle fois de remporter une compétition organisée sur leur sol. Si toutefois les affaires extra-sportives ne plombent pas un peu plus les tricolores.

Regardons de plus près l’ensemble des groupes, les forces en présence et ceux qui feront cet Euro.

GROUPE A : France – Suisse – Roumanie – Albanie

Une fois de plus la France hérite d’un tirage plus que favorable. Les bleus retrouveront une vieille connaissance, la Suisse, qui s’annonce comme l’adversaire le plus sérieux de ce groupe A.

Avec 7 victoires en 10 matchs lors des qualifications, les helvètes ont montré une belle régularité et seront un adversaire sérieux aux huitièmes de finale.

La Roumanie, sauf fulgurance inexplicable, ne devrait pas avoir son mot à dire dans un groupe promis au duo Suisse et France.

Pour le premier euro de son histoire, l’Albanie n’aura rien à perdre. Sortie d’un groupe de qualification relevé composé du Portugal, de la Serbie ou du Danemark, les coéquipiers de Lorik Cana pourraient être l’épouvantail du groupe A.

GROUPE B : Angleterre – Russie – Slovaquie – Pays de Galles

Un groupe homogène, plus relevé qu’il ne le laisse paraître. La première vraie question est de savoir si enfin l’Angleterre va concrétiser les espoirs placés en elle depuis deux décennies. Ou si une fois de plus, malgré une génération qui a tout gagné en club, la sélection des trois lions ne sera qu’un éphémère feu de paille.

Lors des qualifications, la Russie a semblé marquer le pas dans un groupe pourtant à sa portée. Mais comme toujours, les Russes seront là et constitueront un adversaire de choix tout au long de la compétition.

La Slovaquie aura forte à faire pour tirer son épingle du jeu et le Pays de Galles devra espérer un grand Euro de sa star Gareth Bale pour entrevoir les huitièmes de finale.

GROUPE C : Allemagne – Ukraine – Pologne – Irlande du Nord

Dans ce groupe tout semble limpide, écrit d’avance. Comme lors des qualifications, Pologne et Allemagne se croiseront.

Rappelons que les polonais avaient battu les allemands (2-0) chez eux fin 2014.

Néanmoins les allemands avec leur football froid, chirurgical et réaliste devraient s’adjuger la tête de ce groupe.

La Pologne est son sérial buteur Robert Lewandovski devrait pouvoir se défaire de l’Ukraine pour la seconde place. L’Ukraine dont le football n’a que peu évolué et l’Irlande du Nord, qui a le profil de la victime innocente, devraient se partager les miettes.

GROUPE D : Espagne – Croatie – République Tchèque – Turquie

Le premier groupe de la mort. Si il y a quelques années, on aurait donné l’Espagne grandissime favorite, la donne à bien changé. Les dernières déconvenues lors des grands rendez vous et un système de jeu qui semble poussif ont fait rentrer la Roja dans le rang.

La Croatie avec une génération qui semble enfin à son meilleur niveau (Modric , Rakitic…) pourrait être la bonne surprise de ce groupe qui sera quoi qu’il en soit très indécis.

Il faudra compter également sur des tchèques dominateurs pendant les qualifications, avec notamment des victoires probantes sur les Pays Bas et la Turquie pour lutter dans ce groupe.

La Turquie s’est qualifiée en tant que meilleur troisième des éliminatoires et sera comme souvent l’équipe qui pourrait arbitrer les débats dans ce groupe de tous les dangers pour l’Espagne.

GROUPE E : Belgique – Italie – Suède – Irlande

Le second groupe de la mort. Les belges et leur génération dorée (Hazard , Lukaku , Kompany , Witsel , Courtois…) ne devront pas rater le rendez vous avec l’histoire. La Belgique possède la plus belle équipe de son histoire et devra se comporter en patronne si elle veut espérer briller de mille feux en France.

En patron, car elle a hérité dans ce groupe de l’Italie, adversaire de taille rodé aux joutes de haut rang.

Et peut être de l’équipe surprise de cet Euro, la Suède. Pour son dernier grand rendez-vous, Zlatan Ibrahimovic voudra emmener sa sélection le plus haut possible. Impérial lors des barrages, l’attaquant du PSG voudra conclure sa carrière internationale sur une bonne note. Méfiance donc, la Suède pourrait surprendre.

L’Irlande, qui d’année en année progresse, ne sera pas là pour faire de la figuration.

GROUPE F : Portugal – Autriche – Hongrie – Islande

Dans ce dernier groupe, une tendance se dessine. Portugal et Autriche devrait se battre pour la première place. La Hongrie et l’Islande ne devraient servir que pour étalonner ces deux sélections.

Le Portugal et sa star Ronaldo et l’Autriche impressionnante en qualifications (9 victoires et un nul pour aucune défaite) ont hérité d’un tirage sur mesure.

Même si l’Islande est la belle histoire des qualifications, ses illusions devraient s’arrêter là, tout comme celles de la Hongrie.

  1. avatar
    14 décembre 2015 a 12 h 06 min
    Par Cullen

    Avec le nouveau format de compétition, l’intérêt d’être dans un groupe moins relevé ( sur le papier en tout cas ) est moindre dans la mesure où quasiment toutes les équipes seront repêchées en 1/8èmes. Le seul inconvénient pour les équipes placées dans un groupe compliqué, mais qui pourrait au final leur être profitable, c’est qu’elles devront batailler tout de suite, et qu’elles laisseront peut-être des forces pour la suite. Mais à contrario, elles seront plus vite ancrées dans la compétition, ce qui pourrait constituer un avantage en phase finale par rapport à celles qui se seront “promenées” au 1er tour.

  2. avatar
    14 décembre 2015 a 21 h 02 min

    Mon coeur penche pour les Belches, j’espère qu’ils seront en mesure de faire une belle performance. Le dernier carré peut-être ?

  3. avatar
    19 décembre 2015 a 11 h 13 min

    Fabrice je pense que oui… Mais l’Allemagne devrait remporter l’euro

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter