Equipe de France : quel buteur en cas de blessure de Benzema ?
Photo Panoramic

Equipe de France : quel buteur en cas de blessure de Benzema ?

A moins d'un an de son Euro 2016 à la maison, l'équipe de France de football possède, en la personne de Karim Benzema, un buteur qui semble peut-être plus que jamais incontournable, indiscutable, voire même indispensable pour espérer viser le titre. Mais imaginons un peu le scénario-catastrophe… Si le Madrilène venait à se blesser, qui pourrait endosser à sa place le rôle du buteur providentiel chez les Bleus ? Revue d'effectif.

Olivier Giroud (29 ans, Arsenal FC, 10 buts en 42 sélections)

Dans la hiérarchie des attaquants tricolores, le Gunner incarne l’alternative la plus crédible à Benzema depuis 2012. Doté d’un physique imposant (1,92m pour 88kg) et d’un excellent jeu de tête, il présente l’avantage de pouvoir jouer plus en remise que le Madrilène, ce qui pourrait être une option utile à Deschamps durant l’Euro. En revanche, dans la finition, le double vainqueur de la Coupe d’Angleterre manque parfois cruellement de lucidité dans le dernier geste comme l’attestent ses statistiques aussi bien en club qu’en bleu.

Alexandre Lacazette (24 ans, Olympique Lyonnais, 1 but en 9 sélections)

Meilleur buteur de Ligue 1 en 2014-15 avec 27 buts, le Gone est un joueur complet. Rapide, bon dribbleur, il possède également une frappe de balle très précise et ce, des deux pieds. A sa décharge, un certain manque d’expérience au niveau international et surtout la blessure de Nabil Fékir à Lyon qui va le priver pour une bonne partie de la saison de son pourvoyeur préféré de (bons) ballons.

Anthony Martial (19 ans, Manchester United, 0 but en 3 sélections)

Transféré de Monaco à Manchester United dans le “money-time” du mercato estival pour la somme stratosphérique de 80 millions d’euros, celui que l’on surnomme déjà “le nouveau Thierry Henry” a réalisé des débuts fracassants dans le championnat anglais. Auteur de son 1er but avec les Red Devils au bout de seulement 20 min de jeu et au terme d’une action où le mimétisme flagrant avec l’ancien buteur d’Arsenal force la comparaison, Martial est également (tout comme Henry) issu de la pépinière de Clairefontaine. Tenir la comparaison avec “Titi” sur la distance, voilà tout le défi qui attend désormais Martial pour les saisons à venir.

André-Pierre Gignac (29 ans, Tigres UANL, 5 buts en 21 sélections)

Combatif et généreux dans l’effort, sorte de Wayne Rooney à la française, celui que les Parisiens appellent André-Pierre “Big Mac” pour ses quelques kilos en trop, présente un profil atypique. Intermittent en bleu, le bouillonnant Marseillais ne semble plus faire partie des plans de Didier Deschamps. Néanmoins, auteur de plus de 100 buts en carrière, le récent finaliste de la Copa Libertadores mérite toujours d’être considéré comme un remplaçant potentiel en équipe de France en cas de blessure ou de méforme de Giroud, Lacazette et/ou Martial.

Loïc Rémy (28 ans, Chelsea FC, 7 buts en 30 sélections)

Champion d’Angleterre avec Chelsea en 2015, Rémy se cantonne à un rôle de remplaçant au sein de l’effectif pléthorique du club londonien. Or on le sait, Didier Deschamps préfère sélectionner des joueurs qui sont titulaires en club. Attaquant polyvalent, également capable d’évoluer comme ailier ou milieu offensif, son profil multitâches semble être son principal atout pour espérer une place à l’Euro.

Kévin Gameiro (28 ans, FC Séville, 1 but en 8 sélections)

Vainqueur de l’Europa League avec Séville en 2015, cet avant-centre de poche (1,72m) rappelle étrangement un certain Jean-Pierre Papin qui fut d’ailleurs son entraineur au Racing Club de Strasbourg. Opportuniste devant le but, ce Portugais d’origine fut courtisé par Carlos Queiroz pour intégrer l’équipe nationale lusitanienne en 2009. Une proposition que Gameiro refusa avant d’honorer sa 1ère sélection en bleu en 2010. Dommage pour lui, car il aurait certainement sa place en “Seleçcao” aujourd’hui. Sa seule chance de participer à l’Euro avec les Bleus serait  de réaliser une saison absolument exceptionnelle.

Bafétimbi Gomis (30 ans, Swansea City AFC, 3 buts en 12 sélections)

Joker de Raymond Domenech à l’Euro 2008, “Bafé” avait réalisé une arrivée remarquée chez les Bleus par le biais d’un doublé lors de sa 1ère sélection contre l’Equateur dans le flambant-neuf Stade des Alpes de Grenoble. Depuis, l’ancien Vert a connu des hauts et des bas. Débarqué de Lyon à Swansea en 2014, il faudrait une véritable hécatombe pour qu’on le retrouve dans la liste des 23.

Conclusion:

Si on se fie à la liste des 23 Bleus au Mondial 2014, Deschamps devrait retenir 3 buteurs pour l’Euro 2016. Derrière Benzema, Giroud semble intouchable. La dernier strapontin devrait donc se jouer entre Martial et Lacazette. Autre option possible en cas de blessure de Benzema, faire passer le talentueux Antoine Griezmann de l’aile à l’axe de l’attaque comme le fait d’ailleurs régulièrement, et avec un certain succès, Diego Simeone, le coach de Griezmann à l’Atlético Madrid.

 

  1. avatar
    15 octobre 2015 a 20 h 45 min
    Par Cécile

    N’antoooooiiiiine bien sûr

  2. avatar
    15 octobre 2015 a 21 h 41 min
    Par Guga57

    Salut Max, je partage ton avis concernant Giroud… Perso, je pense que Deschamps a en tête un trio Griezmann-Benzema-Valbuena. Martial a bcp de potentiel apparemment mais il n’aura que 20 ans à l’Euro, p-e un peu jeune pour endosser une telle pression… Sinon on a toujours l’option Hoarau (je plaisante). Après pour Fékir, je pense que c’est un peu la tuile… non pas sur son talent mais plutôt parce qu’il n’aura pas encore retrouver tous ses automatismes vu la gravité de sa blessure (rupture des ligaments croisés du genou). Par contre, le retour de Lass Diarra est prometteur. Un trio Matuidi-Pogba-Diarra juste devant la défense, ça a de la gueule non ? ;)

  3. avatar
    16 octobre 2015 a 12 h 58 min
    Par Guga57

    Salut Cecile,
    Je partage ton engouement pour Griezmann mais je pense qu’il est plus fort comme ailier que comme avant-centre, biz ;)

  4. avatar
    17 octobre 2015 a 17 h 12 min
    Par Guga57

    Sinon Max, je suis hélas aussi sceptique que toi par rapport à Olivier Giroud. Bon joueur certes, mais pas vraiment un buteur de classe mondiale, malheureusement pour l’EDF… Et dire qu’il n’y pas si longtemps que ça, les Bleus possédaient au moins 5 ou 6 avant-centres de très haut-niveau avec Thierry Henry, David Trezeguet, Nicolas Anelka, Louis Saha, Djibril Cissé et même, dans un certaine mesure, Sylvain Wiltord !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter