CDM à 48 : une nouvelle répartition de la géopolitique du football mondial ?
Photo Panoramic

CDM à 48 : une nouvelle répartition de la géopolitique du football mondial ?

Voilà déjà quelques mois que la réforme de la FIFA a été votée à l'unanimité par ses propres membres.

Vers une ère encore plus moderne du football ?

Quelques mois qui nous permettent de prendre un peu de recul par rapport à cette décision, qui fut vivement critiquée de part et d’autre de la planète et qui a alimenté l’actualité de nombreux médias. Chacun se fait son propre avis, mais, une Coupe du Monde à 48 équipes se déroulera bien à partir de l’année 2026. En effet, la Coupe du Monde à 32 équipes se montre comme étant plus que sélective, selon les avis de chaque personne, fermant de nombreuses portes au développement d’équipes nationales de divers continents, notamment l’Afrique, l’Asie ou encore l’Océanie. C’est seulement donc jusqu’en 2022, que nous assisterons à une dernière réunion des meilleures équipes nationales à 32, au Qatar. Le reproche de Infantino portait sur le fait que cette compétition est trop américanisée (Nord et Sud) ou européanisée, avec la présence majeure d’équipes représentant ces terres. Les chiffres parlent d’eux mêmes puisque l’on a, selon les années, 13 équipes d’Europe, 8 d’Amérique et seulement 5 pour l’Afrique ou encore 4 pour l’Asie. Un nouveau partage ouvre donc un nouvel horizon pour les différentes confédérations dont leur représentation se verra augmentée. Mais, cette décision unanime de la FIFA, doit elle être prise de manière positive au vu d’un nouveau partage du football moderne, ou à une perte du football traditionnel spectaculaire ?

 

Que doivent penser les “grands” ?

L’Europe et l’Amérique du Sud, ont de plus loin, les meilleurs nations au monde. Cela est confirmé par le palmarès de cette prestigieuse Coupe puisque l’intégralité des victoires finales sont à mettre à l’actif de ces deux continents. Un monopole qui risque, même avec une Coupe du Monde à 48 équipes, de perdurer au fil des années. Lors des différentes rencontres qui composeront ce nouveau format de compétition, les meilleures nations mondiales n’auront pas de problème à se qualifier pour les seizièmes de finale qui eux aussi apparaissent, puisque les chapeaux, lors du tirage au sort, présentera un ballotage très favorable à ces formations . Effectivement, nous verrions mal comment le Brésil pourrait perdre, par exemple, face à la Nouvelle Zélande. Nous ne sommes pas à la place des sélectionneurs, mais ce genre de matchs peuvent être une chance pour les cadors de la compétition, dans le but de faire tourner l’effectif, en vue des phases finales. Un nouveau partage dans ce football moderne qui ne devrait pas affecter le rythme des “rouleaux compresseurs” de la compétition, mais qui pourrait donner lieu à certains matchs très faciles pour ces équipes là, car le vif du sujet se présentera bel et bien lors des phases finales, comme à chaque Coupe du Monde.

 

L’avis des nouveaux entrants

Lors des différentes Coupe du Monde qui ont écoulé le temps, les petites nations se sont plus ou moins montrées lors des divers événements. Certaines formations ont crée l’exploit dans leur parcours sans jamais atteindre le graal. Cependant, ces pays ont été mis à l’honneur grâce à la politique de la FIFA, en les désignant comme organisateurs. C’est notamment le cas de l’Afrique du Sud, pays en voie de développement, qui s’est vu confiée, en 2010, l’organisation de ce prestigieux rendez vous mondial. Ce nouveau partage est tout d’abord politique. En effet, les nations dont le football n’est pas un sport majeur dans leur pays, vont pouvoir, le temps d’un instant, promouvoir ce secteur et pourquoi pas attirer une effervescence au niveau de sa population concernant l’art du ballon rond. Nous pouvons prendre l’exemple de la Nouvelle Zélande. Le rugby est implanté depuis de nombreuses générations, mais une participation à la Coupe du Monde de football pourrait attirer l’attention d’un bon nombre de ses citoyens, du fait de la grandeur de la compétition. D’un point de vue sportif, ce partage permet à ces sélections de pouvoir participer à ces grands événements, concernant lesquels, de nombreux joueurs ne pensaient jamais, un jour, pouvoir les disputer. En conséquence, géopolitiquement parlant, c’est une redistribution des cartes de la part de la FIFA puisque ces diverses nations vont promouvoir un sport au sein du pays, et permettre à ces joueurs d’affronter les plus grandes nations au monde au niveau footballistique. Mais cette bonne nouvelle pour ces formations, aura elle un impact sur les spectateurs ainsi que les téléspectateurs ?

 

Une terrible nouvelle d’un point de vue externe ?

Qui dit Coupe du Monde à 48, dit forcement intégration de petites équipes, citées précédemment. Cette compétition n’intervient qu’une fois tous les quatre ans et l’on peut comprendre la réaction de certains. Pour observer des matchs entre petits poucets, les spectateurs ne souhaitent pas forcement attendre la plus prestigieuse des Coupe pour s’ennuyer devant une partie. Ils reprocheront certainement la qualité de jeu lors d’une rencontre entre deux “nouveaux” qui ne produiront surement pas un jeu au niveau du Brésil, mais reprocheront aussi le déséquilibre entre les nations lors de matchs qui pourront affluer vers des scores fleuves. Nous nous dirigeons potentiellement vers une première partie de compétition désastreuse, tant au niveau spectateur que téléspectateur, qui pourrait avoir un impact économique sur les divers marchés de l’audiovisuel des pays.

Pour conclure, nous pouvons donc dire que ce partage géopolitique du football moderne n’affectera pas les grosses équipes, permettront un peu plus le développement des petites formations. Le point noir est donc au niveau du spectacle, qui lui, est au rendez vous lors de chaque Coupe du Monde, et qui pourra être amputé de sa saveur lors des phases de poules.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter