Nous sommes le 10 janvier 2017 : la FIFA vient de tuer le football
Photo Panoramic

Nous sommes le 10 janvier 2017 : la FIFA vient de tuer le football

En votant à l'unanimité le passage à 48 équipes à partir de l'édition 2026 de la Coupe du Monde de football, la FIFA flanque un grand coup de pied dans la fourmilière et obscurcit l'avenir du football mondial.

Le moment semble idéalement choisi. Début janvier, début d’une nouvelle année que tout le monde espère plus calme et plus belle, plus tranquille et humaine. La planète sport se remet, petit à petit, à tourner de nouveau. Au sein de sa partie ballon rond, la moitié des grands championnats européens n’ont pas encore repris et les supporters ont quelques matchs de coupe à se mettre sous la dent, qui sont suivis avec plus ou moins de passion et d’ardeur. D’autres disciplines, d’autres épreuves démarrent elles la nouvelle année pied au plancher, et le monde du sport en ce début 2017 a, pour une fois, les yeux rivés sur les sports d’hiver ou le basket américain, le championnat de France de rugby ou la préparation de l’équipe de France masculine de handball au mondial à la maison.

Peut-être que Gianni Infantino et la FIFA y ont un peu réfléchi. Peut-être ont-ils décidé d’organiser cette réunion à cette période pour que l’information se dilue dans le reste de l’actualité sportive. Ou peut-être pas. Peut-être que cette décision, ainsi que la promesse de ses conséquences économiques, sont-elles pleinement assumées par celui qui a à peine passé une année à la tête de la plus grosse organisation du football mondial. C’est d’ailleurs sûrement le cas.

C’est une bombe qui est tombée sur chacune de nos têtes mardi après-midi. Une bombe qui n’a pas tardé à exploser sous le feu de sèches critiques et d’amers regrets. Regrets de ne pas avoir pris au sérieux cette rumeur qui grossissait de jour en jour. Non, on n’y croyait pas. Bien qu’elle ait touché, modifié, bidouillé, imprimé sa patte sur tout ce qui pouvait l’être, on se disait que la FIFA d’Infantino n’y toucherait pas, à la Coupe du Monde, à l’événement parmi les événements, aux 32 plus beaux jours du football mondial, une fois tous les quatre ans.

Et bien si. Il faut croire que la FIFA n’a pas froid aux yeux. Visiblement, le choix douteux des pays hôtes pour les deux prochaines éditions (dont l’un implique le déplacement de la compétition sur la saison hivernale…) ne lui suffit pas. Il faut maintenant qu’elle nous prive de tout ce qui faisait l’intérêt d’une Coupe du Monde. De tout ce qui faisait le football.

Finie, la notion de mérite. Selon la nouvelle formule, les sélections seront capables de se qualifier avec une petite victoire au compteur. Finie aussi la véritable compétition. Le format “groupes de trois/deux matches par équipes” laisse planer le risque d’entente entre équipes sur les ultimes rencontres. Exit également la ferveur et le poids du public. Accueillir 48 équipes et staff et 1,5 fois plus de supporters, c’est monstrueux. La FIFA songe à démocratiser le principe de co-réception de l’événement (à l’image de la Corée et du Japon en 2002). Elle envisage d’ailleurs une triple organisation Mexique-Etats-Unis-Canada pour l’édition 2026. Alors même que plus de 5000kms séparent Mexico de Montreal. Très pratique pour les fans. Exit donc les Ecossais dans les bars de Bordeaux, les “Casa bleues” à Rio, les Ghanéens en masse à Johannesburg…

Il va falloir en profiter, de “Russie 2018″. Et se replonger avec nostalgie dans les éditions passées. Car, sans le savoir, nous venons peut-être de vivre les dernières véritables Coupes du Monde.

  1. avatar
    12 janvier 2017 a 3 h 59 min
    Par Nicolas

    Hors commentaire concernant l’article, je viens de voir le mort du frère de Léo Van der elst ancien international Belge, on le voyait pendant le Mondial de l’année 1986 au Mexique cela ne nous rajeunit pas

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter