81 sélections et 27 buts…
Photo Panoramic

81 sélections et 27 buts…

Au terme d'un épisode de communication médiatique où Karim Benzema a fait montre d'une aisance dans le verbe insoupçonnée jusqu'alors, le Madrilène doit se résigner à accepter la terrible sentence. Sa carrière internationale est terminée. Elle se conclut donc à 81 sélections, 27 buts marqués.... et également par beaucoup d'incompréhension et de questions laissées sans réponses. Seul Deschamps les a les. Et elles ne sont pas sportives. Du moins pas uniquement.

Je suis pro-Benzema mais là il faut arrêter : Deschamps a décidé unilatéralement qu’il ne reviendrait plus.

Et ce n’est pas une décision sportive. Parce que, objectivement, mis à part Griezmann, Mbappé voire Giroud et encore… aucun des autres éléments offensifs, à savoir les Lacazette, Thauvin, Payet, Lemar, Dembele qui revient de blessure et qui de toute façon n’a qu’une expérience parcellaire en bleu, Martial ou même Fekir ne lui arrivent à la cheville. La raison, on ne la connait pas.

D’une part, parce que durant toute sa carrière, Benzema n’a jamais été un élément perturbateur de vestiaire. Ni en bleu, ni à Lyon, ni au Real. Si c’était le contraire, ça se saurait. Nasri a cette réputation. Pas Benzema.

De plus, ici, on a pas affaire à un homme qui joue une fois de temps en temps dans un club du Nord de Londres. On parle là d’un garçon qui est titulaire inamovible au Real Madrid depuis près de dix ans, où il est vice-capitaine et triple détenteur de la coupe aux Grandes Oreilles.

Dans l’histoire du football français, Karim Benzema n’est pas un quidam. Souvent, j’entends les anti-Benzema primaires clamer que le sélectionneur n’a pas à se rabaisser pour le Merengue, que ce dernier serait un joueur du cheptel de l’équipe de France comme les autres. Une vaste fumisterie à mes yeux.

Tout comme est sans valeur l’argumentaire qui voudrait que Benzema n’ait jamais rien fait en sélection. Quand c’est un footix qui clame ça, je suis prêt à essayer de comprendre. Après tout, il ne maîtrise pas son sujet. Mais quand c’est un journaliste qui reprend ce propos, les bras m’en tombent.

Outre le fait d’avoir été le meilleur buteur français du Mondial 2014, la particularité première de Benzema, c’est sa capacité prendre autant de plaisir à marquer qu’à faire marquer. A vrai dire, Benzema est le chaînon manquant du XI de France. Ce rôle de neuf et demi qu’on sert à Griezmann alors qu’il n’est qu’un avant-centre, il est fait pour KB10.

D’autre part, j’ai la conviction que, plus que politique, la décision du sélectionneur est irrationnelle voire plus personnelle. J’ai une théorie…. qui vaut ce qu’elle vaut. Mais je me répète, il y a une part d’irrationnel dans cette décision du sélectionneur. J’ai la conviction que depuis que la propriété bretonne de Deschamps a été taguée, Didier a fait la promesse à Claude, sa femme, qu’il ne sélectionnerait plus jamais Benzema en bleu.

Je vois un truc irrationnel comme ça. Le Basque est suffisamment têtu pour ne jamais accepter de se justifier et laisser le natif de Bron dans l’expectative.

La chose est entendue : Deschamps a été prolongé, la carrière internationale de Benzema est donc définitivement close. Dorénavant, chaque média qui portera ce sujet en place publique le fera uniquement pour faire le buzz et raviver les tensions dans la “grande famille” du football français. Accessoirement, ce média fera fructifier son investissement… cyniquement.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter