Gonçalo Guedes et la marche de l’empereur
Photo Panoramic

Gonçalo Guedes et la marche de l’empereur

Depuis le début de la saison, il est titulaire et se montre décisif. À 20 ans, Gonçalo Guedes est en train de passer un cap au SL Benfica, à un poste où encore aucun jeune du club n’a réussi à s’imposer. De quoi aller jusqu'à espérer le voir enfin assumer le statut qu’on lui promet depuis ses années dans les équipes jeunes du club ?

En 6 minutes, l’attaquant portugais a donné la victoire à son équipe face au Vitória Guimarães, ce qui lui permet de prendre part à la phase finale de la Taça da Liga -équivalent de la Coupe de la Ligue en France-. 34ème minute du match : une action collective sur le côté droit, un centre à ras de terre et le bon déplacement de Guedes qui vient se positionner à l’entrée de la surface… sa frappe à ras de terre  passe sous les bras du gardien. En récompense, les félicitations et les claques de ses partenaires. Et cela par deux fois. À la 40ème minute, après avoir récupéré la balle près du rond central, il enchaîne par une longue chevauchée, un duel physique remporté, un une-deux avec l’arrière latéral droit… et il replace la même frappe du droit depuis l’intérieur de la surface qui termine une nouvelle fois au fond des filets.

Face à Guimaraes, Gonçalo Guedes a profité de la domination des Benfiquistas. Il a mis un doublé,et aussi fait étalage de ses qualités techniques et physiques, d’une rigueur rare pour un gamin de seulement 20 ans à ce niveau. De quoi enrichir un bon début de saison où il a profité des blessures pour s’incruster avec régularité sur les feuilles de match (13 titularisations en championnat sur 16 possibles) et se donner l’aura du prochain jeune du centre de formation à s’installer durablement et pleinement dans le groupe pro après Ederson Moraes, Nélson Semedo et Victor Lindelöf, qui sont devenus indispensables au dispositif du coach portugais.

La promesse rouge

18. C’est le nombre de matchs qu’avait disputé Gonçalo Guedes en Liga NOS la saison précédente. Un temps de jeu pauvre qui semble, en début de saison, le condamner à figurer en bas de la hiérarchie des attaquants de Rui Vitória. 15 matchs et 7 buts marqués plus tard, le Portugais semble désormais capable de faire bouger les lignes. Il a su profiter des opportunités offertes par la blessure prolongée de Jonas pour se mettre en valeur à la pointe de l’attaque des Encarnados. De quoi lui permettre d’intégrer temporairement le onze-type et de marquer un beau paquet de buts. En marquant 7 fois, le produit de la maison s’est imposé comme l’un des hommes-clés du très bon début de saison de Benfica. Dans l’ombre, il faut parler de l’influence déterminante de Rui Vitória, qui n’a jamais cessé de croire en sa pépite. Son retour éclair sur le devant de la scène n’en reste pas moins surprenant, le joueur peinant jusqu’ici à s’affirmer, sa route étant barrée par des buteurs redoutables.

Arrivé à Benfica à seulement 9 ans, en 2005, Gonçalo Guedes fait toutes les classes de jeunes du club, tout comme en sélection nationale. Le Portugais se voit rapidement étiqueté d’une réputation de jeune prodige. Un statut qu’il ne peut pas assumer, en raison d’apparitions bien trop sporadiques sur le terrain lors de la saison 2014/2015, sa première avec l’équipe principale. L’arrivée de Rui Vitória à la tête des Águias en juin 2015 lui offre un temps de jeu conséquent. Il cumule plus de 30 matchs toutes compétitions confondues et parvient à se mettre en évidence. Face à l’Atlético de Madrid lors d’un match de groupe de Ligue des Champions, il inscrit le second but des siens, qui s’imposeront face aux Madrilènes au terme d’un match complètement fou (1-2).

Mais ensuite, il doit faire face à l’explosion d’un duo terrible (Jonas-Mitroglou) qui lui laisse peu de chance d’évoluer, malgré la confiance de Rui Vitória. Cette saison, si Guedes s’est montré décisif depuis le début de l’exercice, c’est aussi parce que le technicien portugais n’a jamais cessé de croire en la capacité de son joueur à s’affirmer au plus haut niveau. Sans en faire un titulaire, le Mister assumait dès ses débuts à Benfica vouloir faire de Gonçalo Guedes plus qu’un remplaçant lambda, lui permettant de débuter plus que quelques rencontres de Liga NOS et de Ligue des Champions. Une marque de confiance pas foncièrement étonnante lorsque l’on sait l’importance et l’engagement de Rui Vitória dans le projet du club de miser pleinement dans la formation ainsi que de permettre aux jeunes d’évoluer et briller dans l’Estádio da Luz.

L’épreuve du printemps

Mais alors qu’il commence à avoir un impact sur le jeu du SL Benfica, Guedes devrait aussi voir apparaître les premières grosses difficultés avec le printemps, avec notamment le retour de Jonas qui va retrouver sa place de titulaire aux côtés de Mitroglou et ainsi reformer le duo terrible de l’an passé. Pourtant, depuis le début de la saison, Gonçalo Guedes, c’est 7 buts et 2 passes décisives. Pas mal pour un jeune joueur qui démontre une vraie polyvalence sous les ordres de son entraîneur. Capable d’évoluer sur les ailes, en tant qu’attaquant de pointe ou encore en soutien de ce dernier, le gamin doré de la formation Benfiquista devrait voir son temps de jeu se réduire lors de la seconde partie de saison. Malgré ses bonnes prestations, la concurrence très élevée ne permettra pas au pur produit de l’académie lisboète d’être un titulaire indiscutable.

Lancé par Jorge Jesus, mais boosté par Rui Vitória qui, depuis son arrivée sur le banc du SLB, se révèle bienveillant à l’égard des jeunes pousses du club, Gonçalo Guedes est annoncé un peu partout en Europe dans des tops clubs (PSG, Man Utd, Arsenal…). Mais le jeune Portugais n’a que 20 ans et a donc besoin de temps et d’apprendre -dans la finition notamment-, surtout lorsque l’on sait l’importance de l’expérience à ce poste au plus haut niveau. Quoi de mieux comme enseignement que de rester aux côtés de l’une des meilleures attaques d’Europe la saison passée ?

Certes, la jeunesse est impatiente, le talent de Gonçalo l’est aussi. Rui Vitória le sait, l’Estádio da Luz le sait, ses partenaires le savent. Mais l’attaquant portugais est actuellement dans la phase délicate de l’apprentissage du très haut niveau. Celle d’où il ne sortira que plus fort. Assurément la marche pour s’affirmer est haute, d’ailleurs aucun des ex-jeunes de Benfica n’a réussi à la surmonté. Attaquant puissant, technique, extrêmement rapide et virevoltant, il se trouve sur la route du succès et prend de plus en plus de place dans l’effectif des Águias. Mais il faut que la patience entre dans son registre et c’est ce que tente d’inculquer son coach Rui Vitória, car il sait, lui aussi, que son heure viendra.

  1. avatar
    13 janvier 2017 a 15 h 54 min
    Par XxXxXxX

    Carillo fait la passe du second but et pas Semedo qui est l’arrière droit

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter