Ligue 1 – Journée 31 : Le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Ligue 1 – Journée 31 : Le débrief du Vestiaire

Et on est parti pour le 31ème opus de notre série qui va nous emmener jusqu’en Mai, date de clôture de notre championnat, notre Ligue 1 que l’on aime tant et qui nous fait tant vibrer même si parfois, on a droit à des purges que même un aveugle ne voudrait pas regarder. Entre la superbe série de Saint Etienne et la descente aux enfers de Lille, le Vestiaire du Sport vous emmène dans les coulisse de la Ligue 1, pour celles et ceux qui n’auraient pas eu le temps entre deux lapins en chocolat, d’allumer la télévision.

Dijon 1 – 3 Marseille

Il aura fallu attendre la fin de match pour voir l’Olympique de Marseille faire la différence à Dijon. En effet, après avoir ouvert le score par l’intermédiaire de Germain en première période, les hommes de Rudi Garcia se sont complètement endormis et ont logiquement encaissé l’égalisation dijonnaise à un quart d’heure de la fin du match. Finalement, grâce à Ocampos et Payet sur pénalty, Marseille remporte les trois points et reste troisième du classement avec deux longueurs d’avance sur l’autre Olympique. À noter que Marseille a perdu Mandanda pour 4 à 6 semaines et Rami pour 10 à 15 jours, pas idéal avant de jouer leur quart de finale aller de Ligue Europa jeudi soir. Dijon méritait mieux mais enchaine un quatrième match sans victoire et pointe à la 11ème place avec 38 points.

Guingamp 2 – 1 Bordeaux

Avec cette nouvelle défaite, Bordeaux enchaine une quatrième défaite en six matchs et replonge au classement. Après quatre victoires en cinq matchs, les hommes de Gustavo Poyet ne sont plus que l’ombre d’eux mêmes. L’effet Poyet, parlons en, un doux euphémisme dans une saison déjà à oublier pour des joueurs qui n’ont clairement plus la tête à jouer au football. Entre Malcom qui ne rêve que de partir et les autres qui ne savent plus aligner deux passes consécutives, il est difficile de faire des résultats. De son côté, Guingamp, grâce à cette victoire, s’impose pour la première fois à domicile en 2018 et double son adversaire au classement. Les guingampais sont 10ème avec 38 points tandis que les girondins pointent à une horrible 12ème place avec une unité de moins.

Strasbourg 2 – 2 Metz

Quand on vous dit que les derbys sont pas forcément chauds là où on les attend. 7 cartons jaune, deux cartons rouge, une vraie boucherie ce derby du nord-est. Metz a mené sur un pénalty inexistant avant de se faire rejoindre puis de reprendre l’avantage pour finalement se faire égaliser à dix minutes de la fin du match. un nul qui n’arrange finalement personne puisque Metz continue de végéter dans les bas fonds du classement avec 22 points tandis que Strasbourg n’arrive plus à gagner un match et pointe à une bien pâle 16ème place avec 33 points.

Lille 0 – 1 Amiens

Rien ne va plus à Lille qui continue sa descente aux enfers. Et quand ceux ne sont pas ses propres supporters qui plombent le club, ceux sont les joueurs qui n’arrivent pas à aligner deux enchainements consécutifs et perdent contre un concurrent direct pour le maintien qui plus est, à domicile devant zéro spectateur (huis clos oblige). La bonne opération est donc pour Amiens qui s’impose sur la plus petite des marques grâce à un but de Mendoza au retour des vestiaires. Au classement, Lille est toujours avant dernier avec 28 points tandis qu’Amiens reste sur trois matchs sans défaite et pointe à la 15ème place avec 34 points. Un vrai bol d’air dans une saison de misère.

Caen 1 – 3 Montpellier

Montpellier n’y arrivait plus, ne gagnait plus et enchainait les matchs nuls sur les derniers matchs mais se sont remis à l’endroit grâce à une victoire totalement méritée sur la pelouse de Caen qui a décidé d’arrêter sa saison un peu plus tôt que tout le monde. Grâce à un doublé de Sio, les hommes de Der Zakarian empochent trois points et se replacent dans la course à la qualification pour la plus petite des coupes d’Europe. Montpellier est cinquième avec 45 points, le même nombre de points que Rennes (qui compte un match en moins et Nice). De son côté, Caen enchaine une troisième défaite consécutive et pointe à une bien triste 14ème place avec 35 points. Attention les gars, 35 points suffiront pas pour vous maintenir donc mettez un peu plus de coeur à l’ouvrage si vous ne voulez pas voir la Ligue 1 à la télé l’année prochaine.

Nantes 0 – 3 Saint Etienne 

On n’arrête plus les stéphanois qui enchainent un neuvième match sans défaite, rendez vous compte, alors qu’on les croyait préposés à passer une saison galère, les hommes de Gasset ont changé de chaussures et se sont remis la tête à l’endroit et peuvent désormais espérer glaner une place, encore inimaginable il y a quelques mois, qualificative pour la Ligue Europa. D’autant plus qu’ils sont allés s’imposer chez un concurrent direct qui a de plus en plus de mal à enchainer les bonnes prestations. Grâce à un doublé de Cabella et un but de Debuchy, qui frappent tous deux aux portes de l’Equipe de France, Saint Etienne est neuvième avec 42 points, à trois points de la cinquième place tandis que Nantes marche au ralenti et dégringole à la huitième place avec 44 points.

Troyes 0 – 2 Nice

Nice enchaine une troisième victoire en cinq matchs et continue de croire à une qualification en Coupe d’Europe grâce à une victoire amplement méritée sur la pelouse du Stade de l’Aube face à de biens pâles troyens. Grâce à un doublé de Plea, qui a la gâchette facile en ce moment, Nice remonte à la 7ème place avec 45 points, le même nombre de points que Rennes et Montpellier tandis que Troyes reste barragiste avec 29 points.

Lyon 2 – 0 Toulouse

Dans le grand match du dimanche soir, qui n’a de grand que son adjectif, les lyonnais se sont imposés sans grande difficulté face à de faibles toulousains. Grâce à un doublé de Depay en première période, les hommes de Bruno Genesio se sont rapidement mis à l’abris et ont pu tranquillement gérer la deuxième période. Au classement, Lyon ne perd pas de terrain sur Marseille et pointe à la quatrième place avec 62 points tandis que Toulouse enchaine un cinquième match sans victoire et pointe à la 17ème place avec 30 points.

L’équipe de la 31ème journée :

Gardien : Mandanda parce qu’il faut le mettre maintenant, on n’est pas près de le revoir.

Défenseurs : Ndour, Sellimovic Yambéré parce qu’ils ont tous les trois vu la biscotte rouge sortir de la poche de l’arbitre et Koné parce qu’il a concédé un pénalty qui n’aurait jamais dû exister.

Milieux : Cabella parce qu’il a planté un doublé, Payet parce qu’il a raté un pénalty mais qu’il a eu le sang froid pour en convertir un deuxième deux minutes plus tard, Grenier parce qu’il a mis Guingamp sur de bons rails.

Attaquants : Pléa parce qu’il a planté un doublé, Sio pour les mêmes raisons et Braithwaite parce qu’il fallait bien qu’on mette une chèvre dans l’équipe.

À noter que le match entre Paris et Angers s’était soldé plus tôt par une victoire des parisiens 2-1 et que Monaco se déplace à Rennes mercredi en début de soirée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter