Toulouse reprend place dans le ventre mou
Photo Panoramic

Toulouse reprend place dans le ventre mou

Toulouse n'est pas une équipe qui a coutume de faire du bruit au sein du Championnat de France de football. Cependant, elle a connu quelques saisons difficiles, même si des progrès ont été effectués avec le nouveau coach Dupraz. L'équipe s'est réinstallée au milieu du tableau, dans le fameux ventre mou qui exaspère tant les supporters.

Les supporters le surnomment “Dieupraz”. Cela tient directement du maintien miraculeux acquis grâce à l’arrivée du technicien en cours d’année, il y a de ça 2 saisons. Et même si le surnom paraît quelque peu excessif, il faut reconnaître une chose au fameux coach aux nombreux porte bonheurs. Il a réussi à pérenniser un club qui était pourtant destiné à la Ligue 2 à son arrivée. Une saison dernière conclue donc à une modeste 13e place, mais sans la moindre inquiétude pour le maintien, cette fois.

Mieux, ils ont même tenu tête aux gros du championnat, ne perdant pas lors de leurs 2 confrontations avec Paris et battant Monaco, futur champion de France, à domicile. Ce qui n’a fait que renforcer les convictions des supporters que Dupraz était leur guide vers la lumière. La lumière n’est pas encore totalement là du côté de Toulouse et il paraît compliqué qu’elle puisse réellement arriver à court terme. Cette équipe semble “condamnée” à évoluer dans le relatif anonymat du milieu de tableau, loin des hostilités pour les places en Coupes d’Europe, mais également à l’abri des joutes du maintien. Les saisons à lutter pour celui-ci ont appris du côté de la Ville Rose que l’équilibre d’un club de foot moyen demeurait précaire et que la moindre erreur pouvait se payer cash. il fallait rebondir en ayant perdu leur meilleur joueur Wissam Ben Yedder. Rebelote cette année vu qu’ils ont perdu à la fois un joueur brillant et leur capitaine en la personne de Martin Braithwaite. Le danois a répondu aux sirènes de l’Angleterre, quand bien même le club où il s’en va ne joue qu’en deuxième division. L’après Braithwaite est donc un sujet chaud à Toulouse. Comment remplacer un joueur qui valait fort bien sa dizaine de buts en Ligue 1 avec une enveloppe financière limitée. Quand bien même le transfert du danois a fait rentré près de 11 millions d’euros dans la besace des toulousains, le club est destiné à ne pas dépenser beaucoup sur le marché des transferts, ou du moins dépenser intelligemment. Telles sont les volontés du président Sadran, voilà comment doivent donc procéder les membres du club.

Le recutement, s’il paraît ingénieux et bon marché pour l’instant, est toutefois insuffisant. Outre les retours de prêt, le club ne compte que 4 arrivées. Corentin Jean a été transféré définitivement de Monaco qui l’avait déjà prêté 6 mois l’an passé sur les bords de la Garonne. Au poste d’avant-centre, c’est l’ex-grand espoir du football français et d’Arsenal qui tentera de se relancer. Vous l’aurez deviné, le Téfécé a recruté Yaya Sanogo pour épauler Delort sur le front de l’attaque. Par ailleurs, sont arrivés libres eux aussi Steven Fortes, ancien défenseur central du Havre, et Yannick Cahuzac, le fougueux milieu de terrain bastiais.

Néanmoins, et alors que Toulouse va débuter sa saison vendredi face à Monaco, le recrutement n’est pas terminé. Le club cherche en effet à la fois un remplaçant à leur maître à jouer qu’était l’argentin Oscar Trejo l’an passé, parti libre au Rayo Vallecano, et un milieu physique avec notamment le messin Cheick Doukouré qui serait visé. A voir également comment évolue le dossier du latéral suisse Moubandjé, qui serait dans le viseur de plusieurs clubs anglais. Bref, les chantiers sont encore nombreux pour un club qui devrait être en train de finaliser les derniers détails de son mercato pour s’assurer un début de saison correct.

La préparation n’a d’ailleurs pas été à la hauteur des attentes avec une seule petite victoire face un club de 2e division espagnole et sur le plus petit des scores. Le reste se résume par une défaite face à Rodez, et des matches nuls sans saveur face à Montpellier ou Alaves. Le début de saison toulousain sera donc un révélateur des ambitions. L’équipe est certes montée en puissance lors de ses 5 matchs de préparation, mais elle semble encore un peu juste pour affronter les grosses cylindrées du championnat. En attendant des renforts, le Téfécé devra donc s’appuyer sur les solides bases défensives qu’elle a su démontrer l’an passé, en espérant là encore ne pas devoir faire face à un départ de son très prometteur Issa Diop qui peut faire partie des révélations de cette saison. Et si le potentiel offensif semble intéressant, le milieu de terrain chargé de l’animation du jeu est encore plein d’interrogations.

Espérons que ces interrogations soient levées dans l’esprit de “Dieupraz” qui ne devrait pas avoir tant de mal à éviter une bagarre pour le maintien mais qui devra apporter un peu de magie à un public qui ne demande que ça. Cela passe par des gros coups comme ce fut le cas l’an passé. Et pourquoi pas dès vendredi, contre toute attente, qui sait ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter