Un match de rêve mais un résultat cruel pour l’ASM
Photo Panoramic

Un match de rêve mais un résultat cruel pour l’ASM

L'AS Monaco malmène durant soixante minutes Manchester City mais s'effondre dans la dernière demi-heure pour finalement s'incliner cinq buts à trois au terme d'une rencontre qui restera dans les mémoires.

On attend forcément beaucoup d’une rencontre entre deux équipes portées sur l’attaque et qui empilent les buts. Cette confrontation entre Manchester City et Monaco, deux des meilleures attaques du continent européen, a tenu toutes ses promesses et si tous les matchs de football pouvaient être à l’image de celui-ci, ce serait pour notre plus grand plaisir.

Pour ce grand match, Leonardo Jardim tente un pari puisqu’il titularise sa jeune pépite Kylian Mbappé en lieu et place de Valère Germain dans un 4-2-3-1 où l’on retrouve, excepté Mbappé, l’équipe-type de l’entraîneur lusitanien. De son côté, Pep Guardiola peut lui aussi compter sur son onze type, aligné quant à lui en 4-1-4-1.

Dès le coup d’envoi, une lutte intense commence entre les deux équipes qui enchaînent les offensives chacune leur tour. Ce sont les Citizens qui ont les occasions les plus franches dans les vingt-cinq premières minutes, comme le montre une reprise manquée de Sergio Agüero dans la surface de réparation, pourtant bien servi par Kevin De Bruyne. Les anglais vont trouver la faille à la 26ème minute. Après avoir fait des misères aux défenseurs monégasques, Leroy Sané adresse un centre parfait à Raheem Sterling qui n’a plus qu’à pousser le cuir dans les filets.

Le leader du championnat de France n’est nullement atteint par ce but puisque Monaco va très rapidement égaliser. Six minutes après le but mancunien, Fabinho intercepte un mauvais renvoi de Willy Caballero et, après un relais avec Bernardo Silva, adresse un centre millimétré à Radamel Falcao qui ne manque pas l’occasion de remettre le club de la principauté sur de bons rails. Malgré quelques frayeurs défensives, l’ASM va prendre l’avantage en fin de première période. Sur un coup franc rapidement joué, Fabinho lance parfaitement Kylian Mbappé en profondeur. Ce dernier remporte son face à face avec le gardien et permet aux visiteurs de regagner les vestiaires avec le score en leur faveur.

Monaco pense même au retour des vestiaires faire le coup parfait. Dès l’entame du second acte, Falcao est fauché dans la surface de réparation par Nicolás Otamendi. Le penalty est indiscutable. Le colombien prend ses responsabilités mais il rate sa frappe, facilement arrêtée par Caballero. Voici sans doute le tournant du match puisque dans les minutes suivantes, Sterling intercepte une mauvaise passe monégasque, part en contre et sert Sergio Agüero qui égalise, bien aidé par la boulette de Danijel Subasic. Mais il était écrit que cette partie était folle et dans la foulée de l’égalisation anglaise, l’AS Monaco reprend l’avantage. Servi par Thomas Lemar, auteur d’une belle passe longue, Radamel Falcao se débarrasse de son vis-à-vis et lobe le gardien mancunien pour venir inscrire un doublé.

Nous sommes à l’heure de jeu et les rouge et blanc mènent 3-2. Mais les monégasques vont connaître une sérieuse baisse de régime et l’édifice de la principauté va littéralement s’écrouler dans les vingt dernières minutes. Sur un corner botté par David Silva, Sergio Agüero profite du marquage bien laxiste de Djibril Sidibé pour ajuster une reprise de volée imparable. Six minutes plus tard, Monaco craque à nouveau sur un corner. Cette fois-ci, celui frappé par De Bruyne est idéalement dévié par Yaya Touré pour John Stones qui marque le quatrième but des Skyblues. L’équipe de Jardim est au bord de l’asphyxie et perd définitivement pied dans la rencontre après que Leroy Sané eut trouvé le chemin des filets en concluant une belle action collective.

C’est donc sur l’incroyable score de 5-3 que l’AS Monaco s’incline à l’Etihad Stadium contre le Manchester City de Pep Guardiola, à l’issue d’un grand match de football, d’une rare intensité comme le prouvent les nombreux cartons récoltés par les deux équipes. Les monégasques devront l’emporter par au moins deux buts d’écart au match retour pour se qualifier et devront se passer de Kamil Glik, suspendu. Tout semble réuni pour un avoir un match retour aussi fou que l’aller. Rendez-vous le 15 mars au stade Louis-II.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter