L’Europe ne réussit pas aux anglais
Photo Panoramic

L’Europe ne réussit pas aux anglais

Bilan plus que mitigé pour les clubs anglais en coupe d'Europe. Si les deux Manchester ont bien négocié leurs échéances, les autres équipes ont connu des fortunes bien diverses.

En cette période de coupe d’Europe, beaucoup de clubs anglais étaient engagés sur la scène européenne. Peu d’entre eux s’en sont bien sortis et le constat qui s’impose est simple et limpide. Le meilleur championnat du monde a bien du mal à briller hors de son ile.

En Ligue des Champions, Arsenal passait un vrai test face au Bayern de Munich. Et comme trop souvent l’équipe d’Arsène Wenger à montré ses limites malgré de belles promesses dans le jeu. L’égalisation de Sanchez qui faisait suite à l’ouverture du score de Robben n’a permis de maintenir l’illusion qu’une petite demi heure. Dépassé dans l’engagement physique, la détermination et la maîtrise au milieu de terrain , les Gunners sont balayés 5-1 et ont hypothéqué toute chance de qualification au match retour à l’Emirates Stadium.

Des joueurs d’Arsenal bien trop tendres pour pouvoir espérer battre une machine comme le Bayern Munich.

De son côté le champion d’Angleterre, Leicester, affrontait un adversaire qui semblait à sa mesure , le FC Séville. Mais la aussi les anglais ont connu une soirée bien difficile. Malmené par la qualité technique et la vitesse de Séville, les Foxes dont l’inspiration dans le jeu était proche de l’encéphalogramme plat sont battus en terre espagnole. Même si Schmeichel a longtemps repoussé l’échéance, les Sévillans s’imposent 2-1. Un score qui ne reflète pas la physionomie d’un match où les espagnols ont été ultra dominateurs (70 % de possession de balle à la pause). Le but de Vardy en fin de match, qui plus est à l’extérieur, laisse un maigre espoir à Leicester en vue du match retour.

Seul vainqueur en Ligue des Champions, Manchester City nous a offert un match fou face à l’AS Monaco. Huit buts et un score de 5-3 en faveur des Citizens. Dans une rencontre de haute intensité où les deux attaques ont joué sans frein à main, City démontre que pour s’imposer il faut peut être oser, ne pas trop calculer. Un exemple dont devrait s’inspirer Arsenal et Leicester. Mais attention au match retour à Monaco qui a prouvé que cette saison l’équipe était au niveau des plus grands.

En Europa League, les seizièmes de finale ont livré leur verdict et on connaît les qualifiés pour les huitièmes. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la aussi les clubs anglais font grise mine.

Pourtant Manchester United avait ouvert le bal de la meilleure des manières. Sans être impressionnant, les Red Devils de Mourinho s’imposent 3-0 à Old Trafford face à une équipe de Saint Etienne vaillante mais en manque de réalisme. Un triplé de Zlatan Ibrahimovic avait mis les mancuniens dans les meilleurs dispositions. Tendance confirmée au match retour avec une victoire 1-0. Manchester United est en 8ème de finale sans sourciller.

Autre favori de la compétition, Tottenham devait se défaire sans trop de difficultés du club belge de la Gantoise. Surpris à l’aller et défait 1-0 en Belgique, les coéquipiers d’Hugo Lloris n’ont pu faire qu’un match nul (2-2) au match retour. Un nul après avoir mené deux fois au score. L’incapacité à tenir le résultat conduit Tottenham a rejoindre la liste des clubs éliminés.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter