Ligue 1, 35ème journée : le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Ligue 1, 35ème journée : le débrief du Vestiaire

Le compte à rebours a commencé à retentir dans l’ensemble des clubs de Ligue 1. Il ne reste plus que trois matchs à disputer. Les organismes sont touchés, les joueurs puisent dans leurs derniers retranchements avant de prendre des vacances bien méritées. Certaines équipes n’ont plus rien à jouer, d’autres jouent une place en Europe et encore d’autres tenteront, jusqu’à la fin de la saison, de sortir la tête de l’eau. Si tu n’as pu voir l’ensemble des matchs de la 35ème journée de Ligue 1, ne t’en fais pas, tu as cliqué sur le bon lien. Le Vestiaire du Sport est là pour toi, installe-toi tranquillement dans ton canapé, sors-toi une bière du frigo et déguste ce débrief parce que dans un mois, il sera trop tard.

Montpellier 0 – 1 Saint Etienne

On n’arrête plus les Stéphanois qui enchainent un treizième match consécutif sans connaitre le goût amer de la défaite. Grâce à Hamouma en début de match, les hommes de Jean-Louis Gasset s’impose chez un concurrent direct dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions. Qui aurait mis une pièce sur cette équipe à la trêve ? Certainement personne mais c’est pour ça qu’on l’aime notre Ligue 1. Tu peux être 18ème après 19 journées, enchainer quatre-cinq victoires et de nouveau prétendre à l’Europe. Au classement, Saint Etienne grille la politesse à Nice et se retrouve cinquième du classement avec 52 points tandis que Montpellier, qui a tenté la bagatelle de 25 tirs dans le match, rentre bredouille de son stade, encaissant une troisième défaite consécutive, et pointe à la 8ème place avec 46 points, à six points de son adversaire du soir à trois journées de la fin.

Le point sur l’Europe : Avec 52 points au compteur, ça sent bon pour Saint Etienne qui se rattrape parfaitement d’un début de saison complètement raté. Ce redressement est en grande partie du aux recrues hivernales qui ont apporté un certain vent de fraicheur dans la zone industrielle de la ville verte.

Lyon 2 – 0 Nantes

La bonne opération de la journée, elle est pour les Lyonnais. Dans la guerre de CM2 qui agite les deux présidents olympiens, c’est celui de Lyon qui s’en tire le mieux ce week-end avec une victoire 2-0 contre de faibles Nantais qui n’arrivent plus à mettre un pied devant l’autre depuis longtemps. Les Lyonnais n’ont plus connu la défaite en championnat depuis le 11 février et une défaite sur le même score que samedi après-midi face à Rennes. Grâce à Depay et Traoré, Lyon double Monaco au classement et devient dauphin du PSG avec 72 points. Pour Nantes, c’est la descente aux enfers : les joueurs de Ranieri n’ont connu la victoire qu’à deux reprises lors de la deuxième partie de saison et pointent à la dixième place avec 46 points au compteur.

Le point Europe : Lyon a clairement fait la bonne opération du week-end et devrait se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions. Le calendrier parle pour eux puisqu’ils recevront Nice et Troyes et iront à Strasbourg… Autant dire que c’est neuf points quasiment assurés.

Monaco 0 – 0 Amiens

Et comme une bonne opération n’arrive jamais seule, la mauvaise est là, juste là, juste en-dessous et elle est pour l’AS Monaco, qui n’a pu faire mieux qu’un match nul sans but à domicile face à une faible équipe d’Amiens… Enfin, une faible équipe sur le papier parce que dans jeu, samedi soir, ils étaient totalement capables d’aller empocher trois points à Louis-II. Malgré seize tirs, les Monégasques n’ont cadré qu’une seule fois. Comment gagner un match quand on n’est pas capable de trouver le cadre plus d’une fois ? Au classement, Monaco recule à la troisième place avec 71 points tandis qu’Amiens jouera une deuxième saison d’affilée en Ligue 1 la saison prochaine.

Le point Europe : Quand on vous disait il y a trois semaines qu’on sentait que Monaco n’allait pas se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions… La prochaine fois, vous nous écouterez un peu plus. Monaco ne va pas se qualifier, on vous le dit, c’est sûr et certain. Les joueurs du charpentier Jardim se déplacent deux fois et reçoivent Saint Etienne en pleine bourre.

Strasbourg 1 – 1 Nice

Mauvaise opération pour les deux équipes dans ce match puisque si Strasbourg s’imposait, l’équipe était quasiment maintenue en Ligue 1 ; si Nice s’imposait, la formation prenait une grosse option pour la qualification en Ligue Europa. Finalement, rien de tout ça : partage des points entre les deux équipes avec des buts de Saadi et Balotelli. Au classement, Nice recule à la septième place avec 51 points tandis que Strasbourg se met en danger pour cette fin de saison avec une seizième place et 35 points, à seulement trois points de la zone de relégation.

Le point Europe : Rien n’est perdu pour Nice qui est à un point de la qualification pour la Ligue Europa. Cependant, le calendrier ne joue pas en faveur de l’OGCN avec deux matchs à l’extérieur contre Marseille et Lyon et un match plus abordable avec la réception de Caen. Mais comme trois points ne suffiront pas, il faudra un exploit chez un mieux classé pour espérer une qualification en Ligue Europa.

Le point maintien : Strasbourg ne gagne plus et il est bien là le problème. La zone de relégation se rapproche à grands pas. Heureusement pour eux, il ne reste plus que trois matchs à jouer avant la fin de la saison. Mais niveau calendrier, tout semble compliqué avec deux matchs à l’extérieur, à Nantes et Rennes, et la réception de Lyon. Les Strasbourgeois vont jouer face à deux équipes qui ont encore quelque chose à jouer… Pas forcément les matchs les plus faciles à aborder pour une équipe en proie au doute.

Bordeaux 3 – 1 Dijon

Un match entre deux équipes qui n’ont plus rien à jouer dans ce championnat mais une belle partie avec deux équipes qui ont eu leur période. Bordeaux a ouvert le score par le renard des surfaces Sankharé avant que Dijon n’égalise en début de deuxième période. Grâce à un pénalty de Kamano et un but contre son camp de Rosier, Bordeaux empoche trois points mérités et reste sur trois victoires lors des cinq derniers matchs. Les Girondins sont neuvièmes avec 46 points tandis que Dijon est 12ème avec 42 points, restant sur deux défaites consécutives. Il est temps que ça se termine pour les deux équipes.

Troyes 3 – 1 Caen

Un match où il ne fallait pas arriver en retard puisque Caen a pris l’avantage dès la 4ème minute de jeu avant que Vercoutre, le gardien caennais, n’inscrive un but contre son camp permettant à Troyes d’égaliser. Finalement, c’est Troyes qui s’en sort le mieux en passant deux buts de plus et peut encore espérer se maintenir. Une victoire 3-1 qui intervient après plus de deux mois sans succès et une victoire 1-0 contre Metz. Au classement, Troyes est dix-huitième avec 32 points, à deux points de Toulouse 17ème, tandis que Caen est 15ème avec 37 points. Le Stade Malherbe est loin d’être sauvé et n’a plus gagné depuis le 4 mars 2018 lors d’une victoire 2-0 contre Strasbourg.

Le point maintien : Difficile de croire en le maintien direct des Troyens cette saison tant leur calendrier jusqu’à la fin de la saison est dantesque. Ils recevront Monaco avant d’aller à Montpellier et Lyon. Un zéro pointé à prévoir et une 19ème place en perspective. Pour Caen, c’est loin d’être fait mais comme on parie sur le fait que Troyes ne prendra aucun point sur les trois derniers matchs, le club normand arrivera à se maintenir.

Lille 3 – 1 Metz

ENFIN ! Les supporters l’ont longtemps attendu et elle est finalement arrivée. Cela faisait depuis le 28 janvier que Lille n’avait pas inscrit trois points en Ligue 1 et une victoire contre Strasbourg 2-1 à domicile. Et celle-là, elle fait du bien, surtout quand on voit que Troyes a gagné aussi. Il aurait été compliqué de s’en sortir avec une nouvelle défaite. Grâce à cette victoire 3-1 face à des Messins qui ont tout tenté sans jamais vraiment réussir à imposer leur jeu, Lille garde l’espoir de se maintenir en Ligue 1. Au classement, les Lillois sont toujours 19èmes avec 32 points tandis que Metz est toujours lanterne rouge… et devrait le rester avec 26 points.

Le point maintien : Le prochain match est capital pour Lille qui se déplace à Toulouse dans un match de la mort qui va valoir de l’or, avant de recevoir Dijon et d’aller à Saint Etienne pour clore cette saison de Ligue 1. On prédit un 3/9 pour Lille et ça ne suffira pas pour se maintenir… mais un barrage est largement envisageable. À partir de là, ce sera un peu la loterie.

Rennes 2 – 1 Toulouse

Qu’elle a été dure à aller chercher celle-ci mais qu’elle fait du bien pour des Rennais qui restaient sur quatre matchs sans victoire. Mis en difficulté par l’ouverture du score contre son camp de Gnagnon, les joueurs de Sabri Lamouchi ont renversé la tendance avant et juste après la pause. Ils ont fini par tenir ce score, non sans mal après l’exclusion de Siliki à la 70ème minute. Au classement, Rennes est repassé devant Nice et pointe à la 6ème place avec 51 points. Pour Toulouse, c’est un nouveau coup d’arrêt après une série d’une victoire et un nul. Les Toulousains pointent à la 17ème place avec 34 points.

Le point Europe : Pour Nice, tout reste à faire dans la course à la qualification pour la Ligue Europa. À seulement un point de Saint Etienne, les Rennais reçoivent Strasbourg et Montpellier et iront à Paris. On voit quatre points sur neuf pour les bretons, ce qui suffira certainement à accrocher un barrage, au moins.

Le point maintien : Toulouse ne compte que deux points d’avance sur Troyes et Lille avec trois matchs à jouer. Les Toulousains vont certainement jouer leur survie le week-end prochain en recevant Lille avant d’aller à Bordeaux et de recevoir Guingamp. On voit Toulouse empocher 4 ou 6 points, ce qui largement suffisant pour se maintenir.

Angers 1 – 1 Marseille

Il y avait une bonne opération à faire pour Marseille qui se déplaçait à Angers en cette 35ème journée de Ligue 1. Malheureusement, les joueurs du sergent Garcia n’ont pu ramener les trois points. Ils étaient pourtant bien partis avec l’ouverture du score précoce de Thauvin mais ils n’ont pas su garder cet avantage, encaissant un but dans les dernières minutes. Avec une victoire, les Marseillais doublaient Monaco. Il n’en est rien. Au classement, Marseille est toujours quatrième avec 70 points, à un point de Monaco et deux de Lyon. Du côté d’Angers, c’est un troisième nul en cinq matchs et une 14ème place au classement avec 38 unités. Les Angevins devraient sans trop de problème se maintenir en Ligue 1 et jouer une nouvelle fois dans le plus beau des championnats la saison prochaine.

Le point Europe : Marseille aurait pu gagner ce match mais aurait pu aussi le perdre. Un bon point donc, mais qui ne peut les satisfaire. Cependant, Rudi Garcia a bien fait tourner en vue de la demi-finale retour de Ligue Europa. Au niveau du calendrier, les Marseillais recevront Nice, iront à Guingamp et recevront Amiens. Ca devrait faire neuf points et on devrait voir la Canebière en Ligue des Champions la saison prochaine. Et qui sait, peut être qu’ils se qualifieront directement en remportant la Ligue Europa cette année. C’est tout ce qu’on leur souhaite.

Paris Saint Germain 2 – 2 Guingamp

Les joueurs du PSG seraient-ils déjà en vacances ? Quand on voit le niveau de jeu déployé lors de ce dernier match de la 35ème journée de Ligue 1, il y a de quoi se poser des questions. Menés 1-0 à la pause, les Parisiens n’ont pas tout de suite réussi à accélérer et ont encaissé un deuxième but. C’est le moment choisi par Cavani pour se mettre en route. Un but sur pénalty (contestable car la faute n’était pas dans la surface de réparation) et un autre sur une erreur défensive guingampaise et c’est tout le stade qui a pu souffler. Difficile à digérer pour des Guingampais qui pouvaient se replacer pour la course à l’Europe en cas de succès. Pour Paris, déjà champion, c’est un point de plus. Avec trois victoires lors des trois derniers matchs, les Parisiens pourraient même atteindre les 100 points. Pour Guingamp, c’est une série qui continue avec trois victoires et deux nuls lors des cinq derniers matchs. Les bretons sont 11ème avec 46 points.

L’équipe type de la 35ème journée de championnat :

Gardien : Oukidja le gardien strasbourgeois, parce qu’il a montré à Balotelli qu’il fallait en faire un peu plus à l’entrainement que frapper des pénaltys pour marquer.
Défenseurs : Gouano parce qu’il s’est fait expulser alors qu’il a subi un attentat de Diakhaby, Subotic parce qu’il n’avait plus le niveau Bundesliga mais du coup il a quand même le niveau Ligue 1, Gabriel Silva parce qu’on ne pouvait pas mettre son homonyme tellement il a été nul avec Paris et Eboa Eboa parce que ça, c’est 60 points d’un coup au Scrabble.
Milieux : Grenier parce qu’il a retrouvé un petit niveau, Plasil parce que le mec s’envoie des kilomètres et des kilomètres même en pré-retraite et Pépé parce que c’est certainement par lui que le maintien de Lille arrivera, donc on l’encourage.
Attaquants : Balotelli, Roux et Cavani, une attaque de feu meilleure que la BBC et la MSN réunies.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter