Le nouveau statut de la MLS
Photo Panoramic

Le nouveau statut de la MLS

L'ex-Ballon d'Or brésilien Kaka, qui vient de mettre un terme à sa carrière, parle avec beaucoup de bienveillance de sa dernière expérience aux USA

Des salaires à six chiffres pour les meilleurs d’entre eux, un championnat et une vie qui ne souffrent pas de la pression et des ragots des journaux à scandale, un niveau en constante évolution… Beaucoup de joueurs ont fait le choix, et parmi eux de grands noms, de s’exiler de l’autre côté de l’Atlantique en Major League Soccer.

Lorsque qu’un footballeur a tout gagné, les titres et l’argent en Europe, quoi de plus naturel que de grossir les rangs de la MLS ? Autre signe de la bonne santé de la ligue, les stars arrivent de plus en plus jeunes en Amérique.

Il y a une dizaine d’années, David Beckham avait ouvert la voie en rejoignant le Los Angeles Galaxy. Depuis, nombre de joueurs légendaires ont suivi son sillage : Pirlo, Villa, Gerrard, Henry, Keane, Lampard, Giovinco ou Kaka pour ne citer qu’eux.

Kaka, Ballon d’Or brésilien et ex-superstar du Milan ou du Real Madrid, vient de prendre sa retraite après trois saisons de haut vol à Orlando en Floride.

Il a livré son avis sur la ligue, estimant que cette dernière était en train de devenir le championnat du futur, son niveau de jeu se rapprochant des championnats européens : “il est loin le temps où les joueurs venaient prendre leur retraite en MLS. C’est l’image qu’il y avait ici quand je suis arrivé. Mais maintenant beaucoup de jeunes joueurs rejoignent la MLS. Ce qui a pour effet d’augmenter sensiblement le niveau technique et de faire de la MLS un championnat de premier ordre.”

Il est vrai que la MLS a ouvert ses portes aux futurs cracks du ballon rond. Un contingent non-négligeable venu d’Amérique du Sud est venu s’offrir son rêve américain. Profitant de clubs argentins, chiliens ou mexicains pas au mieux financièrement, la MLS attire de plus en plus les futurs Kaka, Messi, Veron ou Sanchez.

Seul championnat capable de concurrencer la MLS pour les joueurs désireux de quitter l’Europe, le championnat chinois n’est pas un problème pour Kaka :“C’est un championnat de mercenaires, qui attirent des joueurs qui préfèrent l’argent au football. Dans le futur, beaucoup de joueurs feront le choix de la MLS sans se soucier de la Chine.”

Aucun regret ne semble égratigner le passage de Kaka en MLS… Et celle-ci ne se plaindra pas de son rendement durant trois ans.

  1. avatar
    5 février 2018 a 17 h 37 min

    Tout à fait d’accord, à Montréal nous avons eu la chance d’avoir Drogba certes en fin de carrière, mais d’un niveau toujours respectable, sans compter l’expérience et le prestige associés !

  2. avatar
    5 février 2018 a 23 h 41 min

    Merci Fabrice

Répondre à Fabrice Baro Annuler la réponse.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter