Bertrand Traoré : portrait de la nouvelle recrue de l’OL
Photo Panoramic

Bertrand Traoré : portrait de la nouvelle recrue de l’OL

3 mai dernier, 25ème minute : Bertrand Traoré ouvre le score en faveur de l’Ajax Amsterdam contre l’OL pour le compte de la demi-finale aller de la Ligue Europa. Le premier but des néerlandais qui remporteront 4-1 ce match aller. Le quatrième but assassin est une nouvelle fois inscrit par Traoré, condamnant l’OL qui ne parviendra pas à combler à combler son retard lors du match retour. Moins de deux mois après son doublé, Bertrand Traoré débarque à Lyon pour environ 10 millions d’euros. L’occasion de revenir sur le parcours de l’un des grands espoirs du football africain.

Bertrand Traoré naît le 6 septembre 1995 au Burkina Faso de deux parents internationaux burkinabés.

Il est, comme son grand frère Alain Traoré, plongé très tôt dans le monde du football. Dès 2009, à tout juste 13 ans, il rejoint son aîné à Auxerre et découvre la France. Pendant qu’Alain fait ses débuts professionnels avec l’AJA et se fait remarquer par quelques frappes lointaines somptueuses, Bertrand poursuit sa formation et impressionne dans les sélections jeunes du Burkina Faso. Quelques mois après son arrivée à Auxerre et peu après son 14ème anniversaire, il participe à la Coupe du Monde des moins de 17 ans avec son pays où il inscrira un but avant l’élimination des Burkinabés par l’Espagne en huitième de finale. Début 2011, il a 15 ans lorsqu’il fait partie de la génération du Burkina Faso vainqueur de la C.A.N des moins de 17 ans. Il y inscrit trois buts, dont celui de l’égalisation en demi-finale face à la République du Congo, avant que son équipe ne s’impose aux tirs aux buts. C’est 3 jours avant son 16ème anniversaire qu’il dispute son premier match avec l’équipe A du Burkina Faso lors d’un match amical contre la Guinée Équatoriale.

Rapide, technique, décisif dans les catégories jeunes, il se fait repérer par Chelsea qu’il rejoint peu après son 18ème anniversaire, en 2013. Il signe très vite son premier contrat professionnel avec le club londonien qui le prête au Vitesse Arnhem pour la deuxième partie de la saison. Pour ses premiers pas aux Pays-Bas, il s’impose dans l’attaque du Vitesse et inscrit ses trois premiers buts en professionnel. Chelsea et le Vitesse Arnhem décident alors de prolonger le prêt pour la saison 2014-2015. Son club finira 5ème de l’Eredivisie et Bertrand Traoré, avec 13 buts, est le meilleur buteur du Vitesse Arnhem. Il revient à Chelsea plein de confiance, une confiance partagée par l’entraîneur d’alors José Mourinho qui décide de le conserver dans l’effectif. Mais pendant une saison compliqué pour les Blues, le Burkinabé obtient peu de temps de jeu : 16 matchs toutes compétitions confondues et 4 buts au compteur. Trop peu pour s’imposer devant des joueurs comme Pedro ou Willian sur le flanc droit de l’attaque de Chelsea. Antonio Conte, qui reprend les reines des Blues pendant l’été 2016, décide d’envoyer Bertrand Traoré en prêt dans un cador du football néerlandais: l’Ajax Amsterdam. Pour son retour au Pays-Bas, Bertrand Traoré s’impose dans la très jeune attaque de l’Ajax.

Sur le côté droit comme ailleurs, Bertrand Traoré devient un élément fort du finaliste de la Ligue Europa. Une saison marquée aussi par la Coupe d’Afrique des Nations. Les frères Traoré se retrouvent et finissent troisième de cette CAN. Mais si Alain inscrit le seul but de la petite finale, Bertrand, après un but en phase de poule, loupe son tir aux buts en demi-finale contre l’Égypte qui se qualifie ainsi vers la finale. Mais cette déception ne l’empêche pas de bien finir sa saison à l’Ajax Amsterdam au terme de laquelle il inscrira 13 buts. Suivi depuis quelques mois par la cellule de recrutement de Lyon, il a l’occasion de se montrer devant les supporters de l’OL pour la demi finale de l’Europa League. Deux buts au match aller pour convaincre les dirigeants de miser sur lui pour la saison prochaine. Car s’il fait une très bonne saison à l’Ajax, l’homme au 40 sélections en équipe du Burkina Faso à seulement 21 ans semble encore barré à Chelsea, champion d’Angleterre. Plus prêté mais vendu cette fois-ci, Bertrand Traoré peut s’installer dans la durée en Ligue 1 et prouver qu’il est bien une future star du football africain.

  1. avatar
    29 juin 2017 a 15 h 36 min

    Bonne présentation du néo-lyonnais!

    Cependant, si la double confrontation face à l’OL en demi de l’Europa League a beaucoup marqué les esprits des supporters et suiveurs du foot en général, et si Bertrand Traoré a pas mal marqué les esprits par son talent et sa réussite dans ces deux matchs là, en réalité, la cellule de recrutement de l’OL ne les a pas attendus pour suivre et approcher déjà (et donc bien avant!) le joueur.

    Heureusement d’ailleurs que l’OL ne se contente pas de ne suivre “que” les joueurs qui lui “font mal” occasionnellement, ce serait quand même très peu professionnel et très réducteur.

    On peut même se demander si ce n’est pas l’intérêt que l’OL lui portait depuis plus d’une saison qui aurait pu “booster” et “surmotiver” le joueur lors de ces rencontres, en l’incitant à en mettre “plein la vue” aux techniciens du club qui le motivait.

    • avatar
      29 juin 2017 a 17 h 10 min

      Merci !

      En effet il me semble qu’il a précisé pendant sa présentation que l’intérêt que l’OL lui portait déjà l’été dernier l’a aidé dans sa décision.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter