Bordeaux : Costil, la belle opportunité ?
Photo Panoramic

Bordeaux : Costil, la belle opportunité ?

Dimanche soir, au Matmut Atlantique, les supporters se préparent peut-être à dire au revoir à celui qui garde leurs buts depuis 8 ans maintenant, Cédric Carrasso. Rien n’est encore acté officiellement mais pour l’instant, aucune offre de prolongation n’a encore été rendue publique, et une rumeur ne cesse d’enfler en Gironde. Cette rumeur a un nom : Benoît Costil.

Effectivement, si Carrasso s’en va, ou n’est tout simplement pas prolongé, il faudra lui trouver un successeur, vite. Car le gardien n’est pas un élément qui bouge souvent dans un club, ce poste permettant des carrières bien plus longues qu’un joueur de champ. Raison pour laquelle, quand une opportunité se présente, il faut la saisir, et c’est peut être ce que les Girondins de Bordeaux vont faire.

De grands gardiens recrutés, mais pas formés

A Bordeaux, le gardien de buts n’est pas un joueur comme les autres. Tout au long de leur histoire, les Girondins ont vu passer d’excellents gardiens qui se sont inscrits dans la durée et dans l’histoire du club. Du regretté Dominique Dropsy en passant par Gaëtan Huard (encore aujourd’hui détenteur du record d’invincibilité sur une saison en Ligue 1) ou Ulrich Ramé (aujourd’hui Directeur Sportif), en Gironde, les gardiens ont l’habitude de développer une véritable histoire d’amour avec ce public pourtant réputé froid.

Il est aussi intéressant de signaler que pour remplacer son dernier rempart, le club ne fait jamais appel à son centre de formation, il va chercher son numéro un ailleurs. Ulrich Ramé a été débauché au SCO d’Angers et Cédric Carrasso lui, a été acheté à Toulouse pour environ 8 millions d’euros en 2009. Pendant ce temps là, les gardiens formés au club restent en numéro deux, jouent les coupes et finissent généralement par s’en aller.

Si Benoit Costil arrive aux Girondins, ils devront rapidement faire des choix car il y a déjà deux gardiens sous contrat au club : Jérôme Prior et Paul Bernardoni. Soit ils resteront et joueront les mêmes rôles que cette saison, l’un en doublure du numéro un et l’autre évoluant en CFA, soit ils seront prêtés, ou peut-être même vendus, pour ne pas barrer la route à la nouvelle génération qui ne va pas tarder à éclore. Néanmoins il s’agit là de deux très jeunes gardiens qui ont besoin de jouer pour progresser, et les cantonner uniquement à des rôles de doublures pourrait ralentir considérablement leur carrière.

Costil : évident et abordable

Pourquoi Benoît Costil ? Déjà, le plus évident, c’est un très bon gardien, régulièrement appelé en équipe de France. C’est un joueur confirmé qui fait des saisons pleines depuis longtemps, une valeur sûre de notre championnat. Il est grand, agile, à l’aise dans les prises de balle aériennes, très bon sur sa ligne, il est aussi capable de sortir vite dans les pieds des attaquants, tout ce que demande le football moderne. Mais au delà de ses qualités sportives, il est surtout en fin de contrat avec le Stade Rennais en juin prochain, ce qui éviterait des frais de transfert (ou du moins les réduiraient de façon conséquente). Ensuite, il n’a que 30 ans, ce qui est jeune à ce poste où l’on dure. Ca serait donc un investissement sur le long terme, et à moindre coup.

Enfin, quelle autre solution ? Remplacer Cédric Carrasso n’est pas chose facile si l’on souhaite un gardien du même niveau et manifestement aucun de ceux qui sont déjà là n’ont convaincu au point de pousser le club à passer par la promotion interne. En Ligue 1 les très bons gardiens seront impossible à aller chercher. Stéphane Ruffier est sous contrat jusqu’en 2020 avec Saint-Etienne, le faire venir coûterait très cher, même chose pour Anthony Lopes, le lyonnais. Ce dernier étant en plus dans un club avec de plus grands moyens, et des objectifs de Ligue des Champions, pour l’instant peu accessibles pour les Girondins. De plus, pour eux, Bordeaux ne serait pas vraiment une avancée dans leur carrière. La solution pourrait éventuellement venir de l’étranger mais ce n’est pas dans les habitudes du club.

Les arguments pour le convaincre

Que les Girondins veuillent de Costil est une chose, mais est-ce que Costil voudra de Bordeaux ? Les Girondins seraient une progression pour lui après Caen, Sedan, Vannes et le Stade Rennais. Il arriverait dans un club avec un passé, une histoire et la possibilité de gagner des titres (les coupes nationales en tête de liste). Mais les hommes de Stéphane Martin sont surtout en passe d’ajouter un argument de plus dans la balance : une qualification en Europa League, une compétition que son club actuel n’a plus connue depuis 2012, et à laquelle il ne participera pas non plus l’année prochaine.

L’ancien Bordeaux ne l’aurait peut être pas attiré mais de nouvelles têtes sont arrivées en Gironde cette saison. A commencer par le coach, Jocelyn Gourvennec. Le technicien breton sait manager ses hommes, leur parler, les amener à le suivre, et en plus, cerise sur le gâteau, il fait bien jouer ses équipes. Si quelqu’un peut le convaincre de venir, c’est bien lui. De plus, le groupe est jeune, plein de talents qui ne demandent qu’à être encadrés et guidés par de plus anciens. Une dynamique positive s’est mise en place cette saison, et va se poursuivre l’an prochain. Le club est en train d’opérer une véritable mue, c’est le moment idéal pour arriver.

En définitive, pour tout un tas de raisons, sportives ou financières, Benoît Costil serait effectivement une très belle opportunité pour Bordeaux. Il aurait la lourde tâche de succéder à un  grand gardien, adoré par le public mais… N’était ce pas déjà le cas pour Cédric Carrasso quand il est arrivé ? Prendre la succession d’Ulrich Ramé, de surcroît quand on est un ancien de l’Olympique de Marseille, n’était pas gagné d’avance, mais il l’a fait.

Les gardiens changent peu dans les clubs, encore plus en Gironde où ils ont une place vraiment à part. A Benoît Costil de faire le nécessaire pour que dans quelques années, comme ses prédécesseurs, on se dise qu’il est impossible à remplacer.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter