Sturridge, un sentiment d’inachevé
Photo Panoramic

Sturridge, un sentiment d’inachevé

Daniel Sturridge pourrait bien avoir touché ses dernières balles sous le maillot de Liverpool. Après une rechute, l’international anglais serait contraint de déclarer forfait jusqu’à la fin de saison. Avec plus de 4 saisons passées sous la tunique rouge avec du bon et du moins bon, l’heure est désormais au bilan.

C’était le bon vieux temps

31 Janvier 2015 : un jour qui restera gravé dans les mémoires des supporters de Liverpool. Ce jour, les Reds accueillaient West Ham dans un match de Premier League pas forcément spectaculaire sur le terrain. Ce match revêtait en revanche d’une autre importance : c’était l’occasion de revoir Daniel Sturridge fouler les pelouses après 5 mois d’absence. Auparavant, il ne s’était présenté que 3 fois au cours de cette malheureuse campagne 2014/2015.

Rentré à la 68ème minute du match, il ne lui faudra que 12 minutes pour ouvrir son compteur but et sceller une victoire 2-0 pour les Reds. Une situation qui a impressionné les supporters de par sa capacité à revenir et avoir une influence immédiate sur le jeu et les résultats de son équipe malgré une longue absence. C’était un moment où Sturridge semblait inestimable aux yeux du club et des fans. Comparé à aujourd’hui, les choses ont drastiquement changé et les rapports établis suggèrent davantage qu’il a joué son dernier match avec les Reds.

Le joyau de la Mersey

Lorsque Daniel Sturridge s’engage avec Liverpool au cours du mercato hivernal 2013, il est clair que Brendan Rodgers le voit comme un joueur talentueux. Certes, le joueur de 24 ans n’avait préalablement pas franchement brillé du côté de Manchester City ou de Chelsea, mais l’ancien entraîneur de Liverpool ne doutait pas qu’il n’avait besoin que de confiance et qu’on lui laisse la chance de prouver sa valeur, dans un club qui n’a pas vocation à dépenser des centaines de millions de livres sur un joueur.

Sturridge totalise 11 buts en 16 matchs pour sa première demi-saison. L’occasion de justifier les espoirs placés en lui et de découvrir une complémentarité très spéciale avec Luis Suarez. Une relation confirmée la saison suivante, où l’éclat de ce duo sur les terrains n’avait pas d’égal. Certes, Suarez était le talisman, mais ces deux-là réunis ont proposé des moments de football proche du génie. Sturridge aura scoré à 24 reprises et fût l’un des grands artisans de la saison exceptionnelle de Liverpool, peut-être la plus belle de l’Histoire du club en termes de jeu et de spectacle. On peut se rappeler du lob contre Everton, de son piqué déposé dans les filets contre West Brom ou encore de ses 3 buts gagnants en tout début de saison. A ce moment-là, personne ne se doutait que l’on assistait à ce qui reste encore le sommet de sa carrière.

Plus tard, les blessures commenceront à se présenter. Des blessures qui se confirmeront sur le plan statistique puisqu’en 2015 donc, il ne fera que 18 apparitions pour un total de 5 buts. Avec un Suarez parti et un Gerrard à bout de souffle, sans ses hommes forts, le club de la Mersey ne pourra par conséquent pas faire mieux qu’une 6ème place en championnat. Son but contre West Ham, son retour apparent après une parenthèse sportive de 5 mois ne sera finalement qu’illusion. Ses quelques fulgurances depuis ce moment ne seront que trop éphémères, comme en atteste son coup de pied extérieur en finale de la Ligue Europa 2016. Des brides malheureusement insatisfaisantes et trop peu nombreuses. Pour autant, ses statistiques générales restent absolument brillantes : avec 59 buts en 115 apparitions, sans tirer le moindre pénalty, il s’agit d’un fait remarquable. D’autant qu’il aura atteint la barre symbolique des 50 buts plus rapidement que Luis Suarez, Robbie Fowler ou encore Michael Owen.

Une irrégularité problématique

N’avoir joué qu’une bonne centaine de matchs en 4 saisons et demi résume parfaitement le problème récurrent de Sturridge. Un problème de blessure qui ternit sa réputation et qui fait que le point de rupture se consomme entre les 2 parties. Car malgré toutes ses réalisations pour Liverpool, beaucoup ne se souviendront que d’un homme de cristal qui ne pouvait jamais rester en forme plus de quelques semaines. Par ailleurs, on ne garde bien souvent en mémoire que la fin d’une histoire que l’histoire elle-même. Fernando Torres ou Michael Owen pourront justifier de cela. Le lever de rideau potentiel de Sturridge risque donc d’être douloureux pour l’anglais.

Cette saison, Sturridge aura davantage joué le rôle de spectateur que de joueur. Il ne totalise en effet que 6 réalisations et sa dernière titularisation en Premier League remonte déjà au 2 janvier, soit déjà près de 5 mois ! Une éternité… Il n’aura pas vraiment eu l’occasion de recréer des moments rappelant justement les bons moments. Il est aujourd’hui clair que ses meilleurs jours sont désormais derrière lui. Contre Southampton en Cup, on se souvient de sa tentative de conserver le ballon en jeu face au Kop : un moment douloureux pour ses supporters, révélateur du temps passé comme à l’image d’un chanteur vieillissant ne sachant plus tenir la note.

Aujourd’hui, Sturridge n’a plus de valeur sportive pour Liverpool, mais dispose toujours d’une valeur salariale importante. C’est la raison pour laquelle il serait étonnant de voir Jurgen Klopp le conserver dans son effectif la saison prochaine. Le dynamisme, le rythme et la fougue qui faisaient son talent autrefois a disparu. A 27 ans, il se retrouve désormais plus proche de la fin que du début de sa carrière.

Un passage à respecter

Pas la peine d’avoir fait la plus grande école pour comprendre que Sturridge n’a pas gagné l’amour de l’ensemble des supporters de Liverpool. Ses rechutes incessantes doublées d’une petite forme d’arrogance laissant un petit goût d’inachevé dans la bouche. L’international anglais n’a pas eu une carrière sur les bords de la Mersey comme les supporters pouvaient l’espérer. C’était un parcours en dents de scie, parfois chaotique, parfois exceptionnel. Sa carrière globale avec le maillot de Liverpool mérite toutefois des éloges.

 

Il faut rappeler que Sturridge est l’un des joueurs les plus talentueux que le club de Liverpool ait eu dans ses rangs. Sans oublier toute l’influence qu’il a eue dans l’équipe sur ces dernières années. A son paroxysme, il a fait partie des meilleures gâchettes d’Europe et sa brillance lors de la saison 2013/2014 ne devrait jamais être minimisée. Pour autant, force est de constater que le temps fera oublier son parcours en Mersey, surtout qu’il risque de partir dans le plus strict anonymat avec cette saison inoubliable. Un constat terrifiant pour un joueur aux qualités immenses.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter