Quels clubs composeront le Big 4 de la Premier League ?
Photo Panoramic

Quels clubs composeront le Big 4 de la Premier League ?

Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. A moins d’un mois de la fin du championnat de Premier League, le suspense est à son maximum concernant l’attribution des places qualificatives pour la Ligue des Champions. Qui saura prendre le dessus sur ses adversaires, décryptage club par club.

Chelsea : Champion avant l’heure

Les Blues d’Antonio Conte ne visent plus une place dans le Big 4, ils espèrent encore mieux que cela. Leader sans partage depuis le mois de novembre, Chelsea n’est plus qu’à quelques marches d’une 6ème couronne nationale. Avec 4 points d’avance sur son dauphin, 11 sur le 4ème et un calendrier franchement favorable, on ne voit pas ce qui pourrait arriver aux Blues.

Seuls Everton et Middlesbrough se glisseront sur leur route et auront un réel enjeu à se battre pour les 3 points. Pour le reste, Chelsea devrait tranquillement faire sa loi, même si ses derniers résultats peuvent laisser à penser une baisse de régime, d’autant que Chelsea réussit plutôt bien aux Toffees en règle générale. Mais avec 4 matchs à domicile sur leurs 6 restants, Hazard et sa troupe auront tout le temps de faire plaisir à leur public et de se placer dans le chapeau 1 de la Ligue des Champions.

Tottenham : Enfin devant Arsenal !

La saison passée, Tottenham laissait filer la 2nde place du championnat au cours de l’ultime journée. La conséquence sportive n’était pas si importante que cela, les Spurs étant malgré tout directement qualifiés pour la Ligue des Champions. Mais l’affront moral était trop odieux : il s’agissait de la 21ème année consécutive qu’Arsenal terminait devant son meilleur ennemi. Ce cas de figure ne devrait pas se répéter cette année.

Avec 71 points et encore 6 matchs à jouer, Tottenham devrait réaliser sa plus belle saison depuis 60/61. A cette époque, les londoniens étaient le premier club anglais du XXème à réaliser le doublé coupe-championnat.  Par ailleurs, leur marge de points est suffisamment importante pour ne pas les voir se faire rattraper par quiconque, en dépit d’un calendrier compliqué : réception des Gunners et des Red Devils et déplacement à Hull lors de l’ultime journée, candidat à la descente.

Liverpool : les années se suivent et se ressemblent

Les Reds risquent bien de payer les pots cassés de leur début d’année 2017 catastrophique. Alors que la période du Boxing Day s’était déroulée à merveille, Klopp et ses hommes ont enchaîné sur des mois de janvier et février absolument calamiteux : 1 seule victoire sur ces 2 mois de compétition. Le bilan est sans appel : au lieu de concourir pour le titre avec Chelsea, Liverpool pourrait bien perdre sa place dans le Big 4.

Actuellement 3ème avec 66 points, mais possédant 2 matchs d’avance sur ses concurrents directs et distants de 3 petits points maximum, le club de la Mersey devrait très prochainement descendre d’un cran voire deux au classement. Ce deuxième cas de figure est suffisant pour les voir dire adieu à la Ligue des Champions. Liverpool s’apprête donc à jouer 4 finales que le club doit nécessairement remporter pour maintenir un mince espoir de qualification.

Manchester City : Sauver les meubles

La première saison de Pep Guardiola à la tête du club mancunien n’aura pas été de tout repos. Après des débuts sous les meilleurs auspices (6 matchs, 6 victoires), les Skyblues ont fini par ranger les armes et rentrer dans les rangs. Récemment éliminé de la Ligue des Champions par l’AS Monaco et de la FA Cup par Arsenal, Manchester City n’a plus qu’à se concentrer sur sa qualification à la prochaine Ligue des Champions.

Un objectif d’autant plus possible qu’à l’exception de sa prochaine confrontation contre Manchester United, le calendrier des Citizens est largement à leur portée, ne rencontrant pas d’adversaires très sérieux et ne se déplaçant que 2 fois d’ici la fin de saison. Par ailleurs, même une contre-performance à l’Etihad face à United leur laisse toujours leur destin entre leurs mains. Si Guardiola n’a pas fait l’unanimité sur l’ensemble de cette saison, il devrait sauf retournement de situation rocambolesque au moins assurer le minimum.

Manchester United : le moteur Diesel

La saison des 2 Manchester est diamétralement opposée, pour un résultat finalement quasi similaire. Du côté des Red Devils, la saison n’a pas démarré sur les chapeaux de roues. Mettant du temps à trouver ses automatismes offensifs, le club subit 2 revers consécutifs face à City et Watford avant d’enchaîner sur un mois d’octobre sans la moindre victoire. Depuis ce passage délicat, José Mourinho n’a plus vu son équipe perdre en championnat, lui permettant de recoller aux basques de Manchester City et du Big 4, au point même de pouvoir lui repasser devant ce week-end.

Ce derby risque d’ailleurs d’être le tournant de la saison puisqu’en cas de victoire, United pourrait passer devant City et recoller à égalité de point avec Liverpool en comptant toujours 1 match de retard. Une position favorable à son accession à la Ligue des Champions, mais nécessaire au vue de son calendrier à venir (Arsenal et Tottenham). En revanche, s’ils sont amenés à perdre, ils ne pourraient que revenir à égalité de point de Liverpool en cas de victoire sur leur match en retard. Tout devrait donc se passer dans le Nord de l’Angleterre pour cette fin de saison

Arsenal : la saison de trop ?

La régularité d’Arsenal en championnat est impressionnante. Si bien que le club a enchainé une qualification en Ligue des Champions pendant 19 années consécutivement. Hélas, la saison 2016/2017 risque d’être celle qui marque l’arrêt de ce club en C1. Une saison proche des précédentes avec une 2ème partie de saison compliquée, une élimination en 1/8ème de finale et une finale de coupe ; Et pourtant une saison si différente.

Actuel 7ème de Premier League, Arsenal est dans les choux pour une accession à la Ligue des Champions. Même s’ils disposent d’un nombre de matchs en retard (3) plus important que les autres et qu’en cas de victoire sur ces 3 matchs, le club recollerait à hauteur de points de Liverpool, on n’imagine franchement pas le club réaliser un sans-faute jusqu’à la fin de saison. Le club et ses joueurs semblent déjà avoir la tête à la saison prochaine et aujourd’hui il semble plus important pour les Gunners de terminer avec un trophée plutôt qu’avec une accession impossible en Ligue des Champions.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter