Retour sur les deux rencontres de l’équipe de France
Photo Panoramic

Retour sur les deux rencontres de l’équipe de France

L'équipe de France avait devant elle un mois de Mars, certes léger, mais avec des enjeux importants. Il fallait que les Bleus prennent 3 points au Luxembourg, mais il fallait également que les français montrent leur puissance face à la Roja ce mardi au Stade de France, ce qui fut plus compliqué...

Deux matchs différents

Samedi dernier, la France avait rendez-vous au Luxembourg pour jouer son 5ème match de qualification pour la Coupe du Monde. Devant 8000 spectateurs, dont 1200 supporters français, les Bleus se sont imposés 3-1 dans la simplicité. Olivier Giroud ouvre le score à la 28ème minute, grâce à une très belle passe en retrait signé Djibril Sidibé (qui se blessera au thorax durant la rencontre). Seulement 6 minutes après l’ouverture du score de l’attaquant d’Arsenal, Blaise Matuidi arrive en retard sur Daniel Da Mota qui s’écroule dans la surface, ce qui offre un pénalty aux luxembourgeois, converti et qui relance le match. Les français ne se laissent pas marcher sur les pieds, et inscrivent 2 buts à 40 minutes d’intervalle (37ème et 77ème minutes) grâce à Antoine Griezman et de nouveau Olivier Giroud. Grâce à son doublé Olivier Giroud devient le 10ème meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France, ce qui signifie que malgré ses performances décevantes de temps à autre, il a su se révéler important pour l’équipe.

La rencontre de mardi soir fut à l’opposé du match de samedi dernier. Pour la première titularisation de Kylian Mbappé, la France n’a pas su trouver la faille contre cette belle équipe d’Espagne. Après une première mi-temps discrète, les Bleus trouvent le chemin des filets dès le début de la seconde période… Mais malheureusement, le but d’Antoine Griezmann est refusé car l’arbitrage vidéo montre clairement que Kurzawa est hors-jeu. Et la France craque par la suite, sur pénalty et sur un but validé par l’arbitrage vidéo… Comme quoi, cette nouvelle technologie ne peut pas sourire à tout le monde…

Des jeunes espoirs en difficultés

Mendy, Bakayoko, Tolisso, Thauvin, Mbappé… Les cinq nouveaux joueurs appelés par Didier Deschamps ont eu quelques difficultés à s’imposer et à créer du jeu lors de ces deux matchs.
Le jeune Kylian Mbappé (18 ans) était celui que tout le monde attendait et il a, en partie, répondu présent malgré un manque de réalisme devant le but (2 grosses occasions lors des 2 matchs). Rapide, agile, disponible… Le gamin monégasque a montré qu’il pouvait, déjà, porter le maillot de son pays.

Corentin Tolisso a joué un seul match, contre l’Espagne. Aligné en tant que milieu droit, il a su montrer qu’il n’avait pas peur de jouer contre des grands joueurs comme Iniesta. Il a bien couvert son côté mais devra faire ses preuves en Europa League, contre le Besiktas, afin que le sélectionneur le rappelle au mois de juin.

Tiémoué Bakayoko a énormément déçu. En manque de repères, il a perdu plusieurs ballons contre l’Espagne, dont une perte de balle qui a provoqué ensuite le pénalty transformé par David Silva. Pour espérer une nouvelle sélection, il faudra que le jeune milieu de l’ASM montre qu’il peut “être le patron” sur le terrain.

Pour Florian Thauvin, aucun temps de jeu ne lui a été proposé par Didier Deschamps, préférant faire jouer Thomas Lemar.

Ces deux matchs nous ont permis de retrouver notre belle équipe de France, qui nous avait fait rêver en juin dernier, et malgré cette défaite contre la sélection espagnole, les Bleus ont toutes les qualités requises pour aller loin en Russie dans deux ans…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter