Girondins de Bordeaux, le début d’une nouvelle ère
Photo Panoramic

Girondins de Bordeaux, le début d’une nouvelle ère

Un stade flambant neuf, des supporters enivrés, de nombreux jeunes talents et un coach ambitieux voilà les éléments qui ont transformés le Football Club des Girondins de Bordeaux en 2014-2015. Cette année à marqué un tournant important pour le club si habitué à rester mesuré. Quel bilan tirer de la première année de l'ère nouvelle "Willy Sagnol/Nouveau Stade" ?

Au terme d’un match de gala remporté 2-1 dans un nouveau stade plein à craquer, les Girondins terminent leur saison 6ièmes avec 63 points, et espèrent voir le PSG soulever là coupe de France pour obtenir le droit de jouer le tour préliminaire de la Ligue Europa. Dans les faits, rien de flamboyant, un classement même un peu décevant pour le club qui se doit d’être au minimum présent en Coupe d’Europe. Mais pourtant cette saison a réveillé bien des espoirs chez les supporters. Pour sa première année à la tête de l’équipe, Willy Sagnol a montré des intentions de jeu nouvelles, et a remodelé l’effectif avec de nouvelles recrues. Enfin le changement de stade largement fêté par les supporters girondins semble donner au club une ferveur nouvelle, et la promesse de lendemains glorieux dans cette enceinte encore immaculée.

 

Un bilan comptable peu glorieux

Une sixième place sans titre, avec l’incertitude d’être européens, pour les Girondins au plan comptable c’est dans la lignée des 6 dernières années depuis le titre de 2009. Toujours entre là 7ème et 5ème place, avec une coupe de France (2013), ils ont toutefois cette année terminé le championnat avec 10 points de plus que la saison précédente, c’est un motif de progression non-négligeable. D’autant que le spectacle a été au rendez-vous, hormis le cataclysmique 0-5 contre Lyon, les Girondins ont plus que rivalisé avec les 5 de tête en battant le PSG, Monaco, Marseille et St Etienne au Stade Chaban-Delmas.

Willy Sagnol n’a pas perdu de temps cette année, dès sa prise de fonction il s’est entouré d’un staff conséquent (2 adjoints en plus), a amené 6 recrues pour 10 départs et fait signer 8 nouveaux contrats pro à des jeunes. L’effectif n’est plus le même, on n’avait pas vu autant de mouvements à Bordeaux depuis Ricardo en 2005-2006. Ce grand changement semble clore définitivement la période morose de “l’après Laurent Blanc”, que Jean Tigana et Francis Gillot ont subi durant leurs expériences en Gironde. Entre 2010 à 2014, l’armature de l’équipe ne s’etait jamais véritablement forgée, Sané, Sertic ou Diabaté n’ont jamais réussi à fédérer l’équipe autour d’eux sur le terrain. Par conséquent, à son arrivée Sagnol, contrairement à Bielsa, Fournier ou Jardim n’a pas bénéficié de cadres solides sur lesquels s’appuyer. Dans la lutte finale pour la coupe d’Europe, ce sont ces cadres qui ont permis à Lyon, St Etienne, Marseille ou Monaco d’être devant les Girondins cette saison.

 

Un renouveau du potentiel offensif…

Le changement de cette année a donné de l’élan à un nouveau projet : en même temps que son équipe découvrait son nouveau stade, un groupe plus jeune a saisi sa chance, et Sagnol a su le driver avec autorité et intelligence.

Tout d’abord, c’est l’émergence de talents offensifs qui a ravi cette année. Le renfort de Khazri a été bénéfique : avec 9 buts et 5 passes en 31 matchs, il s’est imposé comme un élément important dans l’animation (tireur de coup franc notamment). À ses côtés, c’est Diego Rolan qui a véritablement pris une nouvelle envergure, avec 16 buts marqués en 28 titularisations, pour celui qui n’avait marqué que 2 buts sur ces 25 premiers matchs. Sanctionné par Sagnol au soir de la 18ème journée suite à une altercation sur le banc de touche avec un coéquipier, mis avec la CFA pendant 2 semaines, son retour n’en a été que plus exceptionnel. En inscrivant deux doublés pour la dernière au Parc Lescure et pour la première dans le Nouveau Stade Bordeaux Atlantique, il fait logiquement partie de la sélection uruguayenne pour la Copa America. Cheikh Diabaté ne disputant que 15 matchs (pour 8 buts !), ce sont 4 nouveaux attaquants qui ont débuté cette année :

 

  • - Emiliano Sala parti en prêt à Caen en janvier (5 buts en 13 matchs là bas)
  • - Thomas Touré qui à 21 ans a séduit par sa fougue et sa vitesse sur le front de l’attaque (2 buts et 4 passes décisives en 16 titularisations)
  • - Enzo Crivelli, attaquant titulaire des U20 français qui a marqué son premier but lors de sa première titularisation (1-1 contre Lyon, 37ième journée)
  • - Isaac Kiese Thelin, arrivé en janvier, auteur d’un but et de 3 passes en 12 titularisations.

 

Du bon et du moins bon mais une quantité d’attaquants qu’il faudra réduire pour la saison prochaine, Henri Saivet, Nicolas Maurice-Belay ou Jussiê ont peu joué, en partie à cause de cette concurrence.

 

…mais un équilibre défensif à retrouver

En défense ensuite, le monstre Carlos Henrique parti l’an dernier, Sagnol a recruté 3 joueurs pour compléter la défense autour de Lamine Sané et Mariano. Nicolas Pallois (ex-Niort) s’est montré globalement solide même si quelques faiblesses sont à noter pour sa première saison en Ligue 1. A côté de lui, Lamine Sané le capitaine a gagné en sérénité, mais semble encore trop juste pour être le véritable leader défensif de l’équipe. Si le côté droit Mariano/Rolan a été très satisfaisant, le côté gauche nettement moins. La blessure de Théo Pellenard et les contres-performances de Maxime Poundjé ont propulsé Diego Contento (ex-Bayern Munich) comme seul latéral disponible, plein d’envie mais d’approximations aussi. Par conséquent le jeune Frederic Guilbert (19 ans) pourrait le suppléer un peu plus l’an prochain. Tiago Ilori prêté par Livrpool ne s’est quant à lui jamais imposé en Gironde, avec un manque d’envie criant pour cet espoir du football, dépassé sur le terrain par Marc Planus qui a pu profiter d’adieux bien légitimes.

Enfin au milieu de terrain, Gregory Sertic a été mis en confiance tôt dans la saison, endossant le rôle de capitaine et de patron au milieu de terrain, mais rapidement son manque de rendement et un investissement supposé douteux ont changé la donne. Auteur d’un seul but (et 0 passe) en 24 titularisations, il est mis sur la touche au profit de Clément Chantôme (ex-PSG) qui arrive en janvier. Une situation difficile pour un Sertic attaché au club, qui n’a pas encore reçu de proposition de prolongation. À ses côtés, Plasil a fait le boulot : sans éclats, il termine la saison avec 1 passe décisive en 31 titularisations, peu pour être un véritable leader technique. Pour compenser le manque de taille et de puissance physique, Sagnol a choisi de faire monter Cedric Yambéré d’un cran au milieu, plutôt bon dans ce rôle il a toutefois encore des carences pour le haut niveau. Pour la saison prochaine, Abdou Traoré a obtenu une prolongation de contrat, pas forcément suffisant pour renforcer ce secteur.

Au poste de gardien, une doublure devrait venir épauler Cedric Carrasso et le jeune Jerôme Prior ; le Slovène Azbe Jug quittera le club après avoir vécu un calvaire sur les deux matchs d’interim qu’il a débuté.

 

Au final, cette année a apporté de grandes satisfactions, mais l’été qui arrive promet d’être encore agité. La gestion et les moyens de Sagnol sont aux antipodes de ceux de Francis Gillot : en demandant à ses dirigeants un pouvoir élargi, Willy Sagnol veut aller vite et inculquer cette identité plus allemande aux Girondins. En poussant les Girondins à regarder vers le haut, Sagnol a réussi sa première année et laisse espérer encore mieux pour l’an prochain. Après tout, Laurent Blanc a mis 3 saisons pour ramener un titre que les Girondins attendaient depuis 10 ans (1999-2009). Alors objectif 2019 pour Sagnol ? À Bordeaux en tout cas, tous les rêves sont permis.

 

  1. avatar
    31 mai 2015 a 22 h 36 min

    Merci beaucoup !

  2. avatar
    1 juin 2015 a 8 h 33 min
    Par Dico

    Laurent Blanc à mis 2 saisons pour être champion……2008 2ème et 2009 1er

  3. avatar
    1 juin 2015 a 13 h 01 min

    Effectivement c’est une erreur, pourtant le souvenir de sa dernière saison me hante encore.

  4. avatar
    2 juin 2015 a 15 h 34 min
    Par gregmar

    Jussie et Saivet n’ont pas joué, pas à cause de la concurrence, mais à cause de blessures. Saivet est largement titulaire à Bordeaux. D’ailleurs, c’est Maurice-Belay qui a fait les frais de son retour en fin de saison.
    Après, pour avis perso, je trouve dommage ce procès fait à Sertic. Ses statistiques ne veulent pas dire grand chose, étant donné qu’il avait un rôle de milieu défensif. On touche du doigt là un manque dans l’effectif de Bordeaux : un vrai milieu récupérateur, Poko ne s’imposant pas et Yambéré étant encore pas habitué au haut niveau.
    Le gros travail de l’intersaison sera surement de gérer tout le secteur offensif, car il y a aujourd’hui beaucoup de joueurs (Crivelli, Sala, Diabaté, Kiese, Rolan, Touré et Jussie)

  5. avatar
    2 juin 2015 a 19 h 04 min

    Oui les trois (Saivet, Maurice-Belay et Jussiê) ont vraiment subit les blessures c’est un fait, je ne doute pas de leur apport. Maurice Belay a souvent été performant dans ses entrée en jeu, mais sa cuisse semble un peu fragile sur la fin de saison, et c’est vrai que le retour de Saivet fait plaisir à voir. Il y aura un vrai chantier sur le front de l’attaque, j’espère qu’on pretera quelques jeunes comme on a l’habitude de le faire.

    Au sujet de Sertic, oui Sagnol ne l’a pas laissé continuer dans ses performances, il a préférer agir et le mettre de côté, il a sûrement de l’exigence envers lui et c’est peut être bien que ca mette un peu plus de pression a Sertic pour prendre ce rôle de relayeur/récupérateur qui manque à cette équipe. Avec Chantome en plus on aura sûrement moyen de monter un projet stable dans l’entre jeu.

    Le réel chantier reste la défense, c’est le poste où on a besoins de renforts pour compenser les 3 départs. (Planus, Ilori et malheureusement Faubert).

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter