Coupe de la Ligue : Créteil, fondu à la Savoyarde
Photo Panoramic

Coupe de la Ligue : Créteil, fondu à la Savoyarde

Les joueurs de Christophe Mazel ont mal négocié le premier tour de Coupe de la Ligue en s’inclinant à domicile contre Chambéry, 24-29. Les jeunes cadres Mocquais, Ferrandier et Gibelin n’ont pu contenir les assauts récurrents des Savoyards, qui éliminent de la compétition le club val-de-marnais, très peu revanchard de sa relégation de la saison passée. Une défaite cruelle, due au manque d’implication offensive et aux erreurs techniques du collectif, plongeant le club val-de-marnais dans le doute à une semaine de la reprise du championnat de Proligue. Analyse du match. 

Le debriefing

Dans un Palais des Sports surchauffé, les Cristoliens débutent ce premier tour de Coupe de la Ligue face à une solide équipe de Chambéry, huitième de finaliste l’an passé. Revanchards à l’issue des précédentes rencontres de championnat, toujours remportées par le club hôte, les Chambériens réussissent à imposer leur rythme d’entrée de jeu (0-3, 4′).

Dans un match très serré en défense, les visiteurs par l’intermédiaire de l’arrière gauche Quentin Minel (7/12) vont faire la différence la première mi-temps. Michael Robin irréprochable, sur sa ligne avec 8 arrêts, empêche les Béliers de décrocher au score (6-10, 22′).

En outre, Chambéry va bénéficier des nombreuses erreurs offensives cristoliennes, pour réciter un concerto de tir à neuf mètres et prendre un avantage non négligeable à la pause, 9-13. Malgré cette aisance technique du côté de Chambéry, la sortie sur blessure de l’ailier Fahrudin Melic à la 29e minute de jeu refroidit les ardeurs des Savoyards en attaque.

Au retour des vestiaires, la reprise du match pour les visiteurs est beaucoup plus compliquée. Les exclusions temporaires à répétition, du côté de Chambéry, pour Marescot et Traoré, permettent à Créteil de recoller au score (11-13, 33′). Les percées d’Étienne Mocquais (6/12) et d’Issam Tej (6/7) redonnent confiance aux “Béliers”. Le gardien Mickaël Robin (20 arrêts) en profite alors pour redonner confiance au jeu de Créteil, en repoussant les tentatives de tirs adverses.

À la 50e minute de jeu, le jeune espoir Alexandre Tritta (5/10) remet de l’ordre sur le terrain pour mieux ralentir les ardeurs cristoliennes, 20-25. Sous l’impulsion de Yann Genty qui réalise 21 parades, Chambéry conserve son avantage (22-25, 54′). Malgré l’agressivité des joueurs de Christophe Mazel en défense, les Chambériens ne fléchissent pas en attaque. L’arrière Quentin Minel, en position de funambule profite d’une percée extérieure de l’Espagnol Mindegia pour alourdir le score d’un magnifique lob sur son côté gauche (58’).

Les joueurs de Créteil ont beau vouloir revenir en fin de partie, le portier Yann Genty achève les espoirs des Cristoliens, en arrêtant net les ballons des arrières Csepreghi et Pereira, très à la peine à la finition. Le dernier tir de l’ailier Mocquais n’y changera rien, Créteil s’incline 24-29 (60′). La malédiction cristolienne est enfin vaincue ! Les Jaunes et noirs peuvent passer au prochain tour sereinement avec la réception d’Istres, autre pensionnaire de Proligue. À l’inverse, Créteil doit se reconcentrer sur le championnat avec la réception de Caen, ce vendredi.

Le MVP du match

Étienne Mocquais a été le joueur le plus en vue dans cette confrontation. Le jeune ailier a pleinement rendu satisfaction à son coach tout au long de la rencontre. Intenable dans les prises d’intervalles, efficace dans les montées de balles, l’ailier gauche a vraiment rayonné par son talent dans ce premier tour de Coupe de la Ligue.

Avec six buts sur douze tentatives, l’international junior a littéralement mis en déroute la défense chambérienne, par son assurance du jeu placé. De plus, très sollicité sur son aile, il a brillé à merveille dans ce collectif cristolien, très friable en attaque. Le discret attaquant avec sa belle prestation individuelle du soir peut se targuer d’être le digne successeur de la légende Hugo Descat.

La stat

2, comme le nombre de buts inscrits par les deux gardiens de but, sur ce premier tour de Coupe de la Ligue. Dans ce choc du dernier rempart, Mickael Robin (20 arrêts) et Yann Genty (21 arrêts) ont inscrit leur premier but de la saison, avec une réalisation chacun. L’affront est venu de Genty, désireux de défier Robin avec un but sans gardien à la 38e minute. Vite répondu par le portier cristolien, qui clôt le débat avec un but pleine lucarne à la 41’. Un choc de gardiens qui aura entretenu le suspense de cette rencontre très disputée.

La déclaration

Véritable moteur de l’équipe savoyarde, le demi-centre Quentin Minel, ancien pensionnaire d’Oubron confie avec émotion : « J’étais content de revenir à Créteil même si ça a bien changé. La victoire et la qualification sont au bout pour nous. C’est le plus important pour un match de reprise qui a vu un peu de déchet de part et d’autres. C’est le rodage encore. Ça fait plaisir de revoir certaines têtes en tout cas. »

  1. avatar
    12 septembre 2017 a 15 h 33 min
    Par Chorlet

    Très bon article Monsieur Coupeau

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter