Le PSG assure le spectacle
Photo Panoramic

Le PSG assure le spectacle

Reprise de la ligue des champions EHF pour nos clubs français.

Un Paris Saint Germain Handball très appliqué

Autant en attaque qu’en défense, le PSG a régalé pour sa reprise en Champion’s League. En gagnant devant son public 36-25 contre le HC Meshkov Brest, Paris a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, grâce notamment à un Mikel Hansen très concentré en attaque (8 buts) ainsi qu’un Thiery Omeyer écoeurant les attaquants adverses. Bref, le PSG a frappé les esprits encore une fois.

En ce dimanche 15 février, toujours privé de Luc Abalo, Paris a tout de même été très appliqué et efficace pour remporter son match. En plus du scoring de M.Hansen, 4 buts de W.Accambray, 6 buts du pivot I.Vori (rentrant seulement en cours de partie) et quelques éclairs de génie de D.Narcisse et de S.Honrubia (3 buts chacun), toute l’équipe a répondu présent en attaque.

Une attaque au top

Pour commencer, tout le monde a marqué. Mis à part les gardiens, tous les joueurs ont contribué aux 35 points de leur équipe (même les deux jeunes sortis du centre de formation : B.Kounkoud et D.Garain). Cette efficacité montre que les schémas tactiques et enclenchements fonctionnent enfin et que tous les joueurs y participent. Jusqu’alors, l’équipe se contentait d’exploits individuels de la part de ses stars Hansen, Narcisse, Accambray et autres Abalo-Barachet, mais cette année 2015 sera toute autre ! Maintenant toute l’équipe participe !

Le jeu en montée de balle et en attaque placée devient fluide, les joueurs se trouvent sur le terrain les “yeux fermés” ( à voir : le but de D.Narcisse à la 29’59″ !). Et les automatismes se créent entre les joueurs, ce qui n’est pas pour déplaire la Halle Pierre de Coubertin (3000 spectaceurs présents).

Une défense enfin complète à tout les postes

Tout d’abord les points faibles ont disparu : les deux minutes d’exclusion temporaire (notamment celles de Z.N’Diaye, M.Hansen ou I.Vori), les pénaltys concédés (seulement 1 sur l’ensemble de la partie). Le PSG a pu installer une muraille solide pour protéger sa cible, permettant par la même occasion à T.Omeyer de sortir des arrêts dont seul lui a le secret.

Les points forts : 6 joueurs de champs adverses finissant à 0 but marqué, un T.Omeyer en feu (jouant les 60′), une obligation pour l’adversaire de prendre des tirs de loin ou sur de longues possessions, forçant des tirs fermés aux ailes. Le PSG a enfin une défense 0-6 de zone compétitive.

Maintenant les joueurs s’entraident, ils communiquent entre eux, ils se partagent la prise en charge du pivot et seuls les tirs de loin (point faible de la 0-6) posent encore de gros problèmes car T.Omeyer, masqué par ses défenseurs poste 2 et 3, a souvent quelques difficultés (il faut bien qu’il en ait parfois) pour lire les trajectoires de tirs puissants (piste de travail probable).

Conclusion : Le PSG Handball va effrayer plus d’une équipe. Avec une montée en puissance de ses internationaux champions du monde ainsi que ceux plutôt frustrés par leur passage en sélection (Hansen, Vori, Gunnarsson), c’est toute l’équipe qui a faim de victoires et se donne les moyens de ses ambitions ! En Champion’s League comme en championnat LNH, le spectacle ne fait que commencer.

  1. avatar
    17 février 2015 a 22 h 17 min
    Par Nadine VIN

    BRAVO ! Très bon article ! Félicitations à l’auteur de cet article !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter