Manon Houette, joker de luxe des Femmes de Défis
Photo Panoramic

Manon Houette, joker de luxe des Femmes de Défis

Le 29 novembre dernier, Olivier Krumbholz annonçait sa liste définitive des 18 joueuses qui ont représenté la France en Suède. Parmi les sélectionnées, la jeune sarthoise Manon Houette a eu l'occasion de disputer son premier championnat d'Europe. Joueuse de talent, l'ailière gauche des Femmes de Défis joue désormais dans la cour des grands. Focus sur la nouvelle star montante des Bleues.

Un talent précoce…

Née en 1992 au Mans, la longiligne Manon Houette ne se destine pas directement à la pratique du handball. En effet, cette dernière se tourne vers le monde du tennis, où son mental est mis à rude épreuve. Malmenée dans ce sport de concentration, elle concède avec humilité : “j’étais trop nerveuse et je cassais souvent des raquettes. J’admire le mental des joueurs de tennis. C’est tellement dur de tenir un match.” Mais très vite, la destinée familiale la rattrape ! Son père, Thierry Houette, n’est autre que le président du Handball Club du Pays de Sillé et sa soeur, Fanny, est membre de l’équipe junior. C’est donc tout naturellement, que Manon intègre en 2003 l’équipe amateur du club.

Pur produit maison de la formation silléenne, elle survole avec brio toutes les catégories jeunes du HCPS. Son plus haut fait d’armes reste la victoire de son club formateur sur le rival voisin de Sablé en finale de Coupe de Sarthe en 2008. La saison suivante, elle s’engage avec une autre formation historique de Sarthe : le Club Sportif des Cheminots du Mans. Ses sept années de services dans le Maine lui ont appris l’abnégation et la rigueur. Une attitude qui témoigne encore aujourd’hui de son attachement pour ses racines mancelles : “des années géniales avec les copines, une grande solidarité et une ascension rapide illustrée par la finale de Coupe Sarthe en 2008. Le public silléen est formidable ! “.

… qui a muri à Fleury et Thüringer…

Manon Houette débarque sur les bords du Loiret fin 2010. Malgré son nouveau statut “espoir”, elle connaît très rapidement des difficultés d’intégration au sein de son nouveau club. Victime d’une rupture des ligaments croisés, Manon Houette va vivre une saison noire sur le plan sportif. En outre, Fleury est à la peine en championnat et ne réalise pas les résultats escomptés. Mais voilà, tout change en 2012, avec l’arrivée du nouvel entraîneur Frédéric Bougeant. Nouveau cadre de l’équipe, la Mancelle participe à la fabuleuse épopée de Fleury, qui se forge un nouveau nom sur la scène nationale. En l’espace de quatre ans, les Panthère ajoute quatre nouveaux titres à son palmarès, avec un championnat, deux coupes de la Ligue et une Coupe de France, mais aussi une finale européenne EHF Cup ainsi que deux finales de play-offs.

Au terme d’une saison 2015-16 ponctuée par 51 buts en Première Division, “Manolita” offre une nouvelle Coupe de la Ligue à son club de coeur. En outre, Fleury va connaître une expérience inoubliable en Ligue des Champions, puisque le modeste club orléanais intègre le gratin du Top 12 Européen, aux côtés du Vardar Skopje et de Podgorica. Une aventure que la triple meilleure ailière gauche de LFH n’est pas prête d’oublier de sitôt : “on tente de vivre nos derniers moments à fond, que ce soit sur ou en dehors du terrain, nous allons toutes nous manquer, je pense que ça se voit, ce n’est pas de l’hypocrisie, bien au contraire”.

Partie sous les cieux allemands en septembre dernier, Manon Houette décroche dès son arrivée au club de Thüringer la précieuse DKB SuperKup. Avec 3 buts à son compteur, elle permet à sa nouvelle équipe, de lancer sa saison sur de bonnes bases. Actuel leader de Bundesliga, Thüringer ne connaît pas la même réussite en Ligue des Champions. Eliminée dès la phase de poule, la Sarthoise termine tout de même meilleure buteuse de son club, avec 20 réalisations. Une expérience forte, qui la concerne à juste titre : “le championnat allemand est puissant et rapide. L’investissement physique est total, à chacune des rencontres. Le côté enrichissant vient aussi de la découverte de nouvelles joueuses car quasiment aucune n’a joué en France”. A peine deux mois après son arrivée au club, le phénomène Houette fait déjà l’unanimité chez les supporters allemands, qui l’on déjà adopté dans leurs coeurs.

… et dont l’expérience profite aujourd’hui à l’Equipe de France !

Forte de belles performances avec son club de Fleury, Manon Houette découvre l’équipe de France à l’occasion de matchs de qualifications pour l’Euro 2014. Convoquée régulièrement par le staff, la silléenne se fait progressivement une place au sein du groupe France. Après plusieurs étapes de Golden League et des matchs de barrages pour les Jeux Olympiques, Houette participe à sa première grande compétition internationale avec le Mondial 2015 organisé au Danemark. Titulaire indiscutable sous l’ère Alain Porte, l’expérience va virer au cauchemar. En méforme durant la compétition, elle va subir le management excessif du coach et terminer le mondial dans les tribunes en tant que réserviste. Un dur coup du sort pour celle qui deviendra, un an plus tard, titulaire indiscutable sous l’ère Olivier Krumbholz.

Les Jeux Olympiques de Rio vont lui donner l’occasion d’inverser la tendance et de prouver sa valeur. Avec 13 buts sur l’ensemble des Jeux, dont 8 contre l’Argentine, elle permet à la France de décrocher pour la première fois de son histoire une médaille olympique. Défaites en finale contre les Russes, les Femmes de Défis entrent un peu plus dans la légende des sports collectifs. Manon Houette conclut son aventure olympique par ses belles paroles : “je suis trop contente, c’est une oeuvre collective, tout était hyper participatif. Nous avons tous avancé ensemble. Nous étions prêtes et sûres de nous, avant chaque match”. Un constat fort, qui va lui permettre d’aborder le Championnat d’Europe en Suède, en toute sérénité.

L’Euro 2016 est l’occasion pour elle de se dévoiler aux yeux du grand public. Dès la phase de poules, Manon Houette marque les esprits des experts avisés du handball. Avec un 3/3 contre l’Allemagne puis un 3/5 contre la Serbie, elle permet à la France, d’atteindre le carré final de la compétition, une première pour cette équipe depuis 10 ans dans ce même championnat d’Europe. En demi-finale, elle illumine le match par ses relances assurées, ses un-contre-un et son anticipation dans le jeu. Malheureusement, elle ne peut empêcher la défaite contre la Norvège, 16-20. Les Femmes de Défis ne s’arrêteront pas en si bon chemin, puisqu’elles vont l’emporter pour la médaille de bronze, 22-25 contre le Danemark, avec un 2/6 aux tirs de Manon Houette. Un évènement fort, qu’elle qualifie “d’extraordinaire” pour tous ceux qui aiment suivre les aventures de cette équipe de France féminine de Handball.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter