Erwan Siakam, handballeur au grand coeur
Photo Panoramic

Erwan Siakam, handballeur au grand coeur

Champion de France avec Dunkerque en 2013-2014, l’arrière gauche a connu une période difficile après son départ du Nord. Réputé comme un as du un-contre-un, Erwan Siakam a su rebondir et fait dorénavant le bonheur de Tremblay en France.

Erwan Siakam n’était pas promis au handball. Quand il était jeune, il faisait du basket avec ses amis dans le quartier de Villeneuve d’Ascq avant de se mettre au football et même de rejoindre le centre de formation du LOSC à 14 ans. Arrivé au collège, tous ses copains jouaient au handball et il s’y est mis aussi pour les suivre et signe à Villeneuve d’Ascq, dans le quartier où il a grandi. « Je suis tombé dans la marmite et j’ai aimé ça » déclare l’intéressé lorsque l’on interroge sur ses débuts de handballeur. Sa mère est une ancienne handballeuse de haut niveau mais Erwan Siakam ne l’a appris qu’au moment où il commençait le handball.

Ses racines 

Jusqu’à ses 12 ans, il allait tous les ans au Cameroun, le pays de son père. Mais pendant dix ans, il n’a pas pu y retourner. A l’été 2014, il s’y est rendu pour l’Association Flandres Michimia et pour y retrouver son père, gravement malade. Il a pu passer du temps une dernière fois avec lui avant qu’il s’en aille…

Avec la participation de la fédération camerounaise de handball, Erwan Siakam a aidé les jeunes d’un village du pays. Ils ont organisé un tournoi et tracé les lignes d’un terrain de handball à la craie. Depuis ce jour, Erwan Siakam retourne au Cameroun tous les ans pour aider le village à se développer, tant sur le plan sportif, qu’humain, social et médical.

Ses débuts à Dunkerque

Son éclosion s’est faite rapidement et il a été très vite surclassé avec les moins de 16 ans puis les moins de 18 ans de Villeneuve d’Ascq. Deux ans après ses débuts de handballeur, il rejoint Dunkerque. Après une saison d’apprentissage et une saison pleine (100 buts en 2005-2006), il accepte la proposition de Dunkerque et devient professionnel. Tout comme son équipe, Erwan Siakam a peu à peu gravi les échelons et a remporté tous les trophées nationaux (Coupe de France, Trophée des champions, Coupe de la Ligue et le championnat de France en 2013-2014). Le 10 septembre 2012, lors du Trophée des champions face à Chambéry, il est élu MVP du match et se montre au grand public. Avec 7 buts au compteur, Erwan Siakam a réalisé l’un des meilleurs matchs de sa carrière… le jour de son anniversaire.

Son arrivée en région parisienne

Non-prolongé par la suite par Dunkerque, l’arrière gauche a dû quitter le Nord et sa famille à sa plus grande déception. Mais un nouveau challenge l’attendait à Créteil. Très renfermé sur lui-même, Erwan Siakam a eu du mal à quitter le cocon familial et cela s’est ressenti sur le terrain. Gêné par des blessures pendant deux saisons, il peine à s’imposer dans le club cristollien. Après seulement une vingtaine de matchs joués avec Créteil, le bondissant arrière gauche change d’air et signe à Tremblay en France en D2. Il y retrouve un ancien partenaire, Samuel Honrubia avec pour objectif de faire remonter le club en D1. C’est chose faite dès la première saison où il remporte le titre de ProLigue.

Cette saison, il retrouve les joutes de la D1 mais le début de championnat est compliqué et Tremblay compte 4 défaites en autant de matchs. Cependant, il croit au maintient de son équipe. Et cela passera par un grand Erwan Siakam. En parallèle de sa carrière de handballeur, il pense à sa reconversion et fait une formation sur le marketing sportif, à l’université de Grenoble.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter